Exposition « Regard sur nos séchoirs » à Milly-la-Forêt (Essonne)

Exposition "Regard sur nos séchoirs" à Milly-la-Forêt (Essonne)

À l’heure où le métier de cultivateur herboriste est en voie de disparition, la ville de Milly-la-Forêt (Essonne) met à l’honneur la mémoire locale de cette activité à travers une exposition de photographies présentée à l’Espace Culturel Paul Bédu.

Le regard de Marie-Lys Hagenmüller, photographe attitrée du Parc Naturel Régional du Gâtinais français, vient sublimer ces architectures chargées d’histoire que sont les séchoirs. Elle met en lumière ces femmes et ces hommes qui, dans l’humilité, ont contribué à l’économie et à l’essor local entre 1920 et 1960.

Les Simples, ces plantes médicinales et aromatiques cultivées mais aussi séchées dans ces grandes bâtisses rustiques en bois, encore utilisées aujourd’hui, ont fait la réputation de Milly-la-Forêt. Aujourd’hui, le Conservatoire national des plantes joue un rôle essentiel de sauvegarde du patrimoine naturel du canton de Milly-la-Forêt en faisant découvrir au plus grand nombre toute la richesse des Simples.

Anciennes affiches et outils traditionnels utilisés par les herboristes viennent compléter l’exposition.

Une belle occasion de découvrir ou redécouvrir autrement le patrimoine milliacois.
Vernissage : samedi 15 septembre à 18h.

Du vendredi 7 au dimanche 16 septembre 2012
Espace culturel Paul Bédu
8 bis, rue Farnault,
91490 Milly-la-Forêt.
Ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 18h.
Entrée libre.

Commentaires (2)

  1. marie lys

    et non le séchoir qui est sur la photo (dont je suis l’auteur) de l’affiche n’est pas celui du Conservatoire mais d’un séchoir magnifique dans Milly qui malheureusement a brûlé (il ne reste plus rien) il y a 1 an environ …

  2. jpp

    Le séchoir qui figure sur la photo est probablement celui du Conservatoire.
    A propos de la récolte artisanale, j’ai depuis longtemps en mémoire -ça me revient souvent-une réflexion d’un élément féminin de la famille Bosc Bierne (derniers maraîchers-cultivateurs de simples de Milly) et qui en dit long sur la condition paysanne : « Je voulais être coiffeuse pour avoir des vacances et aller faire du ski ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez