Conférence Publique « Les plantes sauvages : des alicaments naturels »

Conférence publique "Les plantes sauvages, des alicaments naturels"

Dans le cadre de son cycle de conférences mensuelles, Natureparif propose une conférence de François COUPLAN, Ethnobotaniste (Docteur-ès-Sciences, Muséum National d’Histoire Naturelle) le jeudi 20 septembre 2012, de 18h à 20h à l’auditorium de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF) au 84 rue de Grenelle Paris 7e.

L’entrée est libre et gratuite, mais le nombre des places est limité et tout est déjà complet…

Pendant des milliers d’années, l’homme s’est nourri des plantes qui poussaient autour de lui dans la nature. Mais peu à peu, ces végétaux ont été délaissés, au profit d’aliments plus « sophistiqués », souvent importés et qui demandent peu de préparation.
Notre alimentation est devenue de moins en moins variée et fondamentalement pauvre en nutriments. Cette modification de notre régime alimentaire a entraîné de graves carences, aujourd’hui parfaitement mises en évidence par les archéologues, que nous n’avons pas encore vraiment su compenser, même à l’heure actuelle où nous pensons tout savoir.
Mais en écartant un peu nos œillères culturelles et en laissant de côté nos préjugés néolithiques, il est facile de se rendre compte de la richesse qui nous entoure dans les bois et les prés. Les plantes sauvages sont des aliments de santé exceptionnels qui apportent gratuitement à chacun les éléments (vitamines, minéraux, oligo-éléments, flavonoïdes et autres anti-oxydants…) dont il a besoin pour se maintenir en bonne forme. On parle aujourd’hui de compléments alimentaires ou d’alicaments.
Et grâce à la cueillette, la nature devient bien plus qu’une notion abstraite, que l’on doit vaguement « protéger ». On ne peut, en fait, protéger que ce que l’on respecte, et respecter que ce que l’on connaît.

By |2012-09-19T08:01:36+00:00septembre 19th, 2012|événement, Paris, plante sauvage|1 Comment

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

One Comment

  1. jpp 19 septembre 2012 at 9 h 58 min

    L’homme au chapeau tyrolien est à la mode. Notre époque rêve de vie dans les bois comme Chateaubriand. Moi,je préfère les scientifiques sérieux tels Lieutaghi.

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies et des services tiers. Ok