Archives de mots clés: plante grasse

Sempervivum ‘Aalrika’

Sempervivum 'Aalrika' en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Il y a deux semaines, je vous présentais une autre joubarbe, soit disant bien rouge, mais en fait avec beaucoup (trop) de vert. Et j’attendais avec impatience un exemplaire de Sempervivum ‘Aalrika’ présentée comme étant bien rouge. J’ai reçu ma plante et effectivement, le rouge est bien marqué et homogène.

Aussitôt reçue, aussitôt rempotée et installée sur mon balcon. J’attends de voir maintenant la reprise et le développement de cette belle petite joubarbe écarlate. J’espère qu’elle va le rester…

Joubarbe changeante

Sempervivum 'Pacific Blazing Star' en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75), 24 juin 2018, photo Alain DelavieLorsque j’ai découvert cette variété de joubarbe sur eBay, j’ai été immédiatement attiré par son feuillage complètement rouge vif. Enfin sur la photo, car les deux rosettes reçues quelques temps après étaient bien vertes avec très peu de rouge. Mais après un temps d’acclimatation, ces petites joubarbes reprennent de belles couleurs de plus en rougeoyantes.

Il reste encore du vert, mais je n’ai ces Sempervivum ‘Pacific Blazing Star’ que depuis un mois. Une couleur rouge plus intense est encore possible.

J’ai entretemps commandé une autre variété de joubarbe à feuilles rouge vif, Sempervivum ‘Aalrika’. Sur la photo du vendeur, ses couleurs sont intenses et éclatantes, le rouge très prononcé. Je n’ai pas encore reçu la plante, je l’attends.

La superbe floraison de la joubarbe à toile d’araignée

Fleurs de joubarbe à toile d'araignée, Sempervivum arachnoideum, Jardin de La Grenouillère (78)
Plantes sans soucis et robustes, les joubarbes sont cultivées essentiellement pour l’aspect très graphique de leurs rosettes et feuillages. Mais leur floraison printanière ou estivale ne manque pas d’intérêt comme ici celle d’une petite joubarbe à toile d’araignée (Sempervivum arachnoideum) qui mérite que l’on s’attarde sur ses fleurs.

Les fleurs sont petites, 1 à 2 cm de diamètre, et disposées en corymbe au-dessus du feuillage. La rosette qui a donné les fleurs finit par se dessécher, mais elle a donné auparavant de nombreux stolons qui assurent la multiplication végétative de la plante.


Les soies blanches sont fixées aux extrémités des feuilles et sont plus ou moins abondantes selon les individus. La toile est plus dense au coeur de la rosette.

Très rustique, cette petite plante grasse apprécie un emplacement chaud et très ensoleillé, avec un sol léger et bien drainé. Prévoyez plutôt un pot en terre cuite, plus large que profond, une coupe étant préférable pour permettre à la joubarbe de se propager et de s’étaler pour former un joli tapis ou coussin.

Sansevieria cylindrica Velvet Touchz

Sansevieria cylindrica Velvet Touchz®, plante d'intérieur, Paris 16ème (75)
Après les phalaenopsis bleu canard, les petits cactus fleuris avec des immortelles séchées, les échévérias dorées ou argentées, les cactus phosphorescents, voici la sansevière cylindrique gantée !

Sansevieria cylindrica Velvet Touchz®, plante d'intérieur, Paris 16ème (75)
Cette pauvre sansevière (Sansevieria cylindrica) se retrouve affublée d’extrémités des feuilles à l’aspect velouté. J’ai photographié un pied avec des extrémités orange et l’autre rouges, mais il existe d’autres couleurs plus ou moins vives.

Sansevieria cylindrica Velvet Touchz®, plante d'intérieur, Paris 16ème (75)On ne peut pas plus artificiel, et en plus la plante est privée de lumière sur une bonne partie de son feuillage, le revêtement velouté empêchant les rayons du soleil d’atteindre le limbe foliaire. Si vous n’arrosez pas trop, la plante va rester telle quelle pendant des mois, sans pousser.

Ce serait un animal, on hurlerait à l’assassin. Mais une plante, pensez-vous, elle ne dit rien, alors certains se croient tout permis pour faire vendre…

Fleur parachute du Ceropegia sandersonii

Fleur parachute du Ceropegia sandersonii, plante succulente, exotique, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Souvent proposé dans les jardineries et chez les fleuristes, la plante parachute (Ceropegia sandersonii) attire par ses grandes fleurs dressées à la forme si particulière qui lui a valu son surnom français. Après une courte pause, mon pied se remet à fleurir et vient de me donner cette belle fleur.

Fleur parachute du Ceropegia sandersonii, plante succulente, exotique, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Ce ceropégia fait une excellente plante d’intérieur pourvu qu’il y ait suffisamment de lumière. Facile à entretenir, vraiment pas exigeant, il a plutôt un port grimpant et les nouvelles tiges volubiles doivent être palissées régulièrement sinon elles s’accrochent au moindre support à proximité, y compris une autre plante. Il faut inspecter la potée de temps en temps pour déceler la moindre cochenille farineuse très friande de cette plante succulente.

Floraison de mon Chamaecereus silvestrii ‘El Gigante’

Cactus, Chamaecereus silvestrii 'El Gigante', fleur, floraison, potée sur mon balcon, Paris 19e (75)
Accrochée à la rambarde de mon balcon dans la partie la plus ensoleillée, ma potée de cactus cornichon (Chamaecereus silvestrii ‘El Gigante’) est bien visible et cette année, je n’ai pas manqué sa floraison et j’ai pu la photographiée.

Cactus, Chamaecereus silvestrii 'El Gigante', fleur, floraison, potée sur mon balcon, Paris 19e (75) (suite…)