Archives de mots clés: Paris

Conférence sur les corneilles à Paris le 21 juin 2018

Affiche de la conférence sur les corneilles à Paris, ARB îdF, juin 2018Dans le cadre de son cycle de conférences pour le grand public, l’ARB Île-de-France vous propose de rencontrer Frédéric Jiguet, professeur en biologie de la conservation au Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), directeur du Centre de Recherches sur la Biologie des Populations d’Oiseaux (CRBPO), qui gère le baguage des oiseaux en France.

Les corneilles parisiennes sont sujettes à polémiques… Vandalisme des poubelles occasionnant des problèmes de propreté, arrachage des jeunes plants dans les espaces verts, voire intimidation des usagers des parcs et jardins, la cohabitation s’avère parfois difficile. Afin d’étudier leur dispersion et proposer aux gestionnaires d’espaces verts et aux parisiens des solutions efficaces pour atténuer les nuisances que cette espèces peut poser, le Muséum a lancé en 2015 un programme participatif de capture et de baguage des corneilles dans Paris.

En 3 ans, plus de 250 corneilles noires ont été capturées et baguées dans Paris, générant plus de 4500 observations par plus de 100 participants. Les résultats de cette étude montrent que ces oiseaux sont très mobiles et ne sont pas inféodés à un espace vert particulier. La majorité des corneilles parisiennes sont de jeunes oiseaux de moins d’un an, qui arrivent massivement dans la ville depuis les campagnes entre juillet et octobre, période de dispersion juvénile. Ils visitent les grands jardins où la nourriture est abondante, dans les poubelles ou devant les pique-niqueurs…

Frédéric Jiguet abordera quelques éléments sur la biologie et les comportements de cette espèce et reviendra sur son installation et son développement au cœur de la capitale parisienne. Il vous présentera ensuite les résultats de son étude et les mesures de gestion pour permettre une cohabitation sereine et pacifique entre la corneille et l’homme. Il vous montrera même que la corneille peut s’avérer être un moteur de reconnexion de l’habitant urbain avec la nature.

Informations pratiques
Jeudi 21 juin 2018 de 19h à 21h
Halle Pajol – Auberge de Jeunesse, 18/22 ter, rue Pajol, 75018 Paris.
Métro : ligne 12, station Marx Dormoy.
Entrée gratuite. Inscription conseillée

Début de floraison pour mon oeillet d’Inde ‘Linnaeus’

Oeillet d'Inde, Tagetes 'Linnaeus' sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Lors de ma visite aux Journées des plantes de Beervelde en Belgique, je suis passé sur le stand de Silène où j’ai craqué pour ce grand oeillet d’Inde à fleurs simples d’un superbe brun rouge velouté avec un gros bouquet d’étamines dorées. Le petit plant a vite poussé et forme déjà une belle touffe, mais ce n’est qu’un début car cette espèce devient très grande.

Oeillet d'Inde, Tagetes 'Linnaeus' sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Cet oeillet d’Inde botanique a été trouvé dans le jardin de Linné en Suède. Il est très différent des hybrides modernes souvent courts sur tige et très trapus, avec des grosses fleurs. C’est une plante qui prend de la hauteur puisqu’elle peut pousser jusqu’à 90 cm. Le balcon jungle se prépare !

Sensitive dans mon potager d’intérieur Lilo

Sensitive, Mimosa pudica, plante d'intérieur, potager d'intérieur Lilo, Paris 19e (75)
Les graines de sensitive (Mimosa pudica) semées en avril dernier dans mon potager d’intérieur Lilo ont bien poussé et ont donné de jolies petites plantes. La culture en hydroponie et en intérieur de cette petite plante tropicale s’est révélée jusqu’à présent plutôt facile et sans soucis.

Sensitive, Mimosa pudica, plante d'intérieur, potager d'intérieur Lilo, Paris 19e (75)
Quant on la laisse tranquille, la sensitive étale ses feuilles découpées et composées de très nombreux folioles. Mais au moindre souffle ou frôlement, tout se replie, folioles et pétioles des feuilles.

Cette plante exotique ne consomme pas beaucoup d’eau, contrairement aux deux basilics, ses voisins, qui vident très vite les contenants dans lesquels leurs racines se plongent.

Begonia ‘Limeade’

Begonia 'Limeade', Bégoniacées, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
J’ai reçu ce petit bégonia rhizomateux depuis quelques semaines déjà et sa reprise s’est passée sans problème. C’est un bégonia hybride à feuillage spiralé et frisotté, avec un joli contraste de couleurs. Une belle petite miniature qui semble se plaire dans mon terrarium.


Le vert presque fluo tranche avec le brun noir qui borde le dessus des feuilles et le pourpre vif au revers. Des petits cils bordent les feuilles doublement spiralées. Cette petite variété mérite que l’on vienne l’observer de près. Je n’ai plus qu’à espérer que sa croissance se poursuive sans problème.

Bouture réussie du Begonia pteridiformis (forme rouge)

Bouture de Begonia pteridiformis, forme rouge, Bégoniacées, plante d'intérieur, Paris 19e (75)Je ne donnais pas cher de la petite bouture de Begonia pteridiformis (forme rouge) reçue après plusieurs jours de transport postal. Je savais cette espèce très délicate et difficile à cultiver, mais par chance, après l’avoir installée dans la mini serre où prospère mon Begonia prismatocarpa, la petite tige feuillée a vite repris. Une très agréable surprise !

Ce bégonia originaire du sud de la Thaïlande a des feuilles très effilées, vertes avec des gros points roses et surtout des petites épines roses sur le dessus, rouge intense au revers comme les tiges. À l’état naturel, il pousse sur des parois rocheuses verticales. Ses besoins en humidité atmosphérique sont importants.

Je vous conseille d’aller regarder les photos de Patrick Blanc qui a observé cette espèce de bégonia dans la nature.

Première fleur de l’hémérocalle ‘Golden Zebra’ sur mon balcon

Le jeune plant d’hémérocalle ‘Golden Zebra’ a bien poussé depuis son installation sur mon balcon au début du printemps, son joli feuillage panaché de crème apportant une touche de lumière dans la grande jardinière. Et depuis quelques jours, j’ai le plaisir d’avoir des fleurs toutes aussi ensoleillées !

Les fleurs ne sont pas très grandes mais leur jaune d’or est si lumineux que l’on ne voit qu’elles. Elles appellent le soleil !