Archives de mots clés: lancement

Lancement de la charte « Jardiner en préservant sa santé et l’environnement en Île-de-France »

Logo Aqui'Brie

Le 5 novembre 2018, la DRIAAF, la FREDON et AQUI’ Brie ont présenté et lancé la charte « Jardiner en préservant sa santé et l’environnement en Île-de-France » en présence de Yves Jaunaux, Président d’AQUI’ Brie et Vice-président en charge de l’environnement du département 77.

Le 1er janvier 2019, les jardiniers ne pourront plus acheter, en magasin, de produits chimiques de protection des plantes. Afin d’accompagner les distributeurs de ces produits et leurs clients vers des solutions alternatives, AQUI’ Brie et ses partenaires (FREDON et DRIAAF) déploient cette démarche sur l’Aire d’Alimentation des Captages de la Fosse de Melun et de la Basse Vallée de l’Yerres.

Une charte pour qui, pour quoi ?

Cette charte proposée à la signature des enseignes (jardineries, pépiniéristes, GMS…) a pour objectifs de diminuer durablement la consommation de produits de jardins conventionnels en orientant les consommateurs vers des solutions alternatives. Ces solutions préconisées peuvent être préventives (choisir une variété résistante aux maladies) ou curatives (application d’un produit utilisable en agriculture biologique). En Île-de-France, 398 magasins sont agréés pour la distribution de produits de protection des plantes vers le grand public. Sur le territoire prioritaire de l’Aire d’Alimentation de captages de la Fosse de Melun et de la Basse Vallée de l’Yerres, 12 magasins sont concernés.

Comment se présente la charte ?

Les enseignes signataires s’engagent à former leurs employés / vendeurs, à exposer sur leur surface de vente différents supports de communication : fiches techniques, livrets, plaquettes, affiches etc. Ces supports ont vocation à être consultés directement par le jardinier amateur et à apporter de l’information sur les bonnes pratiques au jardin.

Plus d’informations sur la charte : http://www.mieux-jardiner.fr/

AQUI’ Brie et le territoire Prioritaire de la Fosse de Melun et de la Basse Vallée de l’Yerres

AQUI’ Brie améliore aujourd’hui ses connaissances sur la nappe du Champigny mais aussi sur ses relations avec les deux autres nappes adjacentes et avec les rivières. Pour ce faire, elle réalise des mesures de terrain et de surveillance des nappes et des cours d’eau. Elle analyse ses investigations afin de proposer des pistes d’amélioration de la gestion de la nappe et de la protection de ce patrimoine naturel.
AQUI’ Brie porte aussi des actions de protection de la nappe auprès de publics professionnels agricoles et non agricoles : auprès de 223 communes dont 17 en Essonne, de 159 agriculteurs d’un bassin versant seine-et-marnais, des gestionnaires des 5970 km de routes départementales et nationales, des gestionnaires de 310 km de rails.
Les captages d’eau stratégiques pour l’alimentation en eau potable doivent depuis 2006 disposer de zone de protection et d’un programme d’action. Le premier contrat de captage au Champigny a été signé en décembre 2012 et concerne les captages de la Fosse de Melun et de la basse vallée de l’Yerres. Les actions menées par AQUI’ Brie dans le cadre du volet urbain intègre le déploiement d’une action auprès des vendeurs de phytosanitaires. Elle se concrétise aujourd’hui par le lancement de la charte auprès des jardineries et enseignes de grande distribution afin de sensibiliser et de mieux connaître les pratiques d’un secteur sensible.

Lancement du site internet inmyfrenchgarden.com

Page d'accueil du site internet inmyfrenchgarden.com
inmyfrenchgarden.com est un tout nouveau site de vente en ligne très innovant et qui se veut accessible à tous. inmyfrenchgarden.com c’est aussi de très nombreuses créations et inspirations exclusives. inmyfrenchgarden.com c’est un choix de 1800 plantes pour massifs, balcons et terrasses produites en Bretagne.

inmyfrenchgarden.com se renouvelle régulièrement et propose 50 nouveautés par an. Une fraîcheur garantie grâce à des plantes 100% cultivées dans leur propre pépinière depuis 1973 ! Une livraison soignée et rapide.

inmyfrenchgarden.com ose ! C’est une pépinière de passionnés qui se lance le défi de faire du jardinage un plaisir pour tous. L’aborder comme une activité à part entière, un moyen de voyager, de découvrir, de faire soi-même… Renouer avec le jardinage à travers un regard positif, visionnaire et idéaliste. Oser le vert tout simplement !

inmyfrenchgarden.com est un site innovant, contemporain et poétique. Il accompagne le client dans ses choix et dans ses rêves : jardin zen, japonais, de bord de mer, exotique, parfumé ou encore graphique… inmyfrenchgarden.com est aussi bien une source d’inspiration, d’idées, que de conseils pratiques.
(suite…)

Nouveau site internet dédié au jardin de la Fondation Cartier

Capture d'écran du site Internet du jardin de la Fondation Cartier, Paris 14e (75)
Le jardin de la Fondation Cartier pour l’art contemporain est une œuvre commandée à l’artiste Lothar Baumgartner. Loin du parc à l’anglaise ou du jardin à la française, son Theatrum Botanicum crée un genre nouveau qui échappe à toute nomenclature. Visible depuis le boulevard Raspail, ce jardin, sauvage en apparence, entoure le bâtiment de Jean Nouvel, semblant même y pénétrer. Le jardin abrite aujourd’hui la sculpture de Giuseppe Penone, « Biforcazione » (1987-1992), l’œuvre de Ian Hamilton « Finlay, L’ordre présent est le désordre du futur (Saint-Just) » (1987), ainsi que le Mur végétal commandé à Patrick Blanc à l’occasion de l’exposition « Étre nature » en 1998.

Le bilan écologique
Un bilan écologique, dressé en août 2012 par le Muséum national d’Histoire naturelle est à l’origine d’une réflexion plus large sur le jardin de la Fondation Cartier. Lieu privilégié pour la conservation de la nature, le jardin accueille un nombre important d’espèces animales et végétales dont les populations sont en régression au niveau régional et national. On trouve dans le jardin plus de 200 espèces végétales, de nombreuses espèces de papillons, abeilles ou bourdons, ainsi que certaines espèces d’oiseaux ordinairement sensibles à l’urbanisation. Une forte activité de chauve-souris a également été observée, allant jusqu’à 1000 passages par nuit, lorsque le nombre de passages enregistrés dans la capitale se situe plutôt autour de la centaine. Au cours d’une enquête menée entre juillet et septembre 2012 pour étudier la réaction du public face au <ahref= »http://jardin.fondationcartier.com/fr/ » target= »_blank »>jardin de la Fondation Cartier, l’adjectif le plus récurrent proposé par les visiteurs pour décrire le jardin est le mot « sauvage ». En dépit de son apparence de prairie sauvage, le jardin de Lothar Baumgarten est un jardin cultivé, vivant, en construction.

Jardin.fondationcartier.com
Aujourd’hui, un site Internet entièrement dédié au jardin permet au public d’accéder à la richesse des contenus documentaires et scientifiques, photographiques et audiovisuels produits depuis plus de trois ans. Le visiteur pourra y découvrir la faune et la flore du jardin de la Fondation Cartier, exemple atypique et captivant de biodiversité urbaine. Ce site sera également le relais des préoccupations environnementales de l’institution, à travers la rediffusion des Nuits de l’Incertitude(Bat Night, Nuit du Miel, …) et la (re)découverte des expositions qui explorent des thèmes voisins.

Lancement du site vigilance-moustiques.com

Capture d'écran de la page d'accueil du site vigilance-moustiques.com

Vigilance-moustiques.com est une plate-forme web conçue comme un fil d’alerte sur la présence des moustiques en France et dans le monde, dédiée aux professionnels de santé et au grand public. Elle s’inscrit dans une très forte actualité : la DGS (Direction Générale de la santé) se mobilise pour une surveillance accrue du moustique en métropole au travers du plan anti-dissémination.

Ce nouveau dispositif de veille et d’information contre les moustiques (et à terme les insectes volants dangereux) a pour objectifs :

  • Informer et mobiliser les professionnels de santé et le grand public sur la problématique des moustiques,
  • Favoriser une meilleure prévention et protection,
  • Participer au nécessaire effort de vigilance et ainsi, agir contre les risques d’invasion et d’épidémie.

(suite…)

Lancement de l’année Le Nôtre au Domaine de Sceaux (Hauts-de-Seine)

Parc de Sceaux, Hauts-de-Seine

Patrick Devedjian, Député et Président du Conseil général des Hauts-de-Seine, et Yves Révillon, Vice-président du Conseil général en charge du Patrimoine non scolaire et des Promenades bleues et vertes, ont lancé « L’Année Le Nôtre » au Domaine de Sceaux hier lundi 8 avril.
Au programme :
Visite du chantier de réintroduction des parterres de broderies et de gazon des jardins du Domaine de Sceaux, à l’origine conçus par André Le Nôtre.
Cette visite était commentée par Pierre-André Lablaude, architecte en chef des Monuments historiques et maître d’œuvre du projet.
Le Conseil général des Hauts-de-Seine s’est fixé pour objectif de valoriser l’histoire des lieux en soulignant cette perspective paysagère majeure et en jouant sur la hiérarchie des parterres, fidèle en cela aux jardins réguliers des XVIIe et XVIIIe siècles.
Vernissage de l’exposition en plein air « Le Nôtre à Sceaux »
Seize panneaux disséminés dans le parc présentent l’art d’André Le Nôtre au Domaine de Sceaux (l’eau, les jeux optiques, les perspectives…).
Présentation des animations au Parc de Sceaux
Le Conseil général rend hommage au plus célèbre des jardiniers à travers de nombreuses animations : conférences, spectacles musicaux, visites guidées, journées d’études destinées aux professionnels…
Le chantier de restauration des parterres de broderies et de gazon en quelques chiffres :
  • 4 hectares réaménagés
  • 8 mois de travaux
  • 250 nouveaux ifs de 1,50 m taillés en topiaire
  • 70 000 buis, soit 6 km de linéaire végétal
  • 9 600 m² d’engazonnement

Lancement du site Jardiner autrement

Dédié aux jardiniers amateurs, le site www.jardiner-autrement.fr est un véritable outil d’informations, simple, concret et accessible à tous.


Réalisée par la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF) avec le soutien du Ministère de l’Écologie et du Développement durable, cette plate-forme de référence est une des mesures de sensibilisation prévue par le plan Ecophyto 2018 qui vise à réduire progressivement l’usage des pesticides de 50% d’ici 2018, engagement du Grenelle Environnement.

Le site offre des conseils personnalisés de jardiniers passionnés et d’experts pour :

  • connaître les risques liés à l’utilisation des pesticides sur la santé et l’environnement : dangerosité des produits phytosanitaires, précautions nécessaires en cas d’usage et bonnes pratiques à adopter.
  • développer des conditions favorables à l’épanouissement des végétaux : choix de variétés adaptées au milieu, bonnes associations de cultures, espacement des semis…
  • renouveler l’esthétique de son jardin en recréant un écosystème semi naturel (haies, prairie fleurie, étang et mare) susceptible d’accueillir la biodiversité tels que le hérisson, les oiseaux, les crapauds et les vers de terre.
  • savoir observer et identifier les maladies pour apporter des solutions adaptées et privilégier des méthodes alternatives : désherbage manuel, paillage…

Le site Jardiner autrement donne aux internautes des informations fiables et actualisées, un calendrier des événements organisés dans toute la France, des témoignages en images, pour partager les bonnes pratiques au quotidien et mettre en place un jardinage responsable.

Retrouvez en ligne les témoignages de :