Archives de mots clés: Île-de-France

Le Conseil Général de Seine-et-Marne propose la programmation de mars 2010 de « Faits Divers au jardin… »

Fortement impliqué dans le développement durable et la préservation de la biodiversité, le Conseil général de Seine-et-Marne propose, jusqu’au 29 août 2010, l’exposition « Faits divers au jardin, la biodiversité à sa porte » au musée départemental des Pays de Seine-et-Marne à Saint-Cyr-sur-Morin. Il vous invite également à découvrir une riche programmation culturelle autour de l’exposition. Voici le programme du mois de mars :

Dimanche 7 mars 2010
À 10 h 30, Le jardin de la voisine
Cet atelier propose des jeux et des expériences sensorielles pour rencontrer le petit monde de la haie, visiter la maison de Monsieur Taupe ou encore humer des senteurs le nez dans l’herbe…. À destination des familles accompagnées d’enfants à partir de 2 ans. Tarif : droit d’entrée + 2 €

Dimanche 21 mars 2010
À 15h : spectacle « Dialogue avec mon jardinier »
L’un est peintre, l’autre jardinier. Ils « bataillent » pour faire pousser une amitié malgré des points de vue aussi divergents que vrais. Après le succès de l’adaptation au cinéma par Jean Becker avec Daniel Auteuil et Jean-Pierre Darroussin, les comédiens Didier Marin et Philippe Ouzounian nous touchent droit au cœur et nous rappellent la simplicité de la vie. Réservation obligatoire. Tarif : droit d’entrée + 2 €.
A 10h30 : visite animée de l’exposition pour les adultes en situation de handicap mental, sur réservation.
Toute la journée : visite libre du musée et de l’exposition temporaire pour les personnes en situation de handicap mental, moteur et auditif

Dimanche 28 mars 2010
À 15h : atelier compost
Diminuez vos déchets et faites votre propre engrais ! Un atelier pour comprendre les principes biologiques et physico-chimiques du compostage et pour apprendre à en faire chez soi : observation de la microfaune, explication du cycle de dégradation de la matière, mode d’emploi du compostage, découverte du lombricomposteur… Animé par l’association Secondes Nature. Réservation obligatoire. Tarif : droit d’entrée + 2 €.
À  l’occasion de la journée Tourisme et Handicap, visite libre du musée et de l’exposition temporaire pour les personnes en situation de handicap mental, moteur et auditif. Gratuit, sur réservation.

Informations pratiques :
Musée départemental des Pays de Seine-et-Marne
17, avenue de la Ferté-sous-Jouarre,
77750 Saint-Cyr-Sur-Morin.
Tél. : 01 60 24 46 00.
Ouvert tous les jours sauf le samedi, de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30, et jusqu’à 18h en juillet et août. Fermé le 1er mai et du 24 décembre au 1er janvier.
Le musée a le label « Tourisme et handicap » pour les handicaps moteur, mental et auditif.

Droits d’entrée :
– Plein tarif : 3 euros.
– Tarif réduit : 2 euros pour les jeunes âgés de 19 à 25 ans, les plus de 60 ans, les personnes en situation de handicap et leur accompagnateur.
– Gratuité jusqu’à 18 ans inclus, personnes en recherche d’emploi, bénéficiaires du RSA ou de la CMU.
– Dimanches de découverte : droit d’entrée + 2 €.
L’espace du musée est accessible aux personnes à mobilité réduite. Visites adaptées pour les personnes en situation de handicap mental sur réservation.

Pour les groupes :
Visites-conférences, visites en langue des signes, visites adaptées et projets sur mesure pour les groupes de visiteurs adultes ou de jeunes publics, établissements scolaires, établissements spécialisés, centres de loisirs, associations, comités d’entreprises.
Renseignements et réservations : 01 60 24 46 00.

Exposition « La grande crue 1910 »

A partir de fin janvier 2010, le Conseil général des Hauts-de-Seine évoque, un siècle après, la grande crue de la Seine de janvier 1910, à travers une exposition, des cycles de rencontres, des débats et des animations dans le département. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du rendez-vous annuel de la culture scientifique « La Science se livre » dont le thème cette année est l’eau, un enjeu essentiel du XXIe siècle.

Le 28 janvier, à 18h30, à l’Hôtel de Ville de Boulogne-Billancourt, Patrick Devedjian, ministre auprès du Premier ministre, chargé de la mise en œuvre du plan de relance, président du Conseil général des Hauts-de-Seine, inaugurera l’exposition « La grande crue de 1910 : et aujourd’hui dans les Hauts-de-Seine ? » en présence de Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Pierre-Christophe Baguet, député-maire de Boulogne-Billancourt et Claudie Haigneré, présidente de la Cité des Sciences et de l’Industrie.

Affiche de l'exposition "La grande Crue 1910 Et aujourd'hui dans les Hauts-de-Seine ?"
L’exposition retrace le déroulement de cette crue qui arrive en moyenne une fois par siècle et présente les mesures de prévention mises en place par le Conseil général pour atténuer les effets de ce type de phénomène. Elle est proposée au public dans trois lieux des Hauts-de-Seine : à l’Hôtel de Ville de Boulogne-Billancourt et aux médiathèques de Sèvres et de Suresnes.

En janvier 1910, la Seine est sortie de son lit au cours d’une crue d’ampleur exceptionnelle. La crue a atteint son niveau le plus haut (8,62 m sur l’échelle du pont d’Austerlitz) le 28 janvier 1910, causant des dommages non seulement à Paris, mais aussi dans les communes riveraines de la Seine dans le département des Hauts-de-Seine.

Clichy en 1910 et un siècle plus tard

Clichy pendant la grande crue de 1910 et à l'époque actuelle (DR)

A travers des témoignages et des photos d’époque, l’exposition montre au public les Hauts-de-Seine pendant la crue de 1910, ainsi que l’ampleur que pourrait avoir une telle crue si elle se reproduisait aujourd’hui. Elle expose aussi les moyens que les pouvoirs publics (Etat, Département, communes) ont mis en œuvre pour en réduire l’impact. En effet, si cette crue ne s’est pas reproduite depuis un siècle, cela ne signifie pas que ce risque est définitivement écarté.

Des brochures vont également être réalisées, une à destination du grand public et une autre à destination des collégiens présentant les actions du Conseil général en matière de prévention, des conseils sur la conduite à tenir en cas d’inondation et des images d’archives de la crue de 1910.

Dans les Hauts-de-Seine, le risque d’inondation est particulièrement important puisqu’une crue de type 1910 toucherait :
– 20 % de la superficie du département,
– près de 300 000 personnes,
– 2 500 commerces.
L’évaluation des dommages en cas de crue de type 1910 est estimée de 4 à 5 milliards d’euros pour le département.

Infos pratiques :
– Boulogne-Billancourt : du 28 janvier au 13 mars 2010, Hôtel de Ville, 26, avenue André Morizet.
– Suresnes : du 26 janvier au 6 février 2010, médiathèque, 5, rue Ledru Rollin.
– Sèvres : du 20 janvier au 8 février 2010, médiathèque, 8, rue de Ville d’Avray.
Plus d’informations sur le site Internet : www.hauts-de-seine.net

Ouverture du Musée des murs à pêches et du jardin école

Rendez-vous le dimanche 10 janvier 2010, de 15 h à 18 h, pour l’ouverture mensuelle du Musée des murs à pêches et du jardin école, situé au 4, rue du jardin école, à Montreuil-sous-Bois (93).

Au programme de la journée, une démonstration de taille des pommiers et pêchers et une dégustation vente de pommes d’Ile-de-France.

L’hiver approche et si le redoux le permet il faut avancer la taille des arbres palissés et si il fait trop froid pour tailler, profiter en pour remettre en place les structures du palissage.

À l’intérieur du musée, vous pourrez acheter des bonnes pommes d‘Île-de-France du domaine de Pomamour ainsi que des jus de pommes et de pommes framboises. Vous pourrez aussi découvrir les pommes marquées à la Montreuil.

Ce sera le dernier jour pour vous inscrire aux séances de cours de taille avec Stéphane Tanguy.

Cours de jardinage dans les Hauts-de-Seine en janvier

En janvier, le Conseil général des Hauts-de-Seine organise 12 cours de jardinage dans trois espaces verts du département : le parc de la Vallée-aux-Loups Chateaubriand à Châtenay-Malabry, le parc des Chanteraines à Gennevilliers et Villeneuve-la-Garenne et le parc de l’Ile Saint-Germain à Issy-les-Moulineaux.

Ces cours sont ouverts à tous, débutants comme amateurs confirmés. Ils sont donnés par des paysagistes en petits groupes. Ils sont payants et sur inscription.

Parc de la Vallée-aux-Loups, Chateaubriand à Châtenay-Malabry
Cours théoriques: le vendredi de 10h30 à 12h30 à la serre de l’Arboretum.
Intervenant : Pierre Nessmann, paysagiste spécialisé dans la conception de jardins et terrasses, diplômé du centre horticole de Lullier-Genève.

Vendredi 8 janvier : L’agenda du bon vieux jardinier : 12 mois de jardinage au naturel.
Apprendre à intervenir au bon moment et surtout ne rien oublier, toutes les activités du jardin passées en revue.

Vendredi 15 janvier: Histoire et style de jardin : de l’artifice à la nature.
Un voyage dans l’univers des jardins de l’Antiquité à nos jours afin de découvrir les caractéristiques du dessin, des végétaux et des éléments du décor qui composent les différents styles de jardin.

Vendredi 22 janvier: Aménagement et entretien du jardin naturel.
Aménager et cultiver autrement dans le respect des grands principes de la nature pour un jardin sauvage, fleuri et productif.

Vendredi 29 janvier: Le jardin : un terrain dans le paysage.
Savoir lire et analyser un paysage pour créer un jardin en harmonie avec l’environnement.

Ferme du parc des Chanteraines à Villeneuve-la-Garenne et Gennevilliers
Le samedi de 10h à 12h. Intervenant : Gilles Quennevat, responsable des espaces verts de la ville du Plessis-Robinson, formateur au Conservatoire international des parcs et jardins et du paysage de Chaumont-sur-Loire.

Samedi 9 janvier: Les parasites et les maladies.
Savoir les identifier et les traiter en utilisant des méthodes douces respectueuses de l’environnement.

Samedi 16 janvier: Jardin et développement durable.
Découvrir les techniques et moyens qui permettent de récupérer et d’économiser l’eau, de réduire les travaux d’entretien. Savoir limiter l’utilisation des pesticides, choisir des végétaux pour attirer et préserver la petite faune au jardin, fabriquer le compost…

Samedi 23 janvier: Les plantes de milieu sec pour un jardin sans arrosage.
Arbres, arbustes, fleurs… Conception et réalisation d’un petit jardin au régime sec.

Samedi 30 janvier: Les rosiers (1ère partie).
Les différents types et variétés de rosiers (grimpant, tige, buisson, paysagers…), découvrir les espèces les plus parfumées ou résistantes aux maladies.

Parc de l’Ile Saint-Germain à Issy-les-Moulineaux.
Le samedi de 15h à 17h. Intervenant : Gilles Quennevat, responsable des espaces verts de la ville du Plessis-Robinson, formateur au Conservatoire international des parcs et jardins et du paysage de Chaumont-sur-Loire.

Samedi 9 janvier: Les parasites et les maladies.
Savoir les identifier et les traiter en utilisant des méthodes douces respectueuses de l’environnement.

Samedi 16 janvier: Jardin et développement durable.
Découvrir les techniques et moyens qui permettent de récupérer et d’économiser l’eau, de réduire les travaux d’entretien. Savoir limiter l’utilisation des pesticides, choisir des végétaux pour attirer et préserver la petite faune au jardin, fabriquer le compost…

Samedi 23 janvier: Les plantes de milieu sec pour un jardin sans arrosage.
Arbres, arbustes, fleurs… Conception et réalisation d’un petit jardin au régime sec.

Samedi 30 janvier: Les rosiers (1ère partie).
Les différents types et variétés de rosiers (grimpant, tige, buisson, paysagers…), découvrir les espèces les plus parfumées ou résistantes aux maladies.

Inscription et renseignements :
Par mail (jardinage@cg92.fr) ou au tél. : 01 49 73 79 27.
Tarif à l’unité : 7 € (habitants des Hauts-de-Seine) ou 8 € (habitants hors Hauts-de-Seine).

L’Essonne naturelle et sensible

À l’aube de l’année 2010 retenue par l’UNESCO comme « Année internationale de la biodiversité », le livre « Essonne naturelle et sensible », édité avec le soutien du Conseil Général de l’Essonne, offre un inventaire remarquable des 39 Espaces Naturels Sensibles départementaux couvrant 1 320 hectares, des 2 500 kilomètres de chemins de promenade et des 9 boucles de découverte éco-touristique du département.

Les photographies de Catherine Chevallier, appuyées des textes d’Anne Gallet et Jean-Marc Besse, témoignent de la richesse des habitats écologiques qui façonnent l’identité essonnienne : forêts, milieux humides, plâtrières gréseuses, pelouses calcicoles, sites géologiques, espaces agricoles…

À travers son programme volontariste et précurseur en matière de protection et de valorisation des Espaces Naturels Sensibles, le Conseil Général de l’Essonne s’attache au quotidien à concilier développement et préservation du territoire. Cet ouvrage a été présenté le 12 décembre à 14 h 30 au domaine départemental de Montauger en présence de Michel Berson, Président du Conseil Général de l’Essonne, et Claire Robillard, Vice-présidente chargée du développement durable et de l’écologie.

À noter qu’une exposition présentant une sélection des photographies de Catherine Chevallier est ouverte au public les mercredis, samedis et dimanches jusqu’au 13 mars 2010, de 9h30 à 17h30, au domaine départemental de Montauger.

Le Noël du château de Vaux-le-Vicomte

Le Château de Vaux le Vicomte change d’atmosphère pour fêter son Noël 2009. Forêt enchantée, symphonie de lumières, profusion de décorations… Le Château innove et propose au public un décor totalement inédit en France jusqu’au 3 janvier 2010.


Pour clôturer son programme de festivités, la famille Vogüé présente pour Noël un décor totalement nouveau alliant mise en scène magique et centaines de personnages, animaux, décorations de Noël pour petits et grands. En effet, pour fêter Noël 2009, l’intérieur du château de Vaux le Vicomte change complètement d’atmosphère et crée la surprise avec une étonnante forêt et un décor totalement inédit en France.

Le Grand Salon reste le point d’orgue avec une forêt pas comme les autres. Deux chemins jalonnent cet enchevêtrement d’arbres et croisent de nombreuses surprises : animaux des bois, personnages enchantés et petites clairières féériques.

Ensuite chaque salon d’apparat présente un univers différent où se déploient créativité, foisonnement de couleurs, symphonie de lumières et profusion de décorations de toutes sortes. Loin des canons classiques du décor de Noël, le Château de Vaux le Vicomte innove avec un décor original, spectaculaire, et d’une très grande recherche. La richesse de celui-ci ne manquera pas de ravir les parents et de toucher l’imaginaire des enfants.

À l’extérieur du château, la magie continue d’opérer avec, dès l’arrivée dans la cour d’honneur, une allée de sapins blancs et un tourbillon de neige artificielle qui se met à tomber toutes les heures. Quant au parterre central du jardin de Le Nôtre, il est recouvert d’une multitude de guirlandes lumineuses qui font scintiller buis et boulingrins et laissent apparaître le tracé des magnifiques broderies.

Indépendamment de la visite du château, petits et grands pourront assister à la représentation d’un merveilleux conte de Noël : Cendrillon. Alliant humour et interactivité, actions et féerie, la Compagnie du Thalie Théâtre invite petits et grands à découvrir une adaptation du fameux conte de fées, inspiré de Charles Perrault et des frères Grimm.

Et pour rendre encore plus royale cette journée, les parents pourront louer pour leurs enfants des costumes de princes, princesses, mousquetaires…

Informations pratiques :
Château de Vaux-le-Vicomte, 77950 Maincy.
Tous les jours de 11 h à 18 h 30, 17 h les 24 et 31 décembre, fermeture le 25 décembre et le 1er janvier.

Renseignements au tél. : 01 64 14 41 90, par mél : chateau@vaux-le-vicomte.com et sur le site www.vaux-le-vicomte.com.
Réservations : Billetterie en ligne sur www.vaux-le-vicomte.com, Fnac et autres revendeurs.

Tarifs :
– sans le spectacle de Cendrillon, incluant la visite libre du château et des jardins : 13 € pour les enfants (gratuit pour les moins de 6 ans), 16 € pour les adultes, 52 € pour les familles (deux adultes et deux enfants),
– incluant le spectacle de Cendrillon, la visite du château et la visite des jardins (en costume pour les enfants) : 24 € pour les enfants, 27 € pour les adultes.
– location de costumes pour les enfants : 4 € par costume.