Choisya – Paris côté jardin

Archives de mots clés: Choisya

Petite haie libre d’arbustes à floraison printanière

Prunus, Choisya, Kerria et Forsythia fleuris au printemps dans le parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75)Un forsythia, une corète du Japon, un oranger du Mexique et un petit cerisier à fleurs, il n’en faut pas plus pour composer une petite haie libre qui se couvre de fleurs aux premiers beaux jours du printemps.

On y retrouve les couleurs printanières douces ou éclatantes les plus fréquentes dans les jardins lorsque le printemps s’installe. L’oranger du Mexique (Choisya ternata) apporte une touche parfumée. Des grands classiques mais qui font le premier printemps.

Bouquets parfumés de l’oranger du Mexique ‘Aztec Pearl’

Bouquet de fleurs du Choisya 'Aztec Pearl', avenue Jean Jaurès, Paris 19e (75)
Les orangers du Mexique embaument les parcs, les jardins et les rues parisiennes. En passant dans l’avenue Jean Jaurès (Paris 19e), j’ai été attiré par le suave parfum des gros bouquets blancs de la variété ‘Aztec Pearl’.

Bouquet de fleurs du Choisya 'Aztec Pearl', avenue Jean Jaurès, Paris 19e (75)Dommage de ne pas pouvoir capturer le parfum avec la photo…

Les orangers du Mexique ont grise mine

Oranger du Mexique (Choisya ternata) en hiver, Cap 18, Paris 18e (75)
Les orangers du Mexique (Choisya ternata) dans Paris commencent à montrer que le froid qui règne depuis plusieurs jours maintenant sur la capitale ne leur réussit guère. Les feuilles se sont ramollies et pendent, leur beau brillant a pratiquement disparu.

Ces arbustes bien acclimatés à la région parisienne sont assez rustiques pour résister à la plupart des hivers franciliens, mais il ne faut quand même pas des températures trop extrêmes sinon leur feuillage persistant pourrait griller. La sécheresse qui accompagne les périodes de gelées accentue encore plus la mollesse des feuilles.

Les orangers du Mexique si fringants d’habitude et presque toujours fleuris sont désormais plutôt en piteux état, même si pour le moment il n’y a rien d’irréversible. Mais il ne faudrait pas que le froid continue trop longtemps en s’accentuant davantage.

Plaisir prolongé avec l’oranger du Mexique

Oranger du Mexique (Choisya ternata) fleuri dans le cimetière du Père Lachaise en automne, Paris 20e (75)
Longtemps fleuri au printemps, l’oranger du Mexique (Choisya ternata) nous gratifie d’une belle floraison remontante qui se prolonge avec la douceur de cet automne haut en couleurs.

Au plaisir des yeux, cet arbuste ajoute une suave senteur qui embaume dès que le soleil brille et que les températures se font plus douces. (suite…)

Photinia et choisya

Photinia et oranger du Mexique 'Sundance' sous un superbe ciel bleu, Parc Georges Brassens, Paris 15e (75)

Après le lilas et le photinia, voici un autre duo d’arbustes particulièrement éclatant au printemps quand le soleil brille avec un grand ciel bleu. Des photinias aux nouvelles pousses rouge vif et un oranger du Mexique doré (Choisya ternata ‘Sundance’) au feuillage jaune doré illuminé par les bouquets de petites fleurs blanches parfumées.

Photinia et oranger du Mexique 'Sundance' sous un superbe ciel bleu, Parc Georges Brassens, Paris 15e (75)

L’éclat des couleurs printanières va s’estomper au cours de l’été, le jaune de l’oranger du Mexique se teintant de vert comme les nouvelles pousses du photinia qui perdent leur rougeur intense. Mais ces feuillages persistants ont un brillant naturel qui dure tout au long de l’année.