Archives de mots clés: canal Saint-Denis

Hanami sur la berge du canal Saint-Denis (Paris 19e)

Floraison de cerisier d'hiver, Prunus x subhirtella 'Autumnalis' sur les berges du canal Saint-Denis, Paris 19e (75)
Depuis quelques jours en allant travailler, je peux admirer la floraison de cerisiers d’hiver (Prunus x subhirtella ‘Autumnalis’) qui ont été plantés sur la berge du canal Saint-Denis, pas très loin du parc de la Villette. Un petit rendez-vous quotidien fort réjouissant dans la grisaille de l’hiver parisien.

Floraison de cerisier d'hiver, Prunus x subhirtella 'Autumnalis' sur les berges du canal Saint-Denis, Paris 19e (75)
L’hiver doux favorise la floraison qui est désormais bien avancée. Les arbres encore jeunes sont couverts de toutes petites fleurs rose pâle, tout simplement charmantes.

(suite…)

Petit moment d’hanami au bord du canal Saint-Denis (Paris 19e)

Floraison en fin d'hiver du cerisier d'hiver, Prunus x subhirtella 'Autumnalis', Paris 19e (75)
« Hanami », en japonais cela signifie regarder les fleurs pour apprécier leur beauté. Une coutume très forte au Japon, notamment pour contempler les floraisons des cerisiers à fleurs (Prunus). Hier matin en partant travailler, je me suis arrêté près d’un petit groupe de cerisiers d’hiver couverts de fleurs, près du canal Saint-Denis dans Paris.

Floraison en fin d'hiver du cerisier d'hiver, Prunus x subhirtella 'Autumnalis', Paris 19e (75)La floraison a commencé depuis plusieurs semaines, mais avec le temps plus doux de ces derniers jours, elle s’est renforcée, transformant les petits arbres en nuages rose tendre.

Floraison en fin d'hiver du cerisier d'hiver, Prunus x subhirtella 'Autumnalis', Paris 19e (75) (suite…)

Les chicorées fleurissent le canal Saint-Denis à Paris

Chicorée sauvage (Cichorium intybus) au bord du canal de Saint-Denis en été, Paris 19e (75)
C’est mon petit plaisir quotidien quand je pars travailler à la rédaction de Rustica dans le 18e arrondissement de Paris. Je passe en tramway (T3b) le long du canal Saint-Denis qui, en ce moment, est très fleuri par des rangées de chicorées sauvages, bien épanouies le matin, fanées le soir.

Chicorée sauvage (Cichorium intybus) au bord du canal de Saint-Denis en été, Paris 19e (75) (suite…)

Quand l’herbe fait le mur…

Mercuriale accrochée à un mur le long du canal de Saint-Denis en été, Paris 19e (75)
La nature n’a pas attendu que les jardiniers créent les murs végétaux et fait mieux le plus souvent. C’est le cas avec cette mercuriale qui s’est semée contre un mur et s’y accole pour ne pas être déracinée.

Mercuriale accrochée à un mur le long du canal de Saint-Denis en été, Paris 19e (75)
En poussant, les tiges se sont plaquées le long du parapet formant un tapis assez dense sur la pierre. La plante n’est pourtant pas grimpante, en pleine terre elle forme une touffe au port plus ou moins étalé avec une racine pivotante. Cette mauvaise herbe est vite envahissante dans un jardin ou un potage. Mais les fleurs mâles sont très appréciées par les abeilles.

La forêt linéaire de Paris va s’agrandir et franchir le périphérique

La forêt linéaire est un projet novateur pour la Métropole parisienne, qui participe directement au développement de la biodiversité et de la nature en ville. Située le long du périphérique, elle compte aujourd’hui près de 3000 arbres et offre, sur 300 mètres de long, un espace public d’observation de la nature.

Logo Mairie de Paris
Dans le cadre du Grand Projet de Renouvellement Urbain du Nord-Est de Paris, la ville de Paris a créé une forêt urbaine, pour les habitants du nouvel écoquartier Claude-Bernard en bordure du périphérique. Cette démarche novatrice pour la Métropole participe au développement de la biodiversité et de la nature en ville.

Cette forêt linéaire relie actuellement le canal Saint-Denis aux espaces verts de la Porte d’Aubervilliers, formant ainsi une continuité écologique au nord de Paris. Plantée en pleine terre, elle abrite des milieux riches et variés : une prairie arborée, une forêt et un taillis dense. Ces espaces, d’une superficie de 11520m², comportent 12800 plantes vivaces, 2840 arbres de différentes tailles, 720 plantes grimpantes et 2.000 arbustes. Sur 300 mètres de long, les Parisiens et les visiteurs peuvent aussi profiter d’un espace public d’observation de la nature.

« Fin septembre, je proposerai au Conseil de Paris de poursuivre cet aménagement », annonce Pénélope Komitès, adjointe à la Maire de Paris en charge des espaces verts, de la nature et de la biodiversité. Cette extension, qui contribue  aux objectifs de mandature de créer 30 hectares d’espaces verts et de planter 20.000 nouveaux arbres à Paris. »

La Ville de Paris investira 5 millions d’euros pour la réalisation d’une seconde forêt linéaire le long du boulevard périphérique côté Nord; et d’une réserve écologique, ayant pour vocation d’accueillir la flore et la faune. « Cet aménagement paysager viendra renforcer notre action en faveur du développement de la biodiversité et de la nature en ville. C’est aussi un moyen concret de lutter contre le dérèglement climatique et la pollution, ainsi que de contribuer au rafraichissement des espaces publics », se réjouit l’adjointe à la Maire.

Buddléia perché

Semis spontané d'arbre aux papillons (Buddleia davidii) sur le bord du canal de Saint-Denis, Paris 19e (75)
Les semis spontanés d’arbre aux papillons (Buddleia davidii) fleurissent un peu partout dans Paris. Certains poussent dans des endroits les plus incroyables, sans sembler souffrir des fortes températures et d’un éventuel manque d’eau. Comme cet exemplaire photographié sur l’écluse qui sépare le canal Saint-Denis du canal de l’Ourcq, dans le 19e arrondissement.

Sur un balcon avec des arrosages et des nettoyages réguliers, cet arbuste devrait très bien se comporter et fleurir avec encore plus de générosité sans souffrir des coups de chauds. Surtout qu’il en existe des pas trop grands (‘Blue Chip’, ‘White Chip’ ou ‘Lilac Chip’) qui ne dépassent pas 80 à 100 cm de hauteur. Avec des fleurs parfumées qui ne donnent presque pas de graines viables. Ça me donne des idées…