Paris côté jardin

L'actualité parisienne et francilienne vue par un jardinier urbain, un jardinier parisien, citadin dans l'âme, amoureux des plantes et des jardins, mais aussi journaliste et auteur spécialisé dans les jardins et le jardinage. Tout ce qui se passe dans Paris et en Ile-de-France en relation avec les jardins, les plantes, le jardinage et la nature.

Mes derniers articles

Exposition « Jardin de mémoires, L’art du partage » au Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

Exposition "Jardin de mémoires, L’art du partage" au Domaine national de Saint-Germain-en-Laye
À l’initiative de l’association Arts Convergences qui organise différentes actions pour les personnes souffrant de maladies psychiques, Éric Le Maire, Charles-Édouard de Surville, Carole Baudon et Vanessa de Ternay avec des collectifs d’artistes de Versailles, Trappes, Rambouillet et Saint-Germain-en-Laye proposent une promenade sensorielle dans le Domaine national.

Des créations in situ, des œuvres éveillant les sens (bruissement du vent, battement d’ailes, timbre d’une voix) dialoguent avec les alignements et les perspectives données par les jardins et font de cet espace paysagé remarquable un creuset de mémoires, un dialogue expérimental entre le vu et le vécu, entre le réel et l’imaginaire, entre l’héritage collectif et l’expérience individuelle.

Après « Les nouvelles folies françaises » pendant l’année Le Nôtre en 2013, après le festival des douze vents de l’artiste japonais, Toshiaki Tsukui en 2016, le Domaine national s’ouvre à nouveau à la création contemporaine. Cette démarche portée par les équipes en charge des expositions, des jardins et des publics traduit l’engagement de l’établissement en faveur de l’accès des personnes malades ou en situation de handicap à la création artistique et au patrimoine.

Un jardin de mémoires au service d’une certaine idée de l’accès à la culture fondée sur le partage, dont les prochaines Journées européennes du patrimoine (15 et 16 septembre 2018) se feront l’écho.

Cette exposition placée sous le patronage de Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargée des personnes handicapées, a reçu le soutien de la DRAC Ile-de-France et de l’ARS Ile-de- France dans le cadre du programme Culture & Santé et celui de l’Académie des Beaux-Arts.

Informations pratiques
Le Domaine national de Saint-Germain-en-Laye est ouvert tous les jours de 8h à 20h30 en juillet et en août et de 8h à 19h30 en septembre.
Musée d’Archéologie nationale – Domaine national de Saint-Germain-en-Laye
Château, place Charles de Gaulle, 78100 Saint-Germain-en-Laye.
Tél. : 01 39 10 13 00.

RER : ligne A, station Saint-Germain-en-Laye située devant le château (20 mn depuis Charles-de-Gaulle-Étoile).
Autobus : ligne 258 depuis La Défense.
En voiture par l’autoroute de l’Ouest A13, la RN 190, la RN 13, la N 186.

Emmanuelle Vibert présente son guide “Jardiner autrement à Paris” au Jardin21 le jeudi 5 juillet 2018

Jardin 21*, Paris 19e (75)
Emmanuelle Vibert présentera son nouveau guide “Jardiner autrement à Paris” au Jardin21, le jeudi 5 juillet 2018 à 18h. Au programme, visite du potager, échanges avec l’auteure et séance de dédicace. Une bonne occasion de (re)découvrir ce lieu extraordinaire aux portes de Paris et de rencontrer l’auteure de véritable manuel à l’usage des parisiens en quête de verdure.

Programme
18h-18h30 : visite du potager
19h-20h : présentation du livre et discussions avec Emmanuelle Vibert.

Informations pratiques
Les horaires : de 18h à 21h
Le lieu : Jardin21*, 12, rue Ella Fitzgerald, 75019 Paris. À côté des Grands Moulins de Pantin.

Pour accéder au Jardin21 :
Tramway : ligne 3b, station Ella Fitzgerald – Grands Moulins de Pantin.
Métro : ligne 5, station Porte de Pantin. Ligne 7, station Porte de la Villette.
10 min à pied par le Parc de la Villette.

(suite…)

Nouvelle floraison de mes alcathéas

Les premières fleurs sont arrivées dès la fin du printemps et la chaleur de ces derniers jours a provoqué leur éclosion en nombre. Des dizaines de fleurs semi doubles café au lait pour ‘Parkallee’ et rose doux pour ‘Parkfrieden’. Pour mon plus grand plaisir et celui des abeilles et bourdons qui y butinent sans cesse.

Je dois les arroser tous les jours car ces grandes plantes vivaces assèchent la terre de leur grande jardinière très vite. La végétation est gigantesque pour un balcon, ‘Parkfrieden’ à fleurs roses dépasse les 2,50m de hauteur et s’est hissé au-dessus de la rambarde et de la rue. Heureusement, j’ai tuteuré la base de la tige dès qu’elle a commencé à prendre de la hauteur.

Alcathea suffrutescens 'Parkfrieden' en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75) (suite…)

Floraison du Kniphofia Popsicle ‘Orange Vanilla’

Kniphofia Popsicle ‘Orange Vanilla’ en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Je suis toujours autant admiratif face aux dégradés de couleurs de l’épi de fleurs du Kniphofia Popsicle ‘Orange Vanilla’ qui s’épanouit en ce moment dans une des potées sur mon balcon parisien.

Kniphofia Popsicle ‘Orange Vanilla’ en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Les boutons floraux sont d’un orange vif qui devient doux et qui se teinte de plus en plus de jaune pâle au fur et à mesure qu’ils vont s’ouvrir. La fleur tubulaire épanouie est jaune presque translucide. Magnifique, j’adore !

Séances d’arrosage à répétition sur mon balcon

Arrosage en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Du vent, des fortes chaleurs et des plantes qui ont beaucoup poussé et sont en pleine végétation dans mes potées et jardinières, il n’en faut pas plus pour déclencher des séances d’arrosage répétées, chaque jour en ce moment.

Heureusement, je suis bien équipé et je n’arrose plus ou presque à l’arrosoir. Sinon cela me prendrait un temps fou. J’ai un tuyau d’arrosage et une super pomme à plusieurs jets pour adapter l’arrosage aux besoins des potées. Il me faut 15 à 20 mn au minimum pour tout arroser. Bien sûr, les jardinières où poussent les immenses alcathéas ont des besoins importants en eau, comme la potée avec le thunbergia et le cosmos chocolat.

Avec des arrosages réguliers et ces fortes températures, la végétation se développe à vue d’oeil. Et les floraisons explosent un peu partout. Sympathique récompense pour des efforts somme toute assez réduits.