Paris côté jardin

L'actualité parisienne et francilienne vue par un jardinier urbain, un jardinier parisien, citadin dans l'âme, amoureux des plantes et des jardins, mais aussi journaliste et auteur spécialisé dans les jardins et le jardinage. Tout ce qui se passe dans Paris et en Ile-de-France en relation avec les jardins, les plantes, le jardinage et la nature.

Mes derniers articles

Premiere fleur du Nicandra physaloïdes

La plantation tardive du jeune plant de Nicandra physaloïdes n’a pas empêché son bon développement et maintenant sa floraison, qui a débuté aujourd’hui.

Hier au soir
Ce matin

Une seule fleur ouverte dès l’aube, d’un bleu ciel qui se marie très bien avec le jaune pâle des fleurs du Saruma henryi et jaune d’or de la corète du Japon ‘Golden Guinea’. Ce soir, la fleur est déjà fanée. Et le pied continue à grandir, de jour en jour il prend de la hauteur…

Libérons les althéas

Ouvrez, ouvrez la cage aux althéas ! Qu’importe la grille, rien n’arrête ces arbustes à la floraison estivale généreuse.

Avec du soleil et suffisamment d’eau au pied, les althéas (Hibiscus syriacus) poussent à qui mieux mieux. Des fleurs côté jardin, des fleurs côté rue, tout le monde en profite. Mais on peut les tailler très court en fin d’hiver car les nouvelles fleurs n’apparaissent que sur les pousses de l’année. Cela permet de les contenir si c’est nécessaire…

Impatiens tinctoria : plus forte que les acariens !

Mon beau pied d’Impatiens tinctoria a subi une forte attaque d’araignées rouges. En quelques jours, les feuilles ont jauni et sont tombées, puis les tiges se sont affaissées… Mais à la base, plein de nouvelles pousses, dont une bien verte et vigoureuse.

Pourtant les chaleurs des derniers jours ont contribué à dessécher davantage l’air ambiant. Mais peut être que mes arrosages en douche lui ont été bénéfiques…

Nouvelle floraison de la corète du Japon

Que l’été soit frais ou chaud, humide ou sec, la corète du Japon (Kerria japonica ‘Pleniflora’) poursuit sa croissance et sa floraison, la deuxième après celle du printemps. Un arbuste à fleurs qui mérite une place plus large sur les balcons et les terrasses, car il pousse très bien en pot.
Maintenant, je passe sous les branches tellement l’arbuste a pris de l’ampleur en quelques mois ! Et les pompons sont visités régulièrement par les syrphes.

Paris vu de haut, très haut…

La fête foraine s’est installée pour l’été dans les jardins des Tuileries (Paris 1er), avec sa grande roue, attraction que j’apprécie toujours autant, surtout quand le baromètre est au beau fixe. Sensations et paysages uniques !
Et c’est parti pour Paris vu d’en haut !
Géraniums lierres à tous les étages… On ne voit qu’eux !

Aussi petits soient les balcons, il y a des plantes au-dessus de Paris, sur les toits…

C’est le moment d’en profiter et de découvrir la capitale par en haut, à 360 °…

Tomate tardive

Pour combler un trou au pied de mes hibiscus rustiques (Hibiscus coccineus), j’ai eu l’idée d’y implanter un pied de tomates cerises F1 Sweet 100. Acheté et planté très tardivement, mi juillet. Et bien les fleurs sont déjà là !

De la fleur à la tomate dans l’assiette, le chemin sera encore long. Je m’y suis pris vraiment tard, même pour des tomates cerises qui mûrissent plus rapidement que les variétés à gros fruits. Mais si l’été est chaud et puis j’avais envie de tenter l’expérience, d’autant plus que le balcon ne reçoit le soleil que le matin, jusque vers 11 heures. Si j’obtiens des fruits en fin d’été, je recommencerai l’an prochain, au printemps cette fois-ci.