Soins des plantes d’intérieur en novembre

/, plante d'intérieur, plante exotique/Soins des plantes d’intérieur en novembre

Soins des plantes d’intérieur en novembre

Diverses plantes vertes, photo Fotolia / hcastfotoliaPlus l’automne s’avance, plus les journées sont courtes, plus la lumière décroit et les pièces sont de plus en plus chauffées. Autant de conditions qui ont une influence sur nos plantes d’intérieur qu’il faut surveiller pour les maintenir en forme. Petit inventaire des gestes et soins à faire en novembre.

Commencez par vérifier que vos plantes d’intérieur ont assez de lumière. Si nécessaire, ouvrez les rideaux pendant la journée et rapprochez les potées plus près des fenêtres et des baies vitrées. Pensez aussi à tourner chaque plante d’un quart de tour chaque semaine pour empêcher une croissance déséquilibrée, le feuillage ayant tendance à pousser vers la lumière. Ce conseil n’est pas valable pour les potées de cactus de Noël qui se couvrent de boutons floraux en ce moment car ces derniers risqueraient de tomber.

Éloignez les plantes des radiateurs dès que le chauffage est remis en route. La plupart se contente d’une température de 16 à 18 °C. Dès qu’elle s’élève à 20 °C et plus, la sécheresse de l’air s’accentue et les plantes d’intérieur souffrent de cette hygrométrie trop faible. Si vous avez l’habitude de faire du feu dans une cheminée, pensez à écarter les potées à proximité pour leur éviter un coup de chaud.

Vaporisez le feuillage des plantes d’intérieur les plus exigeantes en humidité de l’air.

Cessez les apports d’engrais, sauf pour les plantes qui continuent à fleurir en hiver comme le cactus de Noël, l’anthurium et le phalaenopsis.

Arrosez avec modération, en veillant à laisser la terre du pot sécher en surface entre deux apports d’eau. Utilisez toujours de l’eau à température de la pièce où se trouve la ou les plantes à arroser. Ne laissez pas de l’eau stagner dans les soucoupes ou les cache-pot.

Attention aux courants d’air froid ! Quand on ouvre les portes ou les fenêtres, il faut s’assurer que l’air extérieur ne va pas bousculer les potées à proximité et que ces dernières n’auront pas de chaud et froid qu’elles n’apprécient guère.

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

One Comment

  1. bagheraa 12 novembre 2016 at 10 h 00 min

    merci pour ces conseils

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.