Des feuilles mortes, oui, mais pas partout dans le jardin !

//Des feuilles mortes, oui, mais pas partout dans le jardin !

Des feuilles mortes, oui, mais pas partout dans le jardin !

Feuilles mortes autour d'une pulmonaire, Parc André Citroën en automne, Paris 15e (75)Cela n’a pas dû (pu) vous échapper, les feuilles tombent de plus en plus, jonchant les allées, les parterres, les pelouses, les trottoirs et bien d’autres endroits encore. Au jardin, elles sont souvent utiles, mais pas partout…

Il faut éviter une accumulation des feuilles tombées sur les plantes vivaces rustiques à feuillage persistant, sur les salades d’automne et d’hiver au potager, sur le gazon et dans le bassin. Une trop grande épaisseur de feuilles peut entrainer la pourriture des végétaux couverts qui risque de souffrir d’un manque certain de lumière, même si la croissance s’est beaucoup ralentie à cette période de l’année.

Par contre, dans les planches vides du potager, sur les plantes vivaces entrées en repos et dont le feuillage a disparu, vous pouvez les laisser s’accumuler. Elles vont former un épais tapis nutritif qui évitera l’érosion du sol tout en lui apportant de la matière organique que les vers de terre et autres microorganismes vivant dans la couche superficielle de terre vont assimiler pendant l’automne et l’hiver.

Pensez à mettre de côté des feuilles mortes saines pour les entreposer au sec afin d’avoir des matériaux bruns (riches en carbone) lorsque vous apporterez des déchets verts (plus azotés et humides) sur votre tas de compost au printemps prochain.

Vous pensez sans doute que sur mon balcon, je n’ai aucun problème de feuilles mortes. Et bien si, je dois en ramasser presque tous les jours car beaucoup de plantes vivaces que je cultive sont caduques et elles perdent de plus en plus leurs feuilles. Les sceaux de Salomon parsèment le balcon de feuilles dorées, comme les bégonias grandis, qui se disloquent au fur et à mesure que l’automne avance. À moi la balayette et la pelle !

By |2016-11-08T21:46:16+00:00novembre 9th, 2016|jardinage et travaux au jardin|3 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

3 Comments

  1. CHASSERIAU 9 novembre 2016 at 12 h 04 min

    La Mairie ayant élagué les 3 érables à feuilles très fines qui entourent mon petit jardin, je n’ai pas de corvée de ramassage de feuilles, dommage elles m’auraient bien servi! par contre sur les trottoirs et allées c’est un tapis de feuilles mouillées et c’est très glissant car là elles ne sont pas ramassées!

  2. jpp 9 novembre 2016 at 10 h 50 min

    On peut ajouter, comme le faisait déjà La Quintinie, que le terreau de feuilles est un excellent support de semis ou de rempotage : à condition de le laisser suffisamment maturer et d’éliminer les graines d’adventices par faux semis.

  3. Nicole 9 novembre 2016 at 10 h 20 min

    chacun sa méthode de ramassage ! LOL avec les petits gels de la semaine dernière, et la pluie drue de ces 2 jours, ça tombe à fond ! une vraie manne humifère !

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui