Cascades d’amarantes queue-de-renard aux Tuileries (Paris 1er)

/, parc ou jardin, Paris, plante annuelle/Cascades d’amarantes queue-de-renard aux Tuileries (Paris 1er)

Cascades d’amarantes queue-de-renard aux Tuileries (Paris 1er)

Amarante queue-de-renard dans le Jardin des Tuileries, Paris 1er (75)
Quand les oiseaux ne s’acharnent pas trop sur leurs longues grappes de fleurs (et de graines !), ces plantes annuelles prennent des poses très spectaculaires en fin d’été et en automne, gardant longtemps un bel aspect souvent imposant.

Amarante queue-de-renard dans le Jardin des Tuileries, Paris 1er (75)Photo floue, la mise au point laisse à désirer car il n’y a pas grand chose de net, mais on distingue quand même le port ample de la plante et l’ambiance générale qui se dégage.
Longues pendeloques qui font de plus en plus ployer les tiges.

Amarante queue-de-renard dans le Jardin des Tuileries, Paris 1er (75)

By |2014-10-27T22:29:47+00:00octobre 28th, 2014|fleur, parc ou jardin, Paris, plante annuelle|5 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

5 Comments

  1. isaure 29 octobre 2014 at 6 h 29 min

    Merci JPP de ces précisions

  2. @nnie54 28 octobre 2014 at 22 h 18 min

    Je ne connaissais pas cette couleur.
    @nnie

  3. jpp 28 octobre 2014 at 21 h 31 min

    L’amarante en question ne résiste pas aux OGM mais aux herbicides. Elle tient cette résistance d’un passage de gènes entre elle et des OGM conçues précisément pour résister aux herbicides. Ce passage de gènes est impossible aux yeux des fabricants d’OGM qui se fondent une interprétation mécanique de la génétique des années 50 (celle de l’ADN) mais tout à fait expliqué par la génétique actuelle (celle de l’ épi-génétique ). En fait nous ne connaissons que très partiellement les mécanismes de l’hérédité et c’est pourquoi il faudrait s’abstenir de les manipuler.

  4. isaure 28 octobre 2014 at 20 h 16 min

    Est-ce cette plante qui résiste maintenant aux OGM ? Peut-être une autre sorte d’amarante

  5. Josette 28 octobre 2014 at 10 h 52 min

    J’aime beaucoup ces amarantes.

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui