Capillaire dans l’hiver parisien

Grosse capillaire (Adiantum) dans la jardinière d'une tombe du cimetière du Montparnasse, Paris 15e (75)

Les capillaires sont appréciées pour leur feuillage léger d’une grande élégance. Souvent cultivées comme plante d’intérieur, certaines espèces de ces fougères sont rustiques telles la capillaire de Montpellier (Adiantum capillus-veneris) ou la capillaire chinoise (Adiantum venustum). Je ne sais pas quelle est l’espèce que j’ai photographiée, mais elle est superbe et tout à fait à l’aise dehors.

Même si quelques frondes semblent un peu desséchées sur les bords, ce pied de fougère est splendide, bien installé dans sa jardinière exposée à tous les vents et les aléas climatiques. Je ne sais pas depuis quand elle y est installée, on dirait presque qu’elle est ici depuis toujours ou presque.

Cela me donne des idées pour mon balcon ombragé, parfait pour accueillir des fougères rustiques pas trop délicates. Ce n’est pas encore le moment des plantations, mais je note !

Commentaires (5)

  1. Paule

    J’aime beaucoup cette plante qui se niche spontanément dans les brèches des murs de la ville et aussi, comme dit Jpp, dans les cimetieres…

  2. jpp

    J’ai fait un tour sur le net, car ça m’intéresse . Il y a des gélives et des non gélives(adiantuum imbricatum, pedatuum).. Sur le site du jardin du Pic vert :
    « Comme nombre de fougères, l’adiantum aime la mi-ombre. On peut sans hésiter l’associer à d’autres fougères, des hostas et des azalées par exemple pour aménager un coin ombragé.
    Parmi les capillaires, quelques-unes sont rustiques en jardin, certaines ont des utilisations médicinales, mais on les apprécie surtout pour leur feuillage léger et délicat. Les frondes sont normalement persistantes, mais il est mieux de les couper après l’hiver. Elles apprécient un sol très humifère, mais pas trop humide. »
    L’encyclopédie Ullmann cite 8 espèces dont une m’intéresse bougrement var elle aime le calcaire : adiantum capillus veneris (cheveux de venus) (résiste jusqu’à au moins -7)
    Serait-ce celle du cimetière ? http://www.sbs.utexas.edu/bio406d/images/pics/pte/adiantum_capillus-veneris.htm

  3. mamiefanfan

    vraiment très jolie, je ne pensais pas qu’elle pouvait passer l’hiver dehors. Ce sui me fait hesiter à en mettre une dans ma salle de bian, j’ai peur qu’elle ait trop chaud.

  4. bellaciao

    je n’aurais jamais osé mettre cette jolie belle dehors ! mais, l’hiver passé, je vais essayer, j’ai l’endroit idéal pour …. j’aime tellement la finesse et la délicatesse de ces petites merveilles, les fines tiges noires et les « feuille »s telles du papier crépon …..

  5. josette

    En effet, très belle. J’aime beaucoup cette plante mais je n’ai jamais réussi à en conserver à l’intérieur, trop de sécheresse.

    Une voisine m’avait confié la garde d’un capillaire ; hélas j’avais failli à ma mission et avait négligé la plante qui avait séché en partie. Ni une ni deux, j’en achète une autre mais ma voisine n’a pas été dupe à son retour ! La nouvelle trop belle a révélé ma supercherie bien innocente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez1