B comme bulbilles…

Le bulbille est un petit bourgeon qui prend naissance à l’aisselle d’une feuille et qui se détache à maturité en ayant la capacité de redonner une plante identique à la plante mère après une période de repos végétatif plus ou moins longue. Mon beau Begonia grandis ssp. evansiana ‘Alba’ en a produit un grand nombre cet année. Belle récolte !

Feuilles mortes et bulbilles du Begonia grandis ssp. evansiana 'Alba' sur mon balcon

Joyeux fouillis, heureux mélange de bulbilles de toutes les dimensions et de feuilles mortes tombés du pied de Begonia grandis ssp. evansiana ‘Alba’. Impossible de circuler davantage sur mon balcon sans écraser ces précieux rejetons. Une opération ramassage s’imposait !

Feuilles mortes et bulbilles du Begonia grandis ssp. evansiana 'Alba'

Ramassage des bulbilles du Begonia grandis ssp. evansiana 'Alba'

Le tri a été assez fastidieux, il a d’abord fallu ramasser toutes les feuilles mortes une par une avant de pouvoir rassembler les bulbilles éparpillées sur le balcon.

Bulbilles du Begonia grandis ssp. evansiana 'Alba'

Heureusement, le sol en béton facilite le repérage des minuscules bourgeons et leur rassemblement. Le nettoyage des brindilles et fragments de feuilles est par contre assez long et demande un peu de patience.

Bulbilles de Begonia grandis ssp. evansiana 'Alba' en automne sur mon balcon

Et la récolte a commencé…

Bulbilles du Begonia grandis ssp. evansiana 'Alba'

Certains bulbilles ont déjà une belle taille, presque des petites billes.

Bulbilles du Begonia grandis ssp. evansiana 'Alba'

Et voici mon précieux butin. Que de bégonias en devenir !
Pour le moment, je garde ces bulbilles dans une boite en plastique transparente (boite à gâteau récupérée) au frais, mais je ne vais pas les y laisser tout l’hiver. Je vais faire des petits godets avec plusieurs bulbilles, en essayant de mélanger à chaque fois gros et plus petits. Et tout ce qui repartira à la belle saison me servira pour un des trocs du printemps.

Commentaires (7)

  1. Pingback: Les bulbilles d’Elastostema umbellatum ‘Snow Patch’ » Paris côté jardin

  2. laurent

    Marie-Claude, heureusement, on peut les récupérer avant que le bégonia ne se transforme en mikado. 😉

  3. Alain of Paris (Auteur de l'article)

    Bonsoir Mohair, au printemps, je suis chaque année au Troc Vert de Montreuil (93) et peut-être au Troc Main Verte qui se tient dans le parc de Bercy (Paris 12e). Mais avec la radio le dimanche matin, cette deuxième solution ne m’est plus possible pour le moment.

  4. mohair.à Paris

    Vous êtes précieux, pour vos connaissances que vous semez à tout va,
    et encore plus, en étant possesseur de ces bubilles……
    Quel sera votre lieu de troc ?

    Mohair à Paris

  5. jpp

    Il faut être méthodique comme Alain Delavie pour obtenir des plantes à partir de bulbilles. Moi à chaque fois que j’ai essayé, j’ai oublié où je les ai semées ou bien la plante, fragile, a péri en été. Car j’imagine qu’il faut plusieurs années pour obtenir quelque chose de viable. Je n’ai réussi qu’avec les oignons de Catawisa mais là, ils se ressèment aussi bien tout seuls en place !

  6. Josette

    Sur mes bégonias je n’ai jamais fait attention à ces bulbilles. Désormais je vais surveiller.

  7. Marie-Claude

    Formidable récolte !
    Au jardin, j’ai le bégonia identique mais rose et je n’ai jamais fait attention aux bulbilles.
    Il est vrai que ce doit être plus difficile à repérer sur la terre que sur ton balcon !
    MC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez1