Tolmiea menziesii

Parmi les nombreuses plantes vertes d’intérieur à feuillage décoratif, Tolmiea menziesii a la particularité de pouvoir se cultiver aussi bien dedans que dehors, mais ses feuilles présentent aussi des plantules en tous points identiques à la plante mère. D’où son surnom anglais de « la poule et ses poussins ».

Plante d'intérieur à feuillage panaché

Suspension de Tolmiea menziesii, décembre 2010, photo Alain Delavie

L’espèce type a un feuillage vert clair. On trouve plus fréquemment des potées de la variété à feuilles vertes marbrées de crème, plantes qui redonnent d’ailleurs souvent des feuilles complètement vertes.

Plante d'intérieur à feuillage panaché

Plantules sur les feuilles d'un Tolmiea menziesii, décembre 2010, photo Alain Delavie

Les feuilles en forme de coeur sont très poilues. Sur les plus âgées, des plantules se forment au niveau de l’insertion du pétiole sur le limbe foliaire. Une nouvelle plante apparaît, sans aucune racine mais avec des petites feuilles parfaitement identiques à la feuille mère. Les feuilles mères ou les petites plantules doivent être bouturées pour multiplier le tolmiéa.

Plantes d'intérieur à feuillage panaché

Plantules sur les feuilles d'un Tolmiea menziesii, décembre 2010, photo Alain Delavie

Plante d'intérieur à feuillage décoratif panaché

Plantule sur la feuille d'un Tolmiea menziesii, décembre 2010, photo Alain Delavie

Cultivé comme plante d’intérieur, le tolmiéa apprécie une situation claire, non ensoleillée, dans une pièce pas trop chauffée en hiver. Les fortes températures (supérieures à 20 °C) le rendent plus sensible encore aux attaques d’araignées rouges qui ont vite fait d’envahir le feuillage et de l’anéantir. Sinon la plante n’est pas difficile à cultiver, à la condition de ne pas la faire manquer d’eau. Le substrat doit rester toujours frais, sans pour autant être détrempé. Ma potée est cultivée en suspension. Je dois donc l’arroser très souvent pour éviter le dessèchement du substrat. Arrosage au moins une fois par semaine en ce moment.

Dehors, la plante se comporte comme un couvre-sol peu envahissant dans les coins ombragés ou mi ombragés. Elle pousse aussi bien en pleine terre qu’en pot ou en jardinière, dans un sol riche et humifère. Elle est rustique jusqu’à -20°C, mais des températures très basses abiment le feuillage semi-persistant. Quand cette plante vivace est cultivée en pleine terre dans un sol frais, les plantules peuvent s’enraciner spontanément, ce qui favorise l’aspect couvre-sol du tolmiea.

Une plante amusante, à privilégier dans les intérieurs peu chauffés. Il faut attendre le printemps maintenant pour tenter une culture à l’extérieur, car les plantes vendues actuellement comme plantes d’intérieur supporteraient mal un séjour en plein air avec des températures négatives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer4
Partagez