Grêle et orage, plus de peur que de mal sur mon balcon

Grosse frayeur hier vendredi en début de soirée quand l'orage qui s'est abattu sur Paris et plus particulièrement sur mon quartier a déversé des grêlons énormes, de la taille d'une belle cerise. Le bruit provenant du choc de ces billes de glace frappant à toute allure les toits, les gouttières, la balustrade de mon balcon et la rue était impressionnant. Et je n'ai pu que regarder, impuissant devant cet orage dévastateur.