Archives de mots clés: Muséum National d’Histoire Naturelle

Géraniums Label Rouge à admirer à Paris cet été

Pelargonium Label Rouge, pparvis du Muséum National d'Histoire Naturelle, Paris 5e (75)
Cet été, le parvis du Muséum National d’Histoire Naturelle devant l’un des plus beaux bâtiments du Jardin des plantes s’est offert de magnifiques jardinières de géraniums (Pelargonium) Label Rouge. À admirer tout l’été !

En mai, une dizaine de très grands bacs ont été posés sur le parvis du bâtiment qui abrite la galerie de l’évolution du Muséum National d’Histoire naturelle, dans le Jardin des Plantes de Paris. Pour animer cet espace un peu vide, les jardiniers les ont plantés de géraniums (Pelargonium) Label Rouge. En prenant l’option de ne mettre qu’une seule et même variété par bac, ils ont ainsi créé de belles tâches de couleur qui égayent l’endroit un peu minéral.

Pelargonium Label Rouge, pparvis du Muséum National d'Histoire Naturelle, Paris 5e (75)
Les jardiniers ont étiqueté chaque bac de façon à ce que les visiteurs puissent identifier facilement les variétés qui les intéressent. Ces plantes de qualité assureront une floraison généreuse et colorée tout au long de l’été.

Le saviez-vous ?
Ce que les géraniums Label Rouge ont en plus :

  • Il s’agit uniquement de variétés à floraison abondante et continue.
  • Ces variétés, sélectionnées par un jury indépendant, sont garanties.
  • Ces plantes vous assurent une croissance rapide et harmonieuse.

Les 3èmes Journées de Chèvreloup les 3 et 4 juin 2017

Arboretum de Chèvreloup, photo MNHN / François-Gilles GrandinSite géré par le Muséum national d’Histoire naturelle, l’Arboretum de Chèvreloup est un lieu exceptionnel où plus de 2500 espèces et variétés d’arbres sont plantées, la plus riche collection d’arbres en Europe. Mitoyen du Parc de Versailles, support de sensibilisation à la nature, il s’étend sur 200 ha qui seront ouverts au public en totalité pour les troisièmes journées de Chèvreloup.

Fortes du succès des deux premières éditions, elles se dérouleront les 3 et 4 juin 2017. Vous pourrez découvrir exceptionnellement les collections botaniques et rencontrer les femmes et les hommes chargés de veiller sur ce patrimoine d’exception. Un week-end de découvertes et d’animations dense et passionnant !

Affiche des Journées de Chèvreloup, arboretum, MNHN, juin 2017Ouverture exceptionnelle des coulisses
La vocation première du lieu est la présentation des arbres rustiques sous le climat d’Ile-de-France, mais l’arboretum de Chèvreloup abrite aussi 6000 m2 de serres réservées aux seuls chercheurs et professionnels. L’ouverture des serres est toujours l’occasion unique d’en découvrir les collections secrètes. Elles abritent 5000 plantes tropicales et méditerranéennes dont 3000 sont protégées car menacées : cactus, orchidées, palmiers, fuchsias ou pélargoniums… Balade exotique et dépaysement végétal garanti.

La pépinière où sont élevés les arbres rares sera également accessible. Un chêne venant du Texas rarissime, un sapin à bractées venant de Californie et la très rare vigne du Père David, seule vigne épineuse au monde originaire de Chine, y cohabitent.

L’arboretum de Chèvreloup et ses collections existent grâce à des hommes et des femmes passionnés, compétents qui, le temps de ce week-end mettront à votre disposition leurs savoir-faire et leurs connaissances. Vous pourrez poser toutes vos questions aux jardiniers, aux techniciens, aux botanistes et recueillir de nombreux conseils de culture, de choix de plantes ou de détermination végétale. (suite…)

Exposition Mille & Une Orchidées du 1er au 27 février 2017

Affiche exposition Mille & une orchidées, serres du Jardin des Plantes, Paris 5e (75), février 2017Fort de son succès depuis sa première saison – plus de 120 000 visiteurs depuis 2013 – le Jardin des Plantes propose sa cinquième édition du rendez-vous incontournable des orchidophiles parisiens « Mille et une Orchidées ». C’est dans le bel écrin végétal de la grande serre tropicale que les visiteurs sont invités à redécouvrir ces fleurs mythiques mises en beauté dans de spectaculaires mises en scène.

Cette nouvelle édition vous fera découvrir où poussent les orchidées dans la nature, dans quelles contrées et sur quels supports (à terre, sur les arbres, sur les rochers, en forêts, en prairie, en plaine en montagne, ces plantes extraordinaires, s’adaptent à (presque) tout et occupent… 1000 et un milieux !

Le jardin botanique de la Ville de Paris (serres d’Auteuil) dévoilera de rares spécimens extraits de son extraordinaire collection. Pour le plaisir des spécialistes et des néophytes, 5 producteurs français d’orchidées – AM Orchidées, La Cour des Orchidées, l’Orchidium, Ryanne Orchidée, Vacherot & Lecoufle – exposeront, au cœur de la serre, des plantes originales dans 5 scènes foisonnantes de fleurs. Une centaine d’espèce « sauvages » conservées par le Muséum dans les serres de l’Arboretum de Chèvreloup près de Versailles seront également présentées au public.

Les voix de la forêt reviennent habiter la grande serre avec une nouvelle installation de l’artiste Rodolphe Alexis et de la Société Euphonia, nous enveloppant cette fois dans les sonorités du japon tropical…

Nouveauté 2017 : la boutique éphémère
Pour la première fois, une boutique éphémère d’orchidées – 150 m2 – ouvrira ses portes pendant la durée de l’exposition, les visiteurs pourront retrouver les pépiniéristes-exposants pour se laisser tenter par de belles et rares espèces et toujours profiter des conseils de culture de la Société Française d’Orchidophilie (S.F.O.) et de l’Association Française, Culture et Protection des Orchidées (A.F.C.P.O.).

Une exposition de rares photos dans la galerie de botanique
Pour prolonger la visite, des photos d’orchidées botaniques prises par les botanistes du Muséum national d’Histoire naturelle lors de leurs expéditions permettront de découvrir la réalité des milieux de vie de celles qui partagent si souvent nos appartements et nos maisons.

Informations pratiques
Du 1er au 27 février 2017 dans les grandes serres du jardin des Plantes de Paris.
Conseils de la SFO et de l’AFCPO. Vente d’orchidées, d’ouvrages, brochures et revues dans la boutique éphémère.

Accès par le Jardin des Plantes, 57, rue Cuvier, 75005 Paris. En cas de fermeture du jardin accès par le 18, rue Buffon.
Métro : lignes 5 ou 10, station Gare d’Austerlitz; ligne 7, station Censier; lignes 7 ou 10, station Jussieu.
Ouvertes tous les jours (sauf le mardi) : de 10h à 16h45. Fermeture des serres à 17h.
Billet unique Grandes serres – Galerie de Botanique : tarifs : 7 € et 5 €.
jardindesplantes.net et facebook.com/jardindesplantes

Comptage national des oiseaux des jardins les 28 et 29 janvier 2017

Moineau Friquet, photo Fabrice Cahez / LPOD’année en année, force est de constater que les oiseaux se font rares dans les jardins. C’est dire l’importance de ce cinquième comptage national des oiseaux des jardins organisé par la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle le weekend des 28 et 29 janvier 2017. Curieux et soucieux de nature, des citoyens peuvent ainsi participer concrètement, une heure durant, à une meilleure connaissance de cet inquiétant phénomène de raréfaction. Pour que nos oiseaux familiers restent… familiers !

Comme pendant l’hiver 2013/2014, différents témoignages font état de la raréfaction, voire même de l’absence d’oiseaux dans les jardins et autour des mangeoires. Même si les principales raisons sont connues (artificialisation, pollutions…), scientifiques et naturalistes sont à pied d’œuvre pour compléter les connaissances. Les données enregistrées dans l’observatoire Oiseaux des jardins grâce à la mobilisation citoyenne permettent d’en savoir plus d’une année sur l’autre.

Le grand public est donc une nouvelle fois invité à se mobiliser en faveur de l’avifaune, en comptant durant 1 h les oiseaux de son jardin le week-end des 28 et 29 janvier 2017. Tous les participants sont les bienvenus, y compris bien sûr les anciens participants dont la constance et la régularité permettent aux scientifiques d’effectuer une comparaison des effectifs d’oiseaux observés dans les mêmes jardins par rapport aux années précédentes.
(suite…)

Nouvelle édition de BirdLab

BirdLab
Suite au succès des deux précédentes éditions de BirdLab, Vigie-Nature, le programme de sciences participatives du Muséum national d’Histoire naturelle, reconduit l’expérience en partenariat avec la LPO et AgroParisTech, du 15 novembre 2016 au 31 mars 2017.

Grâce à ce jeu collaboratif qui étudie le comportement des oiseaux à la mangeoire, les scientifiques ont déjà mis en évidence des interactions entre différentes espèces d’oiseaux en hiver.

BirdLab, un jeu pour petits et grands
Pour participer à BirdLab, il suffit de télécharger l’application gratuite (sur Google Play, pour IOS) sur son smartphone ou sa tablette et d’installer deux mangeoires identiques sur son balcon ou dans son jardin. La règle du jeu ? Il faut reproduire les allers-retours des oiseaux en temps réel sur son écran tactile pendant 5 minutes. Aucune connaissance en ornithologie n’est requise car un quiz permet d’apprendre rapidement à identifier les 26 espèces qui fréquentent les mangeoires en hiver. Avec BirdLab, les joueurs découvrent tous les oiseaux qui les entourent, même ceux habituellement cachés dans les arbres.
(suite…)

Le Jardin des Plantes de Paris fête la science !

Fête de la Science au Muséum, MNHN, Paris, octobre 2016
Pendant le week-end des 15 et 16 octobre 2016, la Fête de la Science permet au public de découvrir les domaines, les métiers et les travaux orchestrés par le Muséum national d’Histoire naturelle, institution emblématique des sciences naturalistes. Ateliers, expériences, visites commentées, démonstrations et conférences rythment cet événement unique dans l’année qui rassemble petits et grands.

Les sciences naturelles sont abordées à travers six thématiques : biologie/chimie, biodiversité, minéralogie/géologie, paléontologie sans oublier les nouveautés de cette édition – la botanique et la résolution d’une enquête criminelle…

Une trentaine d’animations ludiques et gratuites
Biologie/Chimie : fabrication d’une balle rebondissante, observations de l’ADN, du génome humain…
Biodiversité : bar des sciences sur le patrimoine naturel, ateliers sur les araignées, les reptiles, les amphibiens…
Minéralogie/Géologie : observation d’échantillons de météorites et roches océaniques, découverte du mouvement des planètes grâce au planétaire…
Paléontologie : réalisation d’un moulage de fossile en plâtre, observation de fossiles illustrant les débuts de la vie sur Terre…
Botanique : étude des mousses au microscope, visite de l’Herbier national du Muséum, réalisation d’un herbier…
Enquête criminelle : extraction et analyse de l’ADN d’un suspect, détection de traces de sang sur une fausse scène de crime… (suite…)