Collecte des déchets chimiques des particuliers en Île-de-France

Logo EcoDDSEcoDDS, société à but non lucratif, organise cette année 36 collectes ponctuelles de déchets chimiques des particuliers en région Ile-De-France sur le parking des magasins de bricolage entre le 1avril et le 28 octobre 2017.

Pour chaque collecte, les particuliers seront invités à déposer leurs pots de peinture, vernis, colles, sacs d’engrais, ou encore produits de cheminée usagés de 10h à 17h le samedi sur les parkings de leurs magasins. Des animateurs seront également présents pour rappeler l’importance de ramener ses déchets chimiques en déchetterie ou sur les lieux de collecte ponctuelle, au lieu de les vider dans les canalisations ou de les jeter directement dans les poubelles classiques. Plus de 190 opérations de collecte ponctuelle auront lieu en France en 2017.

La liste des produits concernés et des magasins concernés est disponible sur www.ecodds.com.

Qu’ils soient vides, souillés ou avec un reste de contenu, les déchets chimiques usagés peuvent présenter un risque pour la santé et l’environnement, ils nécessitent une prise en charge spécifique et sécurisée. Avec ces opérations de collecte ponctuelle, EcoDDS poursuit deux partenariats engagés avec les enseignes Leroy Merlin et Castorama. Plus de 137 tonnes de déchets chimiques avaient été collectées lors des opérations 2016.

Attention : les déchets des professionnels ne seront pas acceptés lors de ces journées exceptionnelles de collecte.

« Ces collectes ponctuelles de déchets chimiques nous permettent d’aller chercher les bricoleurs et les jardiniers amateurs directement sur leurs lieux de prédilection. Chaque opération se déroule en deux temps : le premier samedi consiste en une sensibilisation des particuliers devant le magasin. Le samedi suivant, le dispositif de collecte est installé et ils peuvent revenir déposer leurs déchets chimiques. Nous espérons ainsi améliorer l’information du grand public et surtout encourager le passage à l’acte – en l’espèce, le tri des déchets chimiques. » Pierre Charlemagne, Directeur Général d’EcoDDS

Commentaire (1)

  1. jpp

    Il va y avoir du boulot. je me permets de citer mon blog:
    Tandis que le CIRC (émanant de l’organisation mondiale de la santé) classe le glyphosate comme probablement cancérigène , l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) le classe comme non cancérigène, ouvrant ainsi la voie à sa ré homologation en Europe .
    Le glyphosate est actuellement « provisoirement » autorisé en Europe mais la décision de l’ECHA ouvre la voie à une autorisation définitive au plus tard dans les 6 mois. Aux Etats Unis l’EFSA semble vouloir prendre la même décision. mais une action en justice menée par plusieurs centaines de travailleurs agricoles ayant été exposés au glyphosate et ayant développé une maladie cancéreuse a abouti à la levée, par la cour, des scellés sur les pièces à conviction fournies par les plaignants.Celles-ci mettent en évidence un certain nombre de conflits d’intérêts. Le Monde souligne que l’avis négatif du CIRC repose sur une étude de l’action des produits réellement utilisés en agriculture (glyphosate+ adjuvants lui permettant d’agir sur la plante) au lieu de l’étude du glyphosate seul (beaucoup moins actif et cancérigène). En outre EFSA et ECHA s’appuient sur des études internes et confidentielles de Monsanto alors que l’étude du CIRC s’appuie sur la littérature scientifique mondiale et indépendante. Monsanto-Bayer va-t-il continuer à polluer impunément la planète ? C’est hélas probable. Mais une fois de plus est mis en évidence la nocivité des cocktails chimiques qu’ils soient délibérément fabriqués ou bien constitués au hasard des accumulations de produits dans les champs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Épinglez
Partagez