2nd Ateliers du Vivant et la Ville / le 16 octobre à Versailles

/, Île-de-France/2nd Ateliers du Vivant et la Ville / le 16 octobre à Versailles

2nd Ateliers du Vivant et la Ville / le 16 octobre à Versailles

2nd Ateliers du Vivant et la Ville, Versailles (78)

À l’occasion de l’année internationale des sols, l’association Le Vivant & la Ville organise ses seconds Ateliers animés par Frédéric Denhez, journaliste et auteur de l’ouvrage « Cessons de ruiner nos sols« .
Des nouvelles solutions d’économie circulaire émergent, contribuant à préserver et valoriser les sols. Elles visent à répondre aux enjeux des grands projets d’aménagement et développer le territoire face à la rareté croissante du foncier. Ces ateliers rassembleront trois tables rondes et débattront des freins à lever :
  • Ville, nature, agriculture : quels outils pour un usage réglementé des sols ?
  • Du sol déchet au sol ressource : quelles opportunités d’économie circulaire ?
  • Du stérile au fertile : quelles nouvelles filières industrielles ?
Témoignages d’élus, avis de spécialistes français, ces ateliers s’adressent aux urbanistes, aux élus et aux responsables des aménagements urbains.
Inscription sur le site internet de l’association Le Vivant & la Ville.
Frais de participation : 50 €.

 

By |2015-10-01T21:35:30+00:00octobre 2nd, 2015|événement, Île-de-France|3 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

3 Comments

  1. Christopher 4 octobre 2015 at 23 h 14 min

    Cela a l’air intéressant… Dommage que cela soit organisé par le vivant et la ville.

  2. Josette 2 octobre 2015 at 14 h 21 min

    Beau programme mais …..je reste très sceptique car il me semble que pour commencer il faudrait moins construire, moins de maisons individuelles, etc…C’est surtout le premier point qui est important. Si on construit, il n’y a plus de sol, problème de recyclage résolu. On peut toujours espérer pour un vrai changement de l’urbanisation…L’espoir fait vivre.

  3. jpp 2 octobre 2015 at 10 h 02 min

    L’année internationale des sols ne semble pas avoir fait beaucoup avancer la question. Pour preuve , juste avant les vacances, dans une journée animée par les écobureaucrates de Naturparif je n’ai entendu parler que de substrat…

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui