La Fiac Hors Les Murs aux Tuileries

Body, 2011, Jean-Luc Moulène, FIAC Hors les murs, Jardin des Tuileries, Paris 1er (75), 16 octobre 2011, photo Alain Delavie

Pour la sixième année consécutive, la FIAC s’est associée avec le Domaine national du Louvre et des Tuileries pour présenter, au cœur du Jardin des Tuileries, un programme d’œuvres extérieures.

L’intérêt croissant des galeries et des artistes, ainsi que le cadre exceptionnel du jardin, permettent de rassembler chaque année une vingtaine de projets conjuguant installations, sculptures, performances ou œuvres sonores qui, en interaction avec le public, prennent corps entre les allées, les bassins et les pelouses du jardin.

Jardin des Tuileries
Tous les jours de 7h30 à 19h30
La FIAC se déroule du 20 au 23 octobre 2011 au Grand Palais.
Body, 2011
Structure aluminium, fibre de basalte, résines et peintures
8,5 x 3,5 m x 2,5 m

Body Versus Twizy, 2011
Structure aluminium, fibre de basalte, résines et peintures
2,3 x 1 m x 1,4 m

Production : Renault
Fabrication : D3
Présentées par Chantal Crousel, Paris
Jean-Luc Moulène est né à Reims en 1955. Il vit et travaille à Paris. L’oeuvre de Jean-Luc Moulène résonne à la vie quotidienne, elle cherche, interroge, pose un regard neuf, et noue les perspectives pour en révéler beauté et poésie. Body et Body versus Twizy sont deux sculptures aux formes issues d’un cheminement de réflexion commun. Body est composé de douze faces précisément asservies à onze coupes aux contours arbitraires. Chaque morceau offre au regard des dégradés autour des trois couleurs primaires, allant d’une couleur vers le blanc. L’artiste a choisi d’appliquer le même principe constructif et génératif à Body versus Twizy. Composée des mêmes matériaux, Body versus Twizy présente six surfaces générées par cinq coupes, cette fois-ci, précises et spécifiques de la ligne de Twizy de Renault. Les six faces sont peintes en noir mat, brillant et opalescent.

À l’arrière-plan sur ma photo, une autre oeuvre d’art : Una misteriosa bola, 2011
Zinc, acier, bois
5 m de diamètre
Présentée par ACDC, Bordeaux
Antoine Dorotte est né en 1976 en France. Una misteriosa bola est une boule recouverte d’écailles, qui pourrait appartenir au règne animal, mais dont le diamètre imposant et le matériau utilisé — le zinc — lui confèrent une dimension architecturale. La sphère, à l’aspect mi-animal mi-végétal, entre pangolin et artichaut géant, est une sculpture-gravure évolutive. Le zinc est amené à changer de teinte en fonction des conditions d’installation, de l’environnement et du climat. La peau métallique de « la bola » est donc sujette à différentes mues, à d’irréversibles métamorphoses, processus témoignant d’une entropie à l’oeuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 Partages
Partagez3
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez1