Les escargots bleus de Patrick Collandre

La 22ème édition des portes ouvertes des Ateliers d’Artistes de Belleville, intitulée « Forêt Vierge« , s’est achevée hier lundi 30 mai. Je n’ai pu découvrir qu’un petit nombre d’artistes, mais la balade fut un vrai dépaysement et riche en surprises. Je suis revenu avec un tout petit tableau, une oeuvre peinte par Patrick Collandre.

La fragilité du temps de reste, oeuvre de Patrick Collandre

La fragilité du temps de reste, peinture de Patrick Collandre, photo Alain Delavie

Un tableau petit format, de 20 x 20 cm, intitulé par l’artiste : « La fragilité du temps de reste ».

Illustrateur photoréaliste et photograhe, Patrick Collandre se décrit ainsi : « Dans la partie artistique, j’ai plusieurs champs d’investigation :
D’une part, l’image qui peut être dessin, peinture ou photographie. Mes univers sont généralement représentés par des paysages imaginaires. De grands espaces, des cieux immenses où évoluent des éléments aériens en lente lévitation. Éléments issus de mon travail avec les liquides et les fluides. Tout est changeant, mais les règles sont immuables. En photo par exemple, j’ai beaucoup travaillé sur les sculptures que façonne le vent dans le sable humide ; là-aussi, paysages ou personnages, supports de fantasmes. Les nuages me parlent…
D’autre part, le volume, la sculpture. Mes derniers amours vont vers les formes géométriques simples et les progressions de complexité, des volumes platoniciens jusqu’à la sphère parfaite. Les dernières pièces se construisent à travers mon rapport tactile au volume et aux ondes de formes. Le symbolisme étant évidemment présent partout. »

Je vous laisse découvrir sur le site de l’artiste ses natures mortes, ses Portofolios et sa gallery Voyage. Son atelier est situé au 15, rue Louis Bonnet, Paris 11e (75).

Jardinière de la rue Denoyez, Paris 20e (75), art de la rue, 29 mai 2011, photo Alain Delavie

Jardinière de la rue Denoyez, Paris 20e (75), 29 mai 2011, photo Alain Delavie

Peintres, sculpteurs, graveurs, photographes, plasticiens, céramistes… 250 artistes de Belleville et leurs invités ont ouvert exceptionnellement leurs ateliers au public.

Cour du 48 rue Rampeneau, dans Belleville, Paris 20e (75)

Cour du 48 rue Rampeneau, dans Belleville, Paris 20e (75), 29 mai 2011, photo Alain Delavie

Au détour des cours, des jardins et des rues, la promenade réservait de nombreuses surprises !

Cour du 48 rue Rampeneau, dans Belleville, Paris 20e (75)

Cour du 48 rue Rampeneau, dans Belleville, Paris 20e (75), 29 mai 2011, photo Alain Delavie

Ces quatre jours étaient loin d’être suffisants pour découvrir plus de 130 lieux de travail et de vie, ainsi qu’une programmation transdisciplinaire mêlant tous les arts : installations, art participatif, slam, concerts, street art, jeu de piste…

Ateliers d'artistes dans Belleville, Paris 20e (75)

Ateliers d'artistes dans Belleville, Paris 20e (75), 29 mai 2011, photo Alain Delavie

L’occasion de découvrir et parcourir un Belleville plus intime, plus secret… Et bien sûr des artistes et leurs oeuvres, souvent là où elles ont été créées…

Les Bisous de Papaver Giganteus (Claire Mabille et la Compagnia dello Zukkero), crypte de l'Église Notre-Dame-de-la-croix, 4 rue d'Eupatoria, Paris 20e (75)

Les Bisous de Papaver Giganteus (Claire Mabille et la Compagnia dello Zukkero), crypte de l'Église Notre-Dame-de-la-croix, 4 rue d'Eupatoria, Paris 20e (75), 29 mai 2011, photo Alain Delavie

Vivement les prochaines portes ouvertes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez