Ceanothus thyrsiflorus ‘Repens’, en tapis, en cascade ou en petite haie

Le céanothe rampant (Ceanothus thyrsiflorus ‘Repens’) forme des tapis d’un joli vert brillant toute l’année, qui se couvrent de petits épis de fleurs bleu ciel à bleu pâle au printemps. Au moment de la floraison, l’effet est impressionnant.

Genêt et de céanothe rampant (Ceanothus thyrsiflorus 'Repens')

Tapis de genêt et de céanothe rampant (Ceanothus thyrsiflorus 'Repens') en pleine floraison, boulevard Vincent Auriol, Paris 13e (75), photo Alain Delavie

Céanothe rampant (Ceanothus thyrsiflorus 'Repens')

Tapis et petite haie de céanothe rampant (Ceanothus thyrsiflorus 'Repens') en pleine floraison, boulevard Vincent Auriol, Paris 13e (75), photo Alain Delavie

Jolie profusion de fleurs bleues ciel réunies en thyrses, qui recouvrent par endroit le feuillage persistant vert brillant sur le dessus.

Céanothe rampant (Ceanothus thyrsiflorus 'Repens')

Tapis et petite haie de céanothe rampant (Ceanothus thyrsiflorus 'Repens') en pleine floraison, boulevard Vincent Auriol, Paris 13e (75), photo Alain Delavie

Cet arbuste à fleurs est originaire du Sud des États-Unis et de la Californie. En tapis, il ne dépasse guère 20 à 30 cm de hauteur, mais quand il peut s’adosser à une petite rambarde comme sur la photo, il peut culminer jusqu’à 80 cm de hauteur. Mais le port naturel est plutôt prostré, étalé.

Céanothe rampant (Ceanothus thyrsiflorus 'Repens')

Tapis et petite haie de céanothe rampant (Ceanothus thyrsiflorus 'Repens') en pleine floraison, boulevard Vincent Auriol, Paris 13e (75), photo Alain Delavie

Chaque pied a tendance à s’étaler, sur un diamètre d’au moins 1 à 2 m.

Céanothe rampant (Ceanothus thyrsiflorus 'Repens')

Haie de céanothe rampant (Ceanothus thyrsiflorus 'Repens') en pleine floraison, boulevard Vincent Auriol, Paris 13e (75), photo Alain Delavie

C’est un arbuste parfait pour recouvrir un talus ou retomber dans une descente de garage. Le sol ne doit pas être calcaire et si possible il doit être bien drainé pour éviter l’humidité stagnante, surtout en hiver. Ce céanothe n’aime pas les ambiances trop sèches. Il faut garder le sol frais pendant la belle saison.
Moins rustique que les céanothes à feuillage caduc, cette espèce résiste jusqu’à -10 à -12 °C. Elle apprécie une plantation en situation bien exposée et ensoleillée,contre un mur ou à l’ouest.

Céanothe rampant (Ceanothus thyrsiflorus 'Repens')

Haie de céanothe rampant (Ceanothus thyrsiflorus 'Repens') en pleine floraison, boulevard Vincent Auriol, Paris 13e (75), photo Alain Delavie

Surnommé aussi lilas de Californie, ce petit arbuste fleurit entre avril et juin.

Ceanothe rampant (Ceanothus thyrsiflorus 'Repens')

Ceanothe rampant (Ceanothus thyrsiflorus 'Repens') en pleine floraison, boulevard Vincent Auriol, Paris 13e (75), photo Alain Delavie

Si vous devez le tailler, faites-le immédiatement après la floraison, dès que toutes les fleurs sont fanées.

Commentaire (1)

  1. laurent

    Si joli, mais personnellement, j’ai l’impression qu’il est encore un peu moins rustique que les variétés annoncées. J’ai vraiment du mal à le garder, à mon grand désespoir (les arbustes à floraison bleue ne sont pas si courants).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez1