26 octobre 2009 – Paris côté jardin

Archive journalières: 26 octobre 2009

L’or de l’hibiscus

Un beau ciel bleu et le grand soleil, il n’en faut pas plus pour mettre en lumière les couleurs de l’automne. Mon pied d’hibiscus (Hibiscus coccineus ‘Alba’) se pare d’or quand les rayons le traversent.

Feuilles dorées d'Hibiscus coccineus 'Alba', sous le soleil, octobre 2009, photo Alain Delavie

Feuilles dorées d'Hibiscus coccineus 'Alba', sous le soleil, octobre 2009, photo Alain Delavie

Décidément, cet hibiscus est époustouflant en pleine floraison et superbe quand il revêt sa parure d’automne.

Feuillage doré d'Hibiscus coccineus 'Alba' traversé par le soleil, octobre 2009, photo Alain Delavie

Feuillage doré d'Hibiscus coccineus 'Alba' traversé par le soleil, octobre 2009, photo Alain Delavie

Grand spectacle à toutes les saisons (sauf en hiver) !

La pensée du jour…

Pensée du jour trouvée dans les Jardins des Tuileries (Paris 1er)…

Pochoir de Jacques Mahé de Villeglé, Jardins des Tuileries, FIAC 2009, photo Alain Delavie

Pochoir de Jacques Mahé de la Villeglé, Jardins des Tuileries, FIAC 2009, photo Alain Delavie

Pensée d’Edgar Allan Poe.

Ce pochoir en peinture noire est l’oeuvre de Jacques Mahé de La Villeglé, présentée par la Galerie GP & N Vallois (Paris). Pour la FIAC 2009, Jacques Mahé de La Villeglé a fait courir le long du mur de contrefort du Jeu de Paume un grand graffiti noir en alphabet socio-politique reprenant la citation d’Edgar Allan Poe « Être étonné, c’est un bonheur ». Né en 1926 à Quimper, l’artiste vit et travaille à Paris. Jacques Mahé de La Villeglé est membre du mouvement des Nouveaux Réalistes, il s’est imposé avant tout comme « collecteur » d’affiches lacérées et théoricien de ce type d’appropriation. Releveur de traces de civilisation, plus particulièrement lorsqu’elles sont anonymes, Villeglé imagine à partir de 1969 un « alphabet socio-politique ». Cet alphabet repose sur un principe simple: ajouter ou substituer à chaque lettre (hormis le J) un ou plusieurs signes de silhouette ressemblante, repérés sur les couloirs de métro, les affiches, les murs ou ailleurs.