Rubiacées – Paris côté jardin

Archives de mots clés: Rubiacées

Nouvelle floraison de mon gardénia ‘Perfumed Petticoats’

Gardenia jasminoïdes 'Perfumed Petticoats' sur mon balcon parisien en été, Paris 19e (75)
Après avoir passé l’hiver sur mon balcon sans aucune protection, mon pied de gardénia ‘Perfumed Petticoats’ se remet à fleurir, la première fleur venant de s’épanouir. Superbe et si parfumée !

Cette variété confirme donc sa rusticité et sa facilité de culture par rapport à d’autres gardénias rustiques beaucoup plus chétifs et souvent jaunissants qui ont fini par péricliter sur mon balcon. Son feuillage est toujours d’un beau vert luisant, avec de nombreuses nouvelles pousses. Et un port étalé plutôt compact qui va très bien pour un jardin urbain où la place est toujours réduite. Bref, que des compliments !

L’aspérule de Turin (Asperula taurina)

Aussi dénommée « grande croisette », cette aspérule de Turin (Asperula taurina) est toute aussi couvrante que l’aspérule odorante (Galium odoratum) et forme un joli tapis vert surmonté de petites fleurs blanches au printemps.

Plante vivace couvre-sol

Tapis d'aspérule de Turin (Asperula taurina), pépinières Syringa, mai 2010, photo Alain Delavie

Cette petite plante vivace de la famille des Rubiacées forme très vite un tapis uniforme d’environ 20 à 30 centimètres de hauteur. Les feuilles vert vif sont réunies par quatre en verticille sur les tiges fines. Les petites fleurs blanches sont groupées en bouquet à l’extrémité des tiges. Elles apparaissent de mai à juillet et sont parfumées.

Plante vivace couvre-sol

Tapis d'aspérule de Turin (Asperula taurina), pépinières Syringa, mai 2010, photo Alain Delavie

« La solution ultime pour couvrir le sol en lisière des arbres, entre les arbustes et au pied des haies. » (Thierry Denis, Le Jardin du Morvan).
Cette plante vivace est donc une des très bonnes plantes pour les coins difficiles, ensoleillés ou ombragés, au sol le plus souvent sec.

Où la trouver ?
Cette petite espèce pousse à l’état sauvage en France, mais elle est rare et c’est une plante protégée qu’il est interdit de prélever dans la nature.
Le pied que j’ai acheté provient des pépinières Syringa, en Allemagne. Mais vous pouvez la trouver en France, chez certains pépiniéristes collectionneurs comme Le jardin du Morvan ou Le Jardin d’Adoué. Vous trouvez aussi  Asperula taurina ssp. caucasica au Clos du Coudray (76).