Archives de mots clés: plante exotique

Begonia ‘Limeade’

Begonia 'Limeade', Bégoniacées, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
J’ai reçu ce petit bégonia rhizomateux depuis quelques semaines déjà et sa reprise s’est passée sans problème. C’est un bégonia hybride à feuillage spiralé et frisotté, avec un joli contraste de couleurs. Une belle petite miniature qui semble se plaire dans mon terrarium.


Le vert presque fluo tranche avec le brun noir qui borde le dessus des feuilles et le pourpre vif au revers. Des petits cils bordent les feuilles doublement spiralées. Cette petite variété mérite que l’on vienne l’observer de près. Je n’ai plus qu’à espérer que sa croissance se poursuive sans problème.

Bouture réussie du Begonia pteridiformis (forme rouge)

Bouture de Begonia pteridiformis, forme rouge, Bégoniacées, plante d'intérieur, Paris 19e (75)Je ne donnais pas cher de la petite bouture de Begonia pteridiformis (forme rouge) reçue après plusieurs jours de transport postal. Je savais cette espèce très délicate et difficile à cultiver, mais par chance, après l’avoir installée dans la mini serre où prospère mon Begonia prismatocarpa, la petite tige feuillée a vite repris. Une très agréable surprise !

Ce bégonia originaire du sud de la Thaïlande a des feuilles très effilées, vertes avec des gros points roses et surtout des petites épines roses sur le dessus, rouge intense au revers comme les tiges. À l’état naturel, il pousse sur des parois rocheuses verticales. Ses besoins en humidité atmosphérique sont importants.

Je vous conseille d’aller regarder les photos de Patrick Blanc qui a observé cette espèce de bégonia dans la nature.

Renaissance de mon Seemania nemathanthodes Evita

Seemania nematanthodes ‘Evita’, Gesnériacées, au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Après avoir passé l’hiver dehors sur mon balcon, ma potée de Seemania nemathanthodes ‘Evita’ a tardivement montré des signes de reprise de végétation. Les chaleurs estivales du début du printemps ont favorisé la repousse qui commence à prendre belle allure.

Seemania nematanthodes ‘Evita’, Gesnériacées, au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
La potée a été copieusement rincée et douchée par les fortes pluies de ces derniers jours, plusieurs fois j’ai du vider le cache-pot rempli à ras bord. Mais cela ne semble pas avoir affecté les jeunes plants. Rustique et robuste ce Seemania !

Seemania nematanthodes ‘Evita’, Gesnériacées, au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Il faudrait que la chaleur revienne maintenant pour doper la croissance et initier la floraison. Mais le nombre de jeunes pousses est très prometteur !

Ma potée de Chamaelobivia ‘El Gigante’ en pleine floraison

Chamaelobivia 'El Gigante', Cactacées, potée fleurie au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
J’ai pu enfin profiter de la superbe floraison de ma potée de Chamaelobivia ‘El Gigante’ car pour une fois, j’étais chez moi dans la journée au moment où les fleurs se sont épanouies. Une floraison spectaculaire, mais très éphémère, chaque fleur ne durant qu’une journée. Heureusement il y a de nombreux boutons floraux et chaque jour, c’est un nouveau festival.

Chamaelobivia 'El Gigante', Cactacées, potée fleurie au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75) (suite…)

Jeunes pousses de Begonia xanthina

Begonia xanthina, jeunes pousses, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Après des années d’envie et de recherches, j’ai pu enfin me procurer des tubercules du Begonia xanthina, une espèce asiatique à fleurs jaunes. J’ai reçu trois tubercules de bonne taille et à peine mis en terre, les premières pousses pointent.

Begonia xanthina, jeunes pousses, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Ce ne sont que des ébauches de feuilles à peine sorties du substrat, mais c’est un bon signe de reprise et j’espère que ces bégonias vont prospérer. Deux tubercules ont été installés au chaud dans un terrarium, un autre a été placé dehors sur mon balcon pour le cultiver comme les hybrides de bégonias tubéreux, cette espèce étant donnée comme assez résistante au froid. À suivre !

Coléus top délire !

Coléus (Solenostemon) hybride au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Feuilles découpées, frisottées, festival de couleurs avec une dominante orange, rose indien et vert vif… Cette variété de coléus (Solenostemon) est certainement « too much » pour certains jardiniers, mais moi, j’adore !

Coléus (Solenostemon) hybride au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Au fur et à mesure du développement des feuilles, les couleurs changent, évoluent. Et la plante semble se plaire là où elle a été installée, ce qui n’est pas toujours évident avec les coléus souvent plus beaux sous serre ou véranda. À suivre !