Archives de mots clés: Parc Montsouris

Fusain ailé, on ne voit que lui en automne !

Fusain ailé avec ses couleurs automnales dans le Parc Montsouris, Paris 14e (75)

Capable de virer complètement au rouge le plus vif en automne, ce petit arbuste (Euonymus alatus), au feuillage discret une bonne partie de l’année, peut prendre aussi des teintes très variables, mélanges d’or, de crème, de rose, de rouge et de pourpre.

Fusain ailé avec ses couleurs automnales dans le Parc Montsouris, Paris 14e (75)

(suite…)

Dégradé de couleurs d’automne sur le copalme d’Amérique (Liquidambar styraciflua)

Copalme d'Amérique (Liquidambar styraciflua), Parc Montsouris en automne, Paris 14e (75)

Vert et jaune à la base du houppier, puis de plus en plus jaune, orangé pour finir rouge pourpre au sommet. Le dégradé des teintes est particulièrement bien visible sur ce copalme d’Amérique (Liquidambar styraciflua) situé en bordure du parc Montsouris (Paris 14e).

L’exposition au soleil est un des facteurs importants pour obtenir des belles couleurs automnales. On peut observer en ce moment dans la capitale les couleurs plus vives des feuillages du côté de l’arbre le plus exposé au soleil. Mais ce n’est pas le seul facteur qui entre en compte, d’où la diversité des coloris pour différents sujets d’une même espèce et d’un automne à l’autre.

Rouge cotoneaster

Cotoneaster avec des couleurs d'automne dans le Parc Montsouris en automne, Paris 14e (75)

Le feuillage du cotoneaster à feuilles de saule (Cotoneaster salicifolius) vire au rouge vif et pourpre violacé en automne, mais la coloration n’apparaît pas simultanément sur toutes les feuilles, d’où le contraste très fort entre le vert et le rouge brillant.

Un petit arbuste très élégant à longueur d’année, avec une belle floraison printanière très mellifère, des petites baies rouges à maturité (jaunes pour certaines variétés) et des couleurs flamboyantes en automne.

Le dimanche 5 février 2012, vivez une aventure insolite avec Nature & Découvertes

Photo Nature & Découvertes

Le premier dimanche de chaque mois, Nature & Découvertes organise le même jour, sur un même thème, des balades et des ateliers partout en France. Il y en a un forcément à côté de chez vous ! Pour le 5 février, c’est un dimanche nature hors du commun qui vous est proposé, avec plus d’une centaine de sorties dans toute la France.

Le programme en Île-de-France

  • Samedi 4 février 2012 de 20h à 23h, balade en forêt au clair de lune. Vous apprécierez les paysages sauvages de l’ouest de la forêt de Fontainebleau (Seine-et-Marne). Cette balade de 6 km est animée par l’association des Maisons du bornage de la forêt de Fontainebleau. Prix : 16,9 euros, adhérent 6 euros.
  • Dimanche 5 février de 7h30 à 10h30, les animaux à l’aube. Profitez de l’ambiance magique de l’aube en forêt de Fontainebleau (Seine-et-Marne) pour tenter d’observer les grands animaux. Au cours de cette matinée, découvrez les indices de présence des grands animaux. Avec un peu de chance, vous observerez sangliers, biches ou chevreuils à la croisée des chemins au soleil levant. Déplacement en véhicule de 2 kms du lieu de rendez-vous au lieu de départ de la balade. Activité organisée par L’ Association des Maisons du bornage de la forêt de Fontainebleau. Prix : 16,9 euros, adhérent 6 euros.
  • Dimanche 5 février de 13h30 à 16h30, curiosités dans les arbres, forêt de Fontainebleau (Seine-et-Marne). On passe une centaine de fois devant eux sans les voir. Pourtant la nature a façonné des bizarreries dans les arbres : sculptures naturelles et autres formes insolites seront à rechercher ! Vous tenterez de percer les mystères de certains arbres et d’en connaître les raisons : les balais de sorcière, les loupes et bien d’autres phénomènes encore n’auront plus de secret pour vous ! Prix : 16,9 euros, adhérent 6 euros.
  • Dimanche 5 février de 14h à 17h, secrets d’hiver à l’étang de Beaubourg à Croissy-Beaubourg (Seine-et-Marne). Sous son manteau de givre, la nature semble endormie. Pourtant, sous cette apparente tranquillité, certains oiseaux cachent bien des secrets. Dans la rigueur de l’hiver, les oiseaux trouvent des stratégies bien différentes pour se protéger. Apprenez leurs habitudes puis comment les aider à passer l’hiver. Activités et identifications adaptées aux enfants. Activité organisée par Denis Berger, Association L’écho alternatif. Prix : 16,9 euros, adhérent 6 euros.
  • Dimanche 5 février de 14h à 16h, balade dans le 14ème arrondissement de Paris avec l’association D’ici et d’ailleurs. Vous découvrirez comment les écureuils, les oiseaux, les poissons et les arbres du parc Montsouris passent l’hiver, quels gestes adopter pour les aider en hiver. Prix : 16,9 euros, adhérent 6 euros.

 

Berberis darwinii

Berberis darwinii en fleur dans le parc Montsouris en début d'hiver, Paris 14e (75)

Avec ses petites feuilles de houx brillantes et sa floraison jaune orangé particulièrement éclatante et lumineuse, cet arbuste est un des charmes de l’hiver naissant.

Sur mon balcon, je ne raffole pas des plantes piquantes car comme tout jardinier pressé, je me suis souvent piqué avec les épines redoutables parfois traitreusement tombées au sol ou dissimulées sous les feuilles alors que l’on sait qu’elles sont pourtant là. Quand on va trop vite, qui s’y frotte s’y pique !

Mais ce petit arbuste à feuillage persistant a beaucoup d’atouts pour plaire. Les branches souples et arquées ont une belle couleur pourpre rouge. Elles portent des petites feuilles persistantes brillantes et vert sombre. En fin d’automne et début d’hiver, puis au printemps, les petites fleurs réunies en grappes apportent une note colorée et chaude. Les fleurs sont jaunes plus ou moins teintées d’orange et de rouge selon les variétés. Elles sont suivies de baies bleuâtres.

L’arbuste forme une touffe qui ne dépasse pas 2,50 à 3 m de hauteur. La variété ‘Nana’ est plus compacte et arrondie, avec une hauteur d’environ 1,20 à 1,50 m.

Cet arbuste très rustique se cultive dans n’importe quel sol pas trop acide, en plein soleil de préférence. Il se taille facilement après la floraison et peut donc être cultivé en haie défensive ou dans un grand bac.

Avec le houx panaché, c’est Noël dans les jardins !

Pied femelle de houx (Ilex) à feuillage panaché dans le parc Montsouris en début d'hiver, Paris 14e (75)

Si vous allez vous promener dans le parc Montsouris (Paris 14e), vous pourrez admirer un superbe sujet de houx femelle à feuillage panaché, couvert de grappes de fruits rouge vif. Vert, blanc et rouge, toutes les couleurs de Noël sont réunies sur cet arbre !

Pied femelle de houx (Ilex) à feuillage panaché dans le parc Montsouris en début d'hiver, Paris 14e (75)

Pied femelle de houx (Ilex) à feuillage panaché dans le parc Montsouris en début d'hiver, Paris 14e (75)

(suite…)