Archives de mots clés: mon balcon

Morelle Sunberry (Solanum burbankii)

Parmi les plantes échangées lors du dernier Troc Vert de Montreuil-sous-Bois (93), j’ai récupéré un pied de morelle comestible, la morelle Sunberry (Solanum burbankii).

Petits fruits sur balcon

Morelle Sunberry (Solanum burbankii) sur mon balcon, juin 2010, photo Alain Delavie

J’ai accepté cette plante de la famille des Solanacées sans la connaître, mais j’étais intéressé par l’idée d’avoir des petits fruits bleu noir comme des cassis à picorer au cours de l’été. Après recherche sur Internet, il semblerait que les fruits bien mûrs soient plutôt insipides… Quant aux fruits verts, ils sont toxiques ! Rien de très étonnant, car cette morelle cultivée est quand même très proche d’aspect de notre morelle noire, une mauvaise herbe toxique.

Mon pied a déjà de belles grappes de fruits alors qu’il ne dépasse pas les vingt centimètres de hauteur. Et il ne cesse de donner de nouvelles fleurs. La plante est mignonne et devrait être décorative avec ses fruits ronds et brillants verts puis bleu noir. Tant pis pour la gourmandise !

Mini jardin suspendu sur balcon

Morelle Sunberry (Solanum burbankii) dans un pot Corsica Flower Bridge sur mon balcon, juin 2010, photo Alain Delavie

J’ai installé ma petite morelle Sunberry dans un pot Corsica Flower Bridge, en compagnie d’autres plantes récupérées ici et là, comme une matricaire, de la bourrache à fleurs blanches et un gerbéra miniature. Une composition « fourre-tout » à laquelle je n’aurai jamais pensée, faite avec des plantes qui restaient en attente de plantation et qui me semblait pouvoir aller ensemble. Un joyeux mélange du au hasard !

Le streptolirion grimpe, grimpe, grimpe !

Avant-hier, je vous parlais de mon pied de misère grimpante (Streptolirion volubile) qui s’agrippait à la gouttière. En quelques jours, la croissance est phénoménale. Démonstration en photos, prises hier au soir.

Plante exotique grimpante

Streptolirion volubile le long de la gouttière sur mon balcon, 16 juin 2010, photo Alain Delavie

D’abord une longue tige plutôt fine, qui va vite s’épaissir et porter de grandes feuilles en forme de coeur…

Plante exotique grimpante

Streptolirion volubile le long de la gouttière sur mon balcon, 16 juin 2010, photo Alain Delavie

Encore quelques semaines et je pourrai me prendre pour Tarzan, le roi de la jungle urbaine. MDR !

Fuchsia procumbens ‘Argentea’, un bijou végétal

Mon petit pied de fuchsia rampant panaché (Fuchsia procumbens ‘Argentea’) vient d’ouvrir ses premières fleurs. Des petits joyaux aux couleurs de l’arc-en-ciel. Tout simplement adorable !

Plante tapissante ou retombante à feuillage panaché

Fuchsia procumbens 'Argentea' avec ses premières fleurs sur mon balcon, juin 2010, photo Alain Delavie

Les petites fleurs tubulaires sont parées d’une palette incroyable de coloris : du vert, du jaune, de l’orange, du vermillon, du prune et un bleu étincelant. Si minuscules et si colorées à la fois !

Plante tapissante et retombante à feuillage panaché

Fuchsia procumbens 'Argentea' avec ses premières fleurs sur mon balcon, juin 2010, photo Alain Delavie

Une petite beauté végétale à observer de près. Je l’ai installée avec un cuphéa arbustif (Cuphea hyssopifolia ‘Alba’), dans une petite potée près de la porte fenêtre de la salle à manger.

Plantes exotiques pour coins ombragés

Potée de Cuphea hyssopifolia 'Alba' et de Fuchsia procumbens 'Argentea' sur mon balcon, juin 2010, photo Alain Delavie

Je passe forcément devant quand je vais et viens sur mon balcon. C’est le meilleur moyen d’admirer ces deux fleurs discrètes.

Les petites feuilles et les fleurs du fuchsia ne dépassent pas le centimètre de longueur. Les tiges sont très grêles, ce qui donne un aspect fragile à la plante au port rampant ou retombant. La panachure blanche qui borde les limbes foliaires vert argenté est souvent teintée de rose tendre. Un fuchsia extraordinaire !
Quant au cuphéa, il est tout aussi gracile avec des petites feuilles étroites et vernissées portées par des rameaux très fins. Les petites fleurs apparaissent tout au long des tiges. La floraison dure à longueur d’année quand on hiverne et protège l’arbuste des basses températures.

Deux petites plantes pour un balcon ou une terrasse peu ensoleillée, quelques heures de soleil le matin étant largement suffisant. Il faut veiller à garder le substrat toujours frais, sans humidité excessive toutefois qui ferait pourrir les racines de ces arbustes miniatures. Ces végétaux ne sont pas rustiques. Ils doivent être hivernés à l’abri du gel, dans une pièce lumineuse pas trop chauffée. Je ne sais pas encore je vais les garder…

Où les trouver ?
Le cuphéa est proposé parfois dans les jardineries, avec des fleurs blanches ou roses ou mauves.
J’ai acheté mon pied de fuchsia chez l’EARL Sébastien Guillot, lors des Botaniques de Chèvreloup en avril dernier.

Mon streptolirion attaque la gouttière

Après avoir beaucoup souffert des basses températures du printemps, mon pied de Streptolirion volubile, que j’avais acheté lors de la Fête des Plantes Vivaces de Saint-Jean-de-Beauregard (91), s’est enfin mis à pousser sur mon balcon. Sa croissance est impressionnante et incroyablement rapide…

Plante grimpante exotique

Potée de Streptolirion volubile (Commélinacées) sur mon balcon, juin 2010, photo Alain Delavie

Le petit pied qui avait presque perdu toutes ses feuilles dans les semaines qui ont suivi son achat en raison des températures trop froides est maintenant pourvu de larges feuilles en forme de coeur, à l’aspect satiné qui devient vert bleuté iridescent en fin de journée, quand la lumière tombe. La floraison n’est pas spectaculaire. Les petites fleurs blanchâtres sont groupées en petits bouquets le long des tiges.

Cette plante grimpante forme une liane vigoureuse. Sa croissance est vite exubérante quand elle se plaît. Il faut prévoir de solides tuteurs ou un palissage pour la maintenir et la diriger. Cette année sur mon balcon, je lui laisse la gouttière sur laquelle elle va pouvoir courir, moyennant quand même une aide avec des liens pour la maintenir, car cette plante n’a pas de crampon ou de vrille.

Elle peut rester dehors en plein air pendant toute la belle saison, il faut ensuite l’installer dans une pièce très claire et chauffée pendant la mauvaise saison, car la plante n’est pas rustique. Cette cousine des misères (famille des Commélinacées) apprécie plutôt de rester à l’étroit dans son pot. Il faut arroser quand le substrat commence à sécher en surface, sans laisser la plante se flétrir. Mais inversement, il ne faut pas la noyer, car elle déteste et perd alors très vite ses feuilles. En hiver, faites attention aux attaques d’acariens, qui peuvent vite proliférer et dénuder la plante, voire la faire dépérir.

Pour la multiplier, rien de plus facile ! Les fragments de tige avec quelques feuilles s’enracinent très vite dans un verre d’eau. Les longues tiges se marcottent aussi très facilement, dès qu’elles touchent la terre, des racines apparaissant au niveau des noeuds sur les tiges. J’ai d’ailleurs un autre pied qui provient de marcottes d’un pied mère installé à longueur d’année en pleine terre dans un jardin breton. Sa vigueur est encore plus importante que le pied acheté qui avait été élevé sous serre.

Plante grimpante exotique

Boutures de Streptolirion volubile sur mon balcon, juin 2010, photo Alain Delavie

Où le trouver ? Chez Olivier Ézavin, pépinière Le Monde des Fougères.

Floraison attendue du gardénia ‘Kleim’s Hardy’

Après avoir résisté sans problème à l’hiver rigoureux, mon pied de gardénia rustique (Gardenia jasminoïdes ‘Kleim’s Hardy’) se couvre de boutons floraux.

Arbuste à fleurs de terre de bruyère

Boutons floraux du Gardenia jasminoides 'Kleim's Hardy', juin 2010, photo Alain Delavie

Et ce n’est pas un ou deux boutons épars. Mais plein de boutons sur toutes les branches. Avec des nouvelles feuilles bien vertes.

Arbuste à fleurs de terre de bruyère

Boutons floraux du Gardenia jasminoides 'Kleim's Hardy', juin 2010, photo Alain Delavie

Par contre les vieilles feuilles ont tendance à beaucoup jaunir comme lorsque je l’avais transplanté l’année dernière. Sensible ce gardénia quand même. Est-ce le fait d’avoir gratouillé la terre en surface pour ajouter un peu de terreau et d’engrais organique ? Est-ce une sensibilité au calcaire de l’eau de ville ? À surveiller…

Belle floraison des saxifrages araignées

Après avoir couru les jardins et les fêtes des plantes depuis quelques semaines, je retrouve mon petit jardin suspendu avec un grand plaisir. La chaleur a donné une belle vigueur aux plantes qui ont poussé comme des folles. La floraison des saxifrages araignées (Saxifraga stolonifera) est particulièrement abondante et belle cette année.

Plantes vivaces en bac

Jardinière de sceaux-de-Salomon et de saxifrages araignées sur mon balcon, juin 2010, photo Alain Delavie

D’une année sur l’autre, la période de floraison est identique, mais cette année j’ai davantage de hampes florales, couvertes de petites fleurs blanches légères comme des papillons.

Plantes vivaces en bac

Jardinière de sceaux-de-Salomon et de saxifrages araignées sur mon balcon, juin 2010, photo Alain Delavie

Tout est beau dans ce saxifrage : le feuillage vert sur le dessus aux nervures argentées et au revers rouge pourpre, les fleurs aux pétales effilés. Pour les jardins d’ombre ou peu ensoleillé, cette plante vivace est un charmant couvre-sol, qui se propage en émettant des stolons très fins au bout desquels apparaissent des petits pieds en tous points identiques au pied mère. Quand on cultive cette espèce en pot ou en jardinière, les stolons retombent de tous les côtés.