Archives de mots clés: azalée

Déjà l’automne pour l’azalée

Azalée (Rhododendron) avec son feuillage d'automne, arbuste, Parc Floral, Paris 12e (75)
Certains arbustes arborent déjà leurs plus belles couleurs d’automne comme les fusains et cette azalée d’un rouge éclatant.

Azalée (Rhododendron) avec son feuillage d'automne, arbuste, Parc Floral, Paris 12e (75)
On ne voit qu’elle dans le jardin japonais du Parc Floral de Paris. Le rouge des petites feuilles est particulièrement intense et lumineux. Il offre un joli contraste avec le vert vif du tapis d’helxine.

Des fleurs 2 à 3 fois par an avec les azalées Encore de Globe Planter

Azalée Encore, Globe Planter
Reines du jardin, les azalées Encore de Globe Planter sont issues d’une longue série de croisements réalisés par Buddy Lee. Cet américain, spécialiste des azalées, a cherché à faire refleurir naturellement cette variété plusieurs fois au cours de l’année : de mars à avril, de juillet à août, puis d’octobre à novembre.

Baptisées azalées Encore, ces variétés se déclinent dans de nombreux coloris : en rose framboise pour la Cardinal, rose clair pour la Débutante, rose vif pour Sangria, orange vermillon pour la Sunset, blanc nervuré de rose pour la Starlite… Les types de fleurs et formes sont variés : simple, double ou semi-double, certaines sont à port court, d’autres à port moyen ou à port érigé pour s’adapter à de nombreuses scènes au jardin.

Les azalées Encore de Globe Planter fleurissent abondamment au printemps et dès que cette floraison se termine, des nouvelles pousses apparaissent avec de nouveaux boutons floraux. Ces boutons s’ouvrent en été et cette floraison se prolonge jusqu’en automne… et le printemps suivant la floraison recommence ! La remontée à fleur est très bonne en massifs comme en pots. Ces 3 floraisons successives et spectaculaires s’adaptent aux situations ombragées mais aussi au plein soleil pour prolonger le spectacle au jardin en bac ou en massif. (suite…)

Le jardin d’hiver du square Édouard Vaillant (Paris 20e)

Edouard Vaillant, azalées, Paris 20e (75)
Véritable réplique miniaturisée des grandes serres du Second Empire, le jardin d’hiver du square Édouard Vaillant est un petit bihou d’architecture qui me laisse rêveur à chaque fois que j’ai l’occasion de passer dans ce jardin parisien, très fleuri au printemps.

Jardin d'hiver, square Edouard Vaillant, Paris 20e (75) (suite…)

Fougère et azalée

Azalée rouge et fougère, square Edouard Vaillant, Paris 20e (75)
Le rouge et le vert sont des couleurs complémentaires qui s’accordent bien au jardin. Voici un exemple vu dans le square Édouard Vaillant (Paris 20e). Un joli mariage entre une azalée du Japon à la floraison rouge vif et une fougère à feuillage persistant vert vif.

Azalée rouge et fougère, square Edouard Vaillant, Paris 20e (75) (suite…)

Les erreurs à ne pas faire avec une azalée des fleuristes

Potée d'azalée des fleuristes, photo ©logvinyk / Fotolia.comLes fleuristes proposent en ce moment des potées d’azalées des fleuristes forcées fort attrayantes. Mais ces petits arbustes souvent offerts se révèlent délicats à conserver. Petit inventaire des erreurs à ne pas faire sous peine de voir péricliter la belle floraison et dépérir la plante.

  1. Transporter la potée fleurie dehors sans aucune protection quand il gèle.
  2. Placer la potée près d’un radiateur, d’un poêle ou d’une cheminée en activité.
  3. Laisser l’azalée dans une pièce très chauffée (18 °C et plus) dans l’appartement ou la maison.
  4. Installer la plante loin d’une fenêtre, dans un coin peu lumineux.
  5. Placer l’azalée derrière une fenêtre sans rideau exposée au soleil du midi.
  6. Oublier d’arroser régulièrement et laisser sécher complètement le substrat.
  7. Arroser avec l’eau du robinet sans l’avoir laisser reposer et se réchauffer à la température de la pièce.
  8. Arroser avec une eau dure (trop calcaire).
  9. Vaporiser les fleurs et les boutons floraux.
  10. Laisser toujours de l’eau dans la soucoupe ou le fond du cache-pot.
  11. Laisser les fleurs fanées se dessécher sur la plante.