Archives de mots clés: amarante

Des amarantes qui trompent énormément

Amaranthus 'Tête d'éléphant' en été dans l'École du Breuil, Paris 12e (75)
En fin d’été, les amarantes ‘Tête d’Élephant’ ont pris des proportions presque gigantesques et leurs gros épis veloutés pourpres se dressent comme autant de trompes dans les massifs de fleurs d’été. C’est plus spectaculaire et curieux que vraiment joli…

(suite…)

Quelques feuillages décoratifs tout l’été

Chou d'ornement et rudbeckias en été dans le parc de Passy, Paris 16e (75)
Il n’y a pas que les fleurs qui font la déco dans les jardins et sur les balcons et les terrasses tout au long de l’été. Voici une petite sélection de feuillages décoratifs photographiés dans les parcs et les jardins parisiens ces dernières semaines.

Les choux frisés sont de plus en plus utilisés dans les massifs d’été et d’automne. Il faut reconnaître qu’ils en imposent et qu’ils ne passent pas inaperçus, le vert, le bleu ou le pourpre de leur feuillage offrant un contraste fort avec les fleurs d’été ou d’automne qui les accompagnent. Sur ma photo, les plantes compagnes sont des rudbeckias annuels.

Acalypha wilkesiana en été dans le Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
L’acalypha (Acalypha wilkesiana) apporte une touche d’exotisme dans les massifs d’été très ensoleillés. Il existe de nombreuses variétés avec des coloris plus ou moins éclatants. Cet arbuste exotique peut être conservé d’une année sur l’autre en l’hivernant sous serre, à l’abri du gel.

Amaranthus tricolor en été dans le Jardin des Plantes, Paris 5e (75) (suite…)

Mariage végétal en vert amande et pourpre noir

Amarante, bananier et graminée en vert amande et pourpre noir, massif, décorations florales estivales, Parc Monceau, Paris 8e (75) J’aime beaucoup l’opulence, l’exotisme et le contraste entre le vert amande doux des amarantes et le pourpre noir du bananier rouge d’Abyssinie et de la canne à sucre.

Ce trio imposant (Amaranthus caudatus, Ensente ventricosum ‘Maurelii’ et Saccharum officinarum ‘Violaceum’) a été planté dans les parterres du parc Monceau (Paris 8e). Avec la fin de l’été, il a pris toute son ampleur et montre ses plus belles couleurs. Pour réussir une telle association, il faut une exposition chaude et ensoleillée, un sol riche qui reste frais pendant l’été.

Amarante éléphant

Amarante éléphant dans le Jardin des Plantes en été, Paris 5e (75)
Point d’énormes panaches ou de fines queues démesurées avec cette curieuse espèce d’amarante (Amaranthus hypocondriacus) que l’on peut admirer cette année dans la grande perspective du Jardin des Plantes de Paris. Ses panicules pourpres se dressent au-dessus des autres fleurs d’été, massifs et veloutés, avec cette surprenante forme que certains associent à celle de la trompe d’un éléphant.

(suite…)

Délire coloré avec l’amarante fournaise

Amarante tricolore (Amaranthus tricolor), Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
Les amarantes tricolores (ou fournaises) offrent des assortiments de couleurs les plus fous. Ici un mélange de vert, pourpre, rose, orange et jaune.

Des teintes pas toujours faciles à intégrer dans un massif d’été, chaque pied étant un véritable festival à lui tout seul.

Amarante tricolore (Amaranthus tricolor), Jardin des Plantes, Paris 5e (75)

Cascades d’amarantes queue-de-renard aux Tuileries (Paris 1er)

Amarante queue-de-renard dans le Jardin des Tuileries, Paris 1er (75)
Quand les oiseaux ne s’acharnent pas trop sur leurs longues grappes de fleurs (et de graines !), ces plantes annuelles prennent des poses très spectaculaires en fin d’été et en automne, gardant longtemps un bel aspect souvent imposant.

Amarante queue-de-renard dans le Jardin des Tuileries, Paris 1er (75)Photo floue, la mise au point laisse à désirer car il n’y a pas grand chose de net, mais on distingue quand même le port ample de la plante et l’ambiance générale qui se dégage.
Longues pendeloques qui font de plus en plus ployer les tiges.

Amarante queue-de-renard dans le Jardin des Tuileries, Paris 1er (75)