curiosité végétale

Pelargonium ‘Tricolor’, le géranium multicolore

Géranium (Pelargonium) 'Tricolor', feuillage panaché, au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Je suis revenu des Journées des Plantes de Beervelde en Belgique avec un grand sac rempli de plantes. Avec notamment ce géranium zonale au feuillage panaché si particulier : Pelargonium ‘Tricolor’. Un festival de couleurs !

Géranium (Pelargonium) 'Tricolor', feuillage panaché, Journées des Plantes de Beervelde, Belgique
Du brun pourpre, du rouge, de l’orange, du jaune et du vert… Les jeunes plants proposés à Beervelde étaient particulièrement colorés et je n’ai pas hésité un seul instant pour en acquérir un. Je n’ai pas particulièrement un balcon pour les géraniums, mais ceux que j’ai cultivés ont toujours bien poussé et fleuri. Aussi j’espère que celui-ci va former une belle potée haute en couleurs.

Géranium (Pelargonium) 'Tricolor', feuillage panaché, Journées des Plantes de Beervelde, Belgique
Je vais l’associer avec un coleus tout aussi délirant et bariolé et mon pied de suzanne-aux-yeux-noirs aux fleurs dans les mêmes teintes chaudes. Cela devrait faire une grosse potée bien pop ! Un spot de couleurs parmi la masse de vert de mon balcon.

Episcia ‘Strawberry Mist’, l’alliance du rouge et du rose vif

Episcia 'Strawberry Mist', Gesnériacées, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Mon pied d’Episcia ‘Strawberry Mist’ a beaucoup grandi et occupe désormais presque tout son terrarium, déployant son feuillage d’un rose métallique incroyable et ses petites fleurs tubulaires rouge minium.

Episcia 'Strawberry Mist', Gesnériacées, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Si les saintpaulias panachés ont souvent des couleurs de feuillage changeantes, ce n’est pas le cas pour cette variété d’épiscia qui est intégralement rose vif avec ce reflet métallique. Seules les nervures sont encore vert bronze et un fin liseré tout autour du limbe foliaire. Une couleur vraiment bien stabilisée, qui se transmet sans problème par bouturage.

Mes bébés sensitives se portent bien

Semis de sensitive (Mimosa pudica), potager d'intérieur Lilo, Prêt à Pousser, Paris 19e (75)
Lorsque j’ai refait mes semis de basilics dans mon potager d’intérieur Lilo, j’ai semé aussi des sensitives (Mimosa pudica). Ces plantes exotiques ont la particularité de replier leur feuillage quand on les frôle et elles fleurissent en donnant d’adorables petits pompons roses. Le semis est plutôt bien réussi pour l’instant.

Certes, ces plantes ne poussent pas aussi vite que les basilics, mais la germination a été elle très rapide. Depuis, la croissance se fait lentement mais sûrement. Et les petites feuilles sont déjà capables de mouvement. Un petit frôlement et elles se replient. Mais pour le bien-être de la plante, il ne faut pas en abuser.

Depuis le temps que je voulais cultiver une sensitive, c’est plutôt bien parti. À suivre !

Liriope ‘Okina’, quel toupet !

Liriope muscari 'Okina' au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Les nouvelles feuilles blanches de mon pied de liriope ‘Okina’ continuent à pousser et forment désormais une belle touffe au-dessus de l’ancien feuillage complètement vert foncé. Quel beau toupet !

Liriope muscari 'Okina' au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Hormis l’extrémité des jeunes feuilles, tout le limbe est d’un blanc très pur, tirant légèrement vers le crème. Et le soleil accentue encore la blancheur en donnant de superbes transparences. Pour moi qui aime les panachures blanches, je suis servi !

L’arbre aux mouchoirs du square Henri Collet (Paris 16e)

Arbre aux mouchoirs (Davidia involucrata) au printemps dans le square Henri Collet, Paris 16e (75)
Rare dans Paris, l’arbre aux mouchoirs (Davidia involucrata) fait toujours son petit effet quand on le découvre en pleine floraison, avec ses fleurs réunies en gros pompons et entourées de deux grandes bractées blanches qui ont donné le surnom de cet arbre hors du commun.

Si vous allez vous promener sans trop tarder dans le square Henri Collet, dans le 16e arrondissement pas très loin de la Maison de la Radio, vous pourrez approcher et observer ce sujet que j’ai photographié dimanche dernier. (suite…)

Liriope muscari ‘Okina’, en vert et blanc

Liriope muscari 'Okina' sur mon balcon parisien au début du printemps, Paris 19e (75)
Les températures élevées de ces derniers jours redonnent une nouvelle vigueur aux plantes endormies par la vague de froid tardive qui a glacé Paris en mars dernier. Ma potée de Liriope ‘Okina’ montre une belle profusion de nouvelles feuilles, toutes plus blanches les unes que les autres, en contraste avec les feuilles plus vieilles complètement vert foncé.

Liriope muscari 'Okina' sur mon balcon parisien au début du printemps, Paris 19e (75) (suite…)