curiosité végétale

Begonia amphioxus au top dans mon terrarium

Begonia amphioxus, Bégoniacées, terrarium, plante d'intérieur, Paris 19e (75)J’ai tenté plusieurs fois sans succès de cultiver ce curieux petit bégonia aux feuilles très étroites et ondulées sur les bords. Mais le dernier pied que j’ai acheté il y a quelques mois maintenant pousse super bien, à tel point que j’ai été obligé de le tailler pour la deuxième fois avant qu’il n’étouffe les plantes voisines et ne remplisse son terrarium.

Begonia amphioxus, Bégoniacées, terrarium, plante d'intérieur, Paris 19e (75)Cette espèce originaire de Malaisie a besoin d’une forte hygrométrie pour pousser. En appartement, il faut l’installer dans un terrarium. Ce que j’ai fait quand j’ai reçu le jeune plant acheté chez Araflora. Le bégonia a très vite pris de l’ampleur et j’ai été obligé de le tailler une première fois pour l’empêcher de trop pousser en hauteur. Les tiges coupées ont été replantées dans le même terrarium et ô surprise, elles ont toutes reprises (alors que toutes les boutures de feuille avec pétiole que j’ai tentées ont lamentablement échoué). J’ai donc vite eu un petit buisson de ce bégonia rare en culture. (suite…)

Carotte en marche

Carotte, stand du Domaine de Saint-Jean de Beauregard, Fête des Plantes automne, EssonneLors de l’édition d’automne de la Fête des Plantes, le stand du Domaine de Saint-Jean de Beauregard présente les fruits et légumes cultivés dans le superbe potager fleuri à la française. Un large choix d’espèces et de variétés est exposé, avec quelques curiosités et des clins d’oeil comme cette carotte qui semble vouloir s’éclipser d’un pas alerte.

Au coeur du Marais, l’aristoloche géante

Aristoloche géante, Aristolochia gigantea, plante exotique grimpante, Le Marais, Paris 4e (75)
Comme il a bien poussé le pied d’aristoloche géante que je vous montrais sur mon blog en août l’année dernière ! La végétation s’est beaucoup développée et les fleurs si curieuses sont beaucoup plus nombreuses.

Aristoloche géante, Aristolochia gigantea, plante exotique grimpante, Le Marais, Paris 4e (75) (suite…)

Coléus noir

Coleus, Solenostemon scutellorioides, feuillage noir, Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
Cette année, le Jardin des Plantes de Paris présentent quelques parterres où les feuillages et les floraisons noires sont mises en valeur. Parmi les espèces présentées, ce coléus arbore une couleur uniforme d’un pourpre noir intense.

Coleus, Solenostemon scutellorioides, feuillage noir, Jardin des Plantes, Paris 5e (75) (suite…)

Heliopsis helianthoides ‘Loraine Sunshine’

Heliopsis helianthoides 'Loraine Sunshine', plante vivace, Astéracées, Levallois (92)
Les héliopsis sont surtout recherchés pour leur généreuse floraison estivale très lumineuse. Mais la variété ‘Loraine Sunshine’ présente un feuillage panaché où le blanc domine largement sur le vert. Ses feuilles sont entièrement immaculées avec des nervures vert foncé.

J’aime les feuillages panachés, d’une manière générale car certains sont vraiment moches (enfin je les trouve moches). Celui de ce soleil vivace est très curieux. Je lui trouve un petit côté maladif, comme une plante chlorosée… Il n’est d’ailleurs pas aussi vigoureux que les héliopsis plus classiques.

Heliopsis helianthoides 'Loraine Sunshine', plante vivace, Astéracées, Levallois (92)
Cette plante vivace est décorative tout au long de la belle saison, bien avant l’apparition de la floraison. Mais elle ne me tente pas…

Fleur parachute du Ceropegia sandersonii

Fleur parachute du Ceropegia sandersonii, plante succulente, exotique, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Souvent proposé dans les jardineries et chez les fleuristes, la plante parachute (Ceropegia sandersonii) attire par ses grandes fleurs dressées à la forme si particulière qui lui a valu son surnom français. Après une courte pause, mon pied se remet à fleurir et vient de me donner cette belle fleur.

Fleur parachute du Ceropegia sandersonii, plante succulente, exotique, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Ce ceropégia fait une excellente plante d’intérieur pourvu qu’il y ait suffisamment de lumière. Facile à entretenir, vraiment pas exigeant, il a plutôt un port grimpant et les nouvelles tiges volubiles doivent être palissées régulièrement sinon elles s’accrochent au moindre support à proximité, y compris une autre plante. Il faut inspecter la potée de temps en temps pour déceler la moindre cochenille farineuse très friande de cette plante succulente.