animaux

Animaux domestiques ou sauvages, la faune des jardins et autour des jardins

Exposition de guppys de concours chez Truffaut

Depuis quelques semaines, vous avez peut être repéré l’affiche à droite de la page d’accueil de mon blog : demain samedi 31 janvier, il y a une exposition de guppys et de poissons vivipares dans la jardinerie Truffaut sur le quai de la Gare en bord de Seine (Paris 13ème).

Cette journée aura pour but de faire connaitre l’Association France Vivipare à travers plusieurs dizaines d’espèces de poissons et ainsi découvrir par la même occasion des espèces sauvages qui sont en danger dans leur milieu naturel :
- Guppys de concours et divers vivipares sélectionnés,
- Ovovivipares sauvages (Poeciliiadae, etc),
- Vivipares sauvages ( Goodeidae).

Au programme, il y aura une conférence sur les guppys de concours par Denis Barbé (Responsable régional de l’AFV sur la Région Parisienne), des dédicaces par Ronan Boutot de son ouvrage sur les guppys de sélections, une tombola avec la participation de la marque Tétra ( livres, nourriture, etc.).
Le magasin est très facile d’accès par la route ainsi que par les transports en commun (proche de la gare de Lyon, métro à 10 mètres du magasin, sortie de périphérique toute proche, etc.).

Cela sera une bonne occasion pour admirer des espèces peu communes, découvrir une association qui gagne à être connue, voir ou revoir des passionnés, et passer un bon moment entre aquariophiles. Les personnes intéressées auront la possibilité de devenir membre de l’AFV lors de cette manifestation.

Les oiseaux ont faim

Avec le froid qui se prolonge, les oiseaux ont beaucoup de mal à trouver leur pitance. Sur mon balcon, les boules de graisses et de graines sont dévorées en un rien de temps. Et les baies noires de mon sarcococca ont servi de déjeuner à un couple de merles ces derniers jours.

Le sarcococca couvert de baies fin 2008Aujourd’hui, il ne reste que quelques baies, qui ne devraient pas faire long feu…Il faut bien que ces charmantes petites bêtes mangent !

Le ballet des guppies Jamaica

Petite vidéo d’un peu plus d’une minute pour vous montrer mes trois guppies Jamaïca qui vont et viennent dans mon aquarium nano cube 30 litres Dennerle, verdoyant à souhait.

Les deux bébés ont déjà bien grandi, apparemment ce sont deux petites femelles. Trois filles guppy… La mère est de plus en plus grosse, j’espère que les prochaines naissances donneront un petit mâle, sinon la survie de la souche est mal partie…

Froid intense, aidons les oiseaux !

Le thermomètre a fait une belle chute et les températures sont glaciales, surtout dans les endroits exposés au vent de Nord/Nord-Est qui vous transit en quelques minutes. Les oiseaux sont en quête de nourriture, c’est le moment d’installer quelques mangeoires.Depuis une semaine, la boule que j’avais accrochée devant l’une de mes fenêtres sur la rambarde du balcon, est de plus en plus souvent visitée. Elle est même presque dévorée aujourd’hui dimanche, j’ai été obligé de m’en procurer d’autres pour nourrir les passereaux qui viennent nombreux sur mon balcon.
Mésange à tête bleue et moineaux sont les plus assidus. De bien sympathiques visiteurs ! Une femelle merle est passée, mais la disposition de la boule de graisse et de graines ne devait pas lui convenir et elle m’a vite repéré derrière la fenêtre alors que j’attendais pour faire quelques photos.
Une seule boule pour de nombreux affamés, cela a provoqué quelques chamailleries entre les moineaux qui se sont souvent volés dans les plumes.Attention :
– il ne faut pas jeter des miettes de pain ou de brioche. Ces deux aliments sont totalement déconseillés et même dangereux pour la plupart des oiseaux rencontrés en ville.
– quand vous installez une mangeoire remplie de graines, évitez de la suspendre au-dessus d’un massif car il y a toujours des graines qui tombent et au printemps prochain, vous allez voir apparaître un grand nombre d’herbes non désirées parmi celles que vous aviez plantées.

Premières naissances dans mon aquarium Nano

Surprise en regardant l’aquarium ce soir, deux petits guppies minuscules sont apparus. Et une de mes crevettes Red Cherry a une belle poche d’oeufs sous son abdomen. La famille est en train de s’aggrandir !Chose surprenante, la femelle guppy Jamaïca qui restait toute seule est bien arrondie en ce moment, donc ces deux jeunes ne sont pas des naissances d’aujourd’hui, peut être sont-ils nés dès l’arrivée de la femelle dans le bac, car à un moment elle est apparue beaucoup plus plate… Sur la photo suivante, la femelle et les deux jeunes sont en haut à droite, devant le filtre. Pas facile à photographier car ce sont des miniatures et de couleur grise transparente.Quant aux crevettes, elles semblent bien s’adapter à l’aquarium, venant dévorer les paillettes ou granulés que je leur donne. Je ne les vois jamais toutes ensembles. Quand j’arrive à en apercevoir une dizaine d’un seul coup, c’est le maximum. Sur la photo suivante, quelques Red Cherry (Neocaridina heteropoda heteropoda var. Red) sont accrochées dans les tiges de Limnophila sessiliflora, plante superbe à croissance très rapide. La végétation du bac a bien poussé en quelques semaines, un beau petit jardin aquatique !
Pour les amateurs de guppy et autres poissons « vivipares » :
Association France Vivipare
Forum France Vivipare
Pour les amateurs de crevettes, deux adresses à consulter :
Crusta-fauna
Les Crevettes.com

Hérisson de Paris

Jeudi était décidément une journée à surprises avec un mur de bégonias et… un hérisson ! En plein Paris, enfin presque, dans le jardin des Serres d’Auteuil (Paris 16ème).
En faisant un petit tour rapide dans ce jardin passionnant, j’ai été attiré par un groupe de ricins flamboyants. Quelle ne fut pas ma surprise en arrivant devant ces fleurs annuelles imposantes de voir déhambuler un petit hérisson, pas trop effarouché. Certainement un hérisson victime d’insomnie, car d’habitude cette petite bête fort sympathique est plutôt nocturne (pour davantage d’informations sur la vie secrète du hérisson, cliquez sur le site de Christian).Mignon comme tout et tellement inattendu ! Il s’en est allé très vite se cacher sous les grandes feuilles des ricins, bien à l’abri des regards et de mon appareil photo. Qui a déjà vu un hérisson à Paris ?