La transition agricole et alimentaire est une réalité : 250 territoires réunis à Paris

Logo de la FNABLes 19 et 20 janvier 2017, plus de 250 acteurs du développement local se sont réunis lors du séminaire « Accompagner la transition agricole des territoires ».

Lors des tables-rondes, des ateliers participatifs et de la soirée-débat, des représentants des collectivités locales, des paysans bio, des organismes et réseaux de développement agricole, des chercheurs, des acteurs associatifs et économiques ont démontré la réalité de la transition agricole et alimentaire sur les territoires.

Ce séminaire était organisé par la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique (FNAB), en partenariat avec le Ministère de l’Environnement, le Ministère de l’Agriculture, l’ONEMA, les Agences de l’Eau, la Caisse des Dépôts, la Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France, l’AMF et l’UNADEL.

Les territoires, des acteurs incontournables de la transition agricole
« La transition agricole permet de refonder le pacte entre agriculteurs, citoyens et territoires » (Olivier Dulucq, UNADEL). Alors plutôt que de poursuivre dans un modèle agricole qui s’épuise, un modèle d’agriculture biologique territorialisée se construit partout en France.
Guillaume Riou, paysan bio et secrétaire national de la FNAB, en a appelé aux « élus locaux, qui peuvent porter de vrais projets agricoles et alimentaires de territoires ambitieux ». Nombreuses sont les collectivités qui se saisissent de cette opportunité. La quarantaine d’initiatives présentées, dont certaines issues du réseau des Sites pilotes Eau & Bio, témoignent de la diversité des projets menés. Diversité dans le type d’acteurs ou de collectivités qui les portent, diversité dans les leviers d’actions employés (foncier, structuration des filières, restauration collective, accompagnement des agriculteurs, etc.), diversité des objectifs, diversité des contextes agricoles et territoriaux.

Le point commun à toutes ces expériences : dans ces écosystèmes agro-alimentaires territorialisés, les acteurs locaux – publics, privés, associatifs – génèrent collectivement des biens immatériels et des aménités économiques, environnementales et sociales dont la plus-value dépasse largement la seule question de la production agricole. « Les externalités positives de la bio représentent entre un et trois milliards d’euros par an », a rappelé le représentant du Ministère de l’Environnement en ouverture.

Site internet de la FNABLe réseau FNAB mobilisé pour accompagner la transition agricole
Depuis une dizaine d’années, le réseau de la FNAB innove, accompagne et démultiplie ses actions sur la thématique « Agriculture biologique et développement local ». Au travers de véritables démarches de recherche-action (réseau des sites pilotes Eau & Bio), de sites web et newsletters, d’ateliers de co-productions et de séminaires comme celui des 19 et 20 janvier, la FNAB s’est affirmée comme l’experte nationale sur les actions de développement territorial de l’agriculture biologique.

Les multiples acteurs de l’agriculture biologique sont prêts à accompagner les 1000 territoires de demain.

Site Internet du portail documentaire "Agriculture biologique et Développement local", FNABPour en savoir plus
Portail documentaire « Agriculture biologique & Développement local » : www.devlocalbio.org
Site de la FNAB consacré au développement territorial de l’agriculture biologique : www.eauetbio.org
Site de la FNAB consacré à l’introduction de produits bio en restauration collective : www.repasbio.org

Site Internet du développement territorial de l'agriculture biologique, FNAB

Commentaire (1)

  1. jpp

    Le bio c’est sans doute la solution, à condition que ce ne soit pas qu’un label…
    Cet article me fournit un prétexte pour signaler la fin du jardin des jeunes Pouces (article du Parisien du 24/1/17 : le jardin des jeunes pouces en proie aux bulldozers). cf ma vidéo http://jpp.lejardinier.free.fr/spip.php?article318
    où s’exprimait le précédent président de la FNAB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *