Semis spontané de catalpa

Semis spontané de catalpa dans une rue parisienne, Paris 16e (75)
Je suis toujours étonné et admiratif à la fois devant la capacité des graines à trouver des endroits impossibles pour y germer… Ici un jeune semis spontané de catalpa qui a pris racines dans l’intervalle minuscule laissé entre le revêtement en goudron et le bord du trottoir.

Semis spontané de catalpa dans une rue parisienne, Paris 16e (75)
Mais au pied d’une barrière, dans un endroit un peu plus protégé du passage et du piétinement. Je doute que ce très jeune arbre puisse devenir un jour un grand sujet, surtout que le feuillage est assez ample dans sa jeunesse, il se remarque de loin.

Commentaires (4)

  1. nanou
  2. jpp

    Une leçon à méditer pour ceux qui,comme moi, foirent souvent leurs semis. Une excellente notice (Jardinot) décrit le chervis comme difficile à semer. C’est comme le persil, il préfère se débrouiller tout seul : il se ressème partout où il trouve la moindre fissure sur la terrasse qui abrite le potager en bacs de St-serge

  3. nanou

    je ne sais plus ds quel reportage une femme peignait en blanc sur le trottoir le nom de ttes ces petites
    herbes folles qui s’obstinent à vivre à travers le béton j’avais trouvé ça miraculeux

  4. nicole

    et puis les très efficaces équipes de nettoyage ne vont pas lui laisser de chance, je pense …. dommage pour lui ! ce genre de petit spectacle est toujours plein de joie, je trouve, si on laisse faire, la nature continue !
    les semis spontanés ont toujours une étonnante bonne santé ! ma mère disait que c’était le meilleur moyen d ‘avoir du persil toute l’année ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *