Le moindre interstice permet aux plantes sauvages de pousser

Il ne faut pas grand chose pour permettre à la nature de reprendre ses droits dans la ville. Les plantes savent trouver le moindre emplacement qui leur permettra de se développer et peut-être de se reproduire. Démonstration en photos prises sur l'Île de la Cité près de la statue d'Henri IV et le Pont Neuf.

Graines de chardon, attention à l’envahissement !

Le chardon, comme la plupart des adventices, assure sa descendance en produisant un grand nombre de graines. Si vous ne prenez pas garde à éliminer les hampes florales et les graines en formation ou arrivées à maturité, vous allez avoir de nombreux semis spontanés dans les mois qui suivent. Et vous n'êtes pas prêt d'être débarrassé de cette mauvaise herbe au feuillage agressif.

Par |2019-07-14T19:10:43+02:0014 juillet 2019|mauvaise herbe ou adventice|2 Commentaires

Berce du Caucase : contrôler sa prolifération afin de limiter les risques pour la santé humaine et l’environnement

Placée sur la liste des espèces invasives préoccupantes par l’Union [...]

Le liseron donne une deuxième vie à une topiaire mal en point

Combien de belles boules de buis ont rendu l'âme depuis que les voraces mineuses et les nouveaux champignons pathogènes sévissent en France ? Un grand nombre malheureusement. Avec comme conséquence l'arrachage et éventuellement un remplacement avec une autre espèce végétale. Mais je viens de trouver une autre solution, grâce au liseron !

Matricaire camomille, florifère et résistante à la sécheresse et canicule

Tapis dense de feuillage finement découpé et bien vert foncé et constellations de petites marguerites, telle se présente la matricaire camomille (Matricaria recutita) dans les jardins et les parcs assoiffés et écrasés par la chaleur estivale. Avouez que cela vaut bien certains anthémis ou d'autres fleurs annuelles...