Splendeur du ginkgo

Majestueux pendant la belle saison, le ginkgo (Ginkgo biloba) devient resplendissant en automne quand toutes ses feuilles prennent une éclatante couleur jaune d’or très lumineuse. Il mérite alors pleinement son nom commun d’arbre aux quarante écus.

Feuillage d'automne

Ginkgo biloba avec son feuillage d'automne dans le parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75), novembre 2010, photo Alain Delavie

Même avec une météo particulièrement grise et humide, ce bel arbre d’ornement illumine le parc des Buttes-Chaumont. Une grande pyramide d’or !

Feuillage d'automne

Ginkgo biloba avec son feuillage d'automne dans le parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75), novembre 2010, photo Alain Delavie

Feuillage d'automne

Ginkgo biloba avec son feuillage d'automne dans le parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75), novembre 2010, photo Alain Delavie

Superbes drapés d’or, une vision très réjouissante compte tenu du temps pluvieux désespérément gris.

Feuillage d'automne

Ginkgo biloba avec son feuillage d'automne dans le parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75), novembre 2010, photo Alain Delavie

Les gingkos sont assez présents dans Paris, leur population représentant un peu moins de 5% des arbres plantés dans les rues parisiennes. Certains sujets sont même remarquables, comme celui du jardin des serres d’Auteuil, âgé de 112 ans avec un tronc de 3,10 mètres de circonférence ou celui du Bois de Vincennes, planté près de la maison des chiens en 1865, qui a une hauteur de 26 m et un tronc de 2,50 m de circonférence.

Commentaires (5)

  1. BKL

    je me disais que j’en avais vu un il y a pas longtemps c’est chez toi sylvaine=) chez mezzo aussi je crois qu’il y en avait un très beau.
    Il n’empêche que celui d’Alain Aux Buttes-Chaumont je le connais personnellement!! La première fois que je l’ai vu j’ai été agréablement surpris.
    Article qui me fait remonter le temps et particulièrement agréable!

  2. alain of paris (Auteur de l'article)

    Il y a des ginkgos mâles et d’autres femelles. En principe cette espèce est dioïque. Mais il y a quelques exceptions, certains vieux arbres portant des fleurs femelles et d’autres mâles. Et quand les pépiniéristes s’en mêlent, il y a risque d’erreur, comme avec un des sujets du Jardin des Plantes de Paris, un sujet mâle sur lequel a été greffé une branche femelle…
    Donc inutile de regarder sous les feuilles, elles n’indiquent rien du sexe des anges !
    « On peut se faire une idée au début du printemps et de l’automne. En effet, le Ginkgo le mâle est plus précoce que la femelle (quand on a les deux l’un à côté de l’autre). Au printemps, les feuilles des mâles apparaissent 15 jours avant celles des femelles et en automne, elles jaunissent 15 jours plus tôt. Le reste de l’année, il est impossible de reconnaître un arbre mâle d’un arbre femelle avant qu’ils ne produisent du pollen pour le mâle et des ovules pour les femelles. Il faut environ 20 à 35 ans pour que ces attributs apparaissent pour la première fois au printemps.
    Le sexe de l’arbre n’est pas facilement déterminé. Le pollen et les ovules se développent sur les branches courtes, très rarement sur la feuille.
    Après un été chaud ou s’il s’est développé dans un endroit chaud et ensoleillé, l’arbre femelle produit de façon régulière des ovules groupés par paires sur des tiges, chacun contenant une cellule œuf, très verte au début mais se transformant en jaune-verdâtre virant vers l’orange et le brun. Les cônes polliniques contenant les spermatozoïdes de l’arbre mâle se développent également sur de courtes pousses au printemps et la pollinisation a lieu habituellement par l’intermédiaire du vent. »
    Donc fille ou garçon, il faut souvent attendre longtemps pour le déterminer chez le Ginkgo.

  3. jpp

    Bonjour,

    A St-Serge on en a un . Certaines années, il sent « femelle » aussi. Je n’ai rien encore senti cette année. A ce propos, comment fonctionne cet arbre ? Il y a des feuilles « masculines » (en « pantalon »)et d’autres « féminines » (en « jupes ») présentes sur chaque arbre avec un caractère dominant pour chaque arbre …ou je m’embrouille beaucoup ????

  4. Laurent

    Sur le square devant chez moi, il y en a un aussi. Magnifique s’il n’était aussi déséquilibré (il est planté trop près d’un chêne d’Amérique – flamboyant quinze jours plus tôt – qui est un concurrent bien plus efficace). Et puis en ce moment, quelle puanteur (c’est une femelle): ses fruits ont une odeur de vomis.

  5. Sylvaine

    J’ai mis sur mon blog celui qui pousse devant notre mairie car il est magnifique en ce moment 🙂
    J’espère que la pluie et le vent ne vont pas leur faire perdre leurs feuilles trop vite.
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez