Jolie, la carotte sauvage !

Certaines mauvaises herbes se révèlent parfois d’un attrait égal aux plantes cultivées. Telle cette grosse touffe de carotte sauvage (Daucus carota), en pleine floraison.

Superbe, non ?

Cette plante annuelle, voire bisannuelle, meure après avoir fleuri et donné de très nombreuses graines. Les ombelles de petites fleurs blanches ont la particularité de se replier pour former comme un nid d’oiseau quand les graines sont arrivées à maturité. Pour limiter l’expansion de cette sauvageonne, il faut donc couper les ombelles dès qu’elles fanent. Pour en retrouver un peu partout, on laisse faire la nature !

Bon à savoir : la carotte sauvage ressemble beaucoup à la grande et à la petite ciguë, deux plantes fortement toxiques et déconseillées dans les jardins, ainsi qu’aux oenanthes. Mais elle est pourvue de poils, contrairement aux autres espèces. De plus quand on la froisse, elle dégage une odeur plutôt agréable, de carotte ! Le feuillage froissé des autres espèces donne des effluves moins agréables…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez