Archives de mots clés: palmiers

Exotisme à Paris : les palmiers du jardin des Tuileries

Palmier dans le jardin des Tuileries, Paris 1er (75)

Vision ô combien exotique et pourtant prise en plein coeur de Paris, dans le jardin des Tuileries. Peut-être un peu moins à la mode que l’olivier, les palmiers sont désormais nombreux dans la capitale, mais tous ne sont pas aussi beau que ceux-ci.

Palmier dans le jardin des Tuileries, Paris 1er (75)

Sur fond de ciel bleu et avec le soleil, le dépaysement est assuré.

(suite…)

Connaissez-vous le jardin du Petit Palais (Paris 8e) ?

Invité à prendre un petit déjeuner dans le café restaurant « Le jardin du Petit Palais », qui, comme son nom l’indique, donne sur le jardin au coeur du Petit Palais, invisible des rues avoisinantes. J’ai ainsi découvert et apprécié ce lieu paisible, coupé de la grande ville et baigné de soleil.

Jardin secret de Paris

Jardin du Petit Palais, Paris 8e (75), août 2010, photo Alain Delavie

Construit pour l’Exposition Universelle de 1900 comme le Grand Palais et devenu musée en 1902, le Petit Palais est situé sur l’avenue Winston Churchill qui relie l’avenue des Champs-Élysées à l’esplanade des Invalides. (suite…)

Les plus anciens palmiers de Paris partent en Anjou

Le Jardin du Luxembourg dispose dans ses collections botaniques de palmiers plus que centenaires. Ce sont les plus anciens palmiers de Paris. L’été, ils ornent les parterres autour du grand bassin. L’hiver, ils sont placés dans l’Orangerie de l’allée Delacroix.

Chaque année, ces palmiers grandissent en taille d’environ 20 centimètres. Aujourd’hui 3 d’entre-eux ont atteints, avec leur caisse, la taille de 8,80 mètres, soit la hauteur de la verrière de l’orangerie. Sauf à perturber leur croissance ou à réaliser des travaux d’élévation de cette verrière, une solution devait être trouvée pour leur implantation dans un autre lieu.

Ces palmiers ont été implantés en région parisienne à la fin du XIXème siècle, période où se développait en Europe un fort engouement pour la constitution de collections de plantes exotiques dans les grands jardins. L’un d’entre eux provient du parc du château de Versailles et est arrivé pour les mêmes raisons de croissance au Luxembourg en 2001. Les deux autres sont au Luxembourg depuis la fin du XIXème siècle. Sans doute originaires du jardin d’essais du Hamma à Alger dont on sait qu’il fut dirigé par un jardinier en chef du jardin du Luxembourg, puis par son fils. Un palmier porte d’ailleurs les traces de l’histoire du jardin et notamment des blessures infligées par des balles et des éclats lors des combats de la Libération de Paris en août 1944.

Les Questeurs du Sénat ont souhaité en faire don à un jardin botanique et leur choix s’est porté sur Terra Botanica, un parc de 11 hectares à forte dimension pédagogique, qui ouvrira ses portes en avril 2010 au nord d’Angers. Ainsi poursuivront-ils leur croissance dans la douceur angevine.

Le 23 septembre 2009 l’enlèvement des palmiers se déroulera dans le jardin du Luxembourg (Terrasse de l’Observatoire, entrée par la grille, rue Auguste Comte).

Déroulement de l’opération :
Les palmiers auront été préalablement dépannautés afin de réduire leur motte.
Le jour J, chaque palmier subira une même suite d’opérations. Après avoir été arrimés, ils seront soulevés afin de les sortir de leur caisse. Ils seront ensuite délicatement couchés afin de pouvoir travailler leur couronne de feuille : la couronne des palmes les plus anciennes sera taillée et les palmes restantes seront emballées tel un pinceau géant. La motte sera également protégée.
Le palmier sera ensuite soulevé afin d’être placé sur le plateau du camion qui doit effectuer la livraison. À 14h30, un palmier devrait être chargé sur le camion, un second sera en cours L’emballage tandis que le 3ème sera en attente de dépotage.

Exotisme et jeux d’eau à Paris plages

Les 33 palmiers apportent une touche d’exotisme aux bords de Seine, mais d’autres petits jardins éphémères, tous aussi exotiques, réservent des surprises quand on se ballade le long de Paris plage sur le quai de la Seine.Installées sous les brumisateurs qui rafraîchissent les passants (aujourd’hui c’était nécessaire pour supporter la lourdeur du temps), des plantations de papyrus (Cyperus papyrus) et d’autres plantes aquatiques (des houttuynias notamment) se trouvent enveloppées d’un fin brouillard qui vous trempe en un rien de temps. C’est tout juste s’il ne fallait pas faire la queue pour se faire mouiller. C’est qu’il y en avait du chat noyé !!! Mais heureux et rafraîchi. Vive l’été et Paris plage !

Paris plages et ses 33 palmiers

Lundi dernier je vous parlais de la nouvelle édition de Paris plages et de ses 33 palmiers. En vous demandant quelle espèce avait été choisie pour décorer la plage le long de la Seine ?Personne n’a répondu (snif !!!) et pourtant, c’est une des espèces de palmier les plus répandues dans les jardins en France, les plus rustiques et robustes, qui a même déjà été plantée dans quelques rues parisiennes, notamment la rue Curial, dans le 19ème arrondissement. Tout simplement le palmier chanvre ou palmier de Chine (Trachycarpus fortunei). Pour ceux qui aiment les palmiers, il y en avait aujourd’hui à vendre sur le marché aux fleurs de l’Île-de-la-Cité (Paris 1er), de très beaux sujets. Ceux qui ne sont pas pressés peuvent toujours tenter le semis, avec un choix de graines et d’espèces extraordinaires chez Rarepalmseeds, le n° 1 des graines de palmiers.
Petit jeu de l’été : cherchez le palmier près de chez vous et envoyez-moi une photo avec la rue et l’arrondissement. Pour avoir une petite idée du Paris exotique…

Beau mais pas chaud pour Paris-plages

La météo est belle, beaucoup de soleil, mais le fond de l’air est plutôt frais pour un mois de juillet. Pour pique-niquer au bord de la Seine ou du Bassin de la Villette, il faut prévoir sa petite laine et bien accrocher les nappes et les serviettes !
Qu’importe, Paris prend ses quartiers d’été et accueille pour la 7ème année quatre grandes plages réparties sur deux sites, l’un sur la rive droite de la Seine, l’autre le long du Bassin de la Villette. Paris plages est de retour, jusqu’au 21 août. Le bilan de l’édition 2007 a été médiocre avec vingt jours de mauvais temps et dix jours de bons. Souhaitons l’inverse cette année, même si ça commence fraîchement…
Quelques chiffres :
3,7 km de voies spécialement aménagées et pavoisées aux couleurs de l’Europe,
4 plages,
2.000 tonnes de sable fin,
450 transats,
26 hamacs,
et 33 palmiers. Petit quizz… Quelle est l’espèce de palmiers choisie ?