Archives de mots clés: myosotis

Grosses tulipes sur nuage de fleurettes

Massif de tulipes doubles, myosotis blancs et violettes cornues au printemps dans Levallois (92)
Un tapis de myosotis blancs parsemé de quelques violettes cornues d’un violet doux en toile de fond pour mettre en valeur des grosses tulipes doubles à fleurs de pivoine blanches et rouge. Effet assuré !

Massif de tulipes doubles, myosotis blancs et violettes cornues au printemps dans Levallois (92) (suite…)

Tulipes et myosotis

Tulipes et myosotis, Sceaux (92)

Cette association printanière classique fait toujours son effet, même si parfois certains accords de couleurs sont un peu trop violents. Voici quelques exemples de ce duo de printemps photographiés hier à Sceaux (Hauts-de-Seine).

Tulipes et myosotis, Sceaux (92)

Les plants de myosotis doivent se toucher les uns les autres pour former un tapis dense sous les tulipes. On ne doit plus voir la terre.

(suite…)

Pavots et myosotis

Pavots (Papaver nudicaule) et myosotis blanc, École du Breuil, Paris 12e (75)

L’association de très grosses fleurs et de petites en grande quantité donne souvent d’excellents résultats que ce soit en pleine terre dans le jardin ou en pot ou jardinière. Quelques exemples de duos printaniers de pavots d’Islande (Papaver nudicaule) et de myosotis.

Pavot d'Islande (Papaver nudicaule) et myosotis blancs, ɉcole du Breuil, Paris 12e (75)

Un brouillard épais de myosotis en tapis surmonté de quelques pavots d’Islande, un mariage très simple et facile à réaliser en fin d’été ou au début de l’automne pour un effet garanti au printemps suivant.

(suite…)

Le jardin de l’orangerie du parc de Sceaux (Hauts-de-Seine)

Haie et topiaires, jardin formel devant l'Orangerie du Parc de Sceaux, Hauts-de-Seine

Le petit jardin formel qui se cache entre les haies devant l’imposante orangerie du parc de Sceaux (Hauts-de-Seine) surprend le promeneur qui s’en approche et découvre ses parterres hauts en couleurs.

Parterre de myosotis et tulipes, topiaires, jardin formel devant l'Orangerie du Parc de Sceaux, Hauts-de-Seine

Les larges bandes de myosotis, de pensées et de tulipes à fleurs de lis tranchent avec le vert fluo des bordures et des boules de buis.

Parterre de myosotis et tulipes, topiaires, jardin formel devant l'Orangerie du Parc de Sceaux, Hauts-de-Seine

(suite…)

Scènes printanières aux Buttes-Chaumont

Le printemps réveille de plus en plus le très beau parc des Buttes-Chaumont, dans le dix-neuvième arrondissement de Paris (75). Les corbeilles disséminées ici et la dans le jardin offrent des floraisons opulentes, faisant la part belle aux narcisses, aux tulipes, aux myosotis et autres fleurs bisannuelles.

Le printemps dans les jardins de Paris

Massif de narcisses, jacinthes et myosotis, parc des Buttes-Chaumont (Paris 19ème), avril 2010, photo Alain Delavie

Les nuits encore très fraîches du mois d’avril prolongent agréablement les floraisons des bulbes printaniers. Il faut en profiter maintenant, car les premières chaleurs vont les faire se faner très vite.

Les floraisons printanières dans les jardins de Paris

Narcisses doubles et myosotis, parc des Buttes-Chaumont (Paris 19ème), avril 2010, photo Alain Delavie

Sous le soleil du petit matin, les couleurs sont éclatantes et les verts tendres à souhait.

Les floraisons printanières dans les jardins de Paris

Narcisses doubles et pensées, parc des Buttes-Chaumont (Paris 19ème), avril 2010, photo Alain Delavie

Plus le mois de mai approche, plus nous pensons aux fleurs d’été qui doivent être plantées incessamment sous peu, mais ne boudons pas notre plaisir avec ses premières floraisons qui apportent des touches de couleurs ici et la dans les jardins et sur les balcons.

Pelouse et arbres au printemps dans le parc des Buttes-Chaumont (Paris 19ème), avril 2010, photo Alain Delavie

Les matins sont frisquets et n’incitent guère le promeneur à mettre son nez dehors alors que les journées sont presque chaudes, surtout en plein soleil. La nature s’éveille dans la capitale, il faut en profiter…