Archives de mots clés: Land Art

Souche (Yuhsin U Chang)

Souche, Yuhsin U Chang, Festival Art Villes & Paysage, Île aux Fagots, Amiens (80)
Vendredi dernier, je suis allé visité le festival « Art, villes & paysage » organisé par la Maison de la Culture d’Amiens (Somme) dans le site exceptionnel des Hortillonnages. Sous le soleil revenu, j’ai pu découvrir les quelques 26 jardins et les 13 installations artistiques disséminés sur terre et sur l’eau. Une visite à pied et en barque, avec le plaisir de la découverte au hasard d’un bosquet ou en contournant une île. Sur l’Ile aux fagots, la promenade vous conduit à la création de la plasticienne Yuhsin U Chang.

Souche, Yuhsin U Chang, Festival Art Villes & Paysage, Île aux Fagots, Amiens (80)
Les bras blanc gris de la sculpture semble happer l’air. Elle se compose de branches entremêlées en résine. Une union hybride qui lie le vivant à l’inanimé, le végétal à l’animal, dans une installation haute de cinq mètres, structurée par d’invisibles tiges métalliques.
(suite…)

Paris Label vous invite à un troc aux graines le 20 septembre 2014

Troc aux plantes Paris Label, Forum des Associations, Paris 12e (75), septembre 2014
Paule Kingleur (Paris Label) vous donne rendez-vous au Forum des Associations du 12e arrondissement de Paris le samedi 20 septembre 2014 pour un troc de graines urbaines et une installation surprise de land art.

Land art et troc aux graines urbaines avec Paris Label au Forum des Associations de Paris 12e, septembre 2014
Près de 200 associations locales seront représentées lors de cette journée. Les associations seront regroupées par thème d’activité sur quatre villages :

  • Vie locale : Mairie du 12e, Conseils de quartier, Conseil de la Jeunesse…
  • Culture : musique, théâtre, chorale, ateliers, lecture…
  • Sports et loisirs : clubs, jeux, activité nature…
  • Solidarité : santé, enfance et famille, défense des droits, coopération internationale, entraide, intergénérationnel, prévention, monde combattant, etc.

Forum des Associations
Boulevard de Reuilly (de la place Félix Eboué à la rue de Charenton),
75012 Paris.
De 10h à 18h.
Métro : lignes 6 ou 8, station Daumesnil.

Tentative d’encadrement du temps (Stacey)

Tentative d'encadrement du temps, Stacey, Parcelle MAP, 13ème Festival des Murs à Pêches, Montreuil-sous-Bois (93)

J’ai fait un grand tour hier dans le 13ème Festival des Murs à Pêches à Montreuil (93) tant que le temps a été clément. J’ai pu ainsi découvrir les célèbres murs à pêches et ce site incroyable et unique au coeur de la ville. Sur le parcours qui passait dans les parcelles associatives et certains jardins familiaux sur une surface d’un peu plus de 2 hectares, de nombreux artistes exposaient leurs oeuvres. Dans la Parcelle MAP, Stacey présentait sa « Tentative d’encadrement du temps ».

J’ai fait un grand nombre de photos. Le temps de les identifier et je vous ferai un, peut-être même plusieurs reportages sur ce 13ème Festival des Murs à Pêches… À suivre !

L’anamorphose du jardin éphémère du parvis de l’Hôtel de Ville de Paris

Depuis vendredi dernier, le jardin éphémère verdit le parvis de l’Hôtel de ville et prend la forme d’une curieuse anamorphose végétale en 3D réalisée par l’artiste François Abelanet.

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75)

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75), 25 juin 2011, photo Alain Delavie

Une anamorphose est une image déformée qui retrouve ses proportions d’origine et prend sens quand on la regarde sous un certain angle. L’artiste François Abelanet est passé maître dans cette variation moderne du trompe l’oeil. Il l’illustre à travers un nouveau chef-d’œuvre de Land Art, qui sera exposé jusqu’au 15 juillet 2011 sur le parvis de l’Hôtel de Ville, au centre d’un jardin éphémère consacré à l’arbre urbain.

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75)

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75), 25 juin 2011, photo Alain Delavie

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75)

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75), 25 juin 2011, photo Alain Delavie

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75)

Anamorphose (création François Abenalet) du jardin éphémère installé sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris 4e (75), 25 juin 2011, photo Alain Delavie

(suite…)

Le jardin éphémère « Paris sous les arbres » s’installe sur le parvis de l’Hôtel de Ville

Paris possède un riche patrimoine arboré qui a progressivement dessiné son paysage. Le jardin éphémère, installé à partir du vendredi 24 juin 2011 sur le parvis de l’Hôtel de Ville, fera découvrir aux visiteurs l’histoire et la gestion au quotidien des arbres de la capitale.

  • Une anamorphose land-art urbain, immense jardin contemporain de 1500m2, illustre le lien entre la nature et la ville. Cette œuvre monumentale, conçue par l’architecte et plasticien de land-art François Abelanet, mesure 100 m de long, nécessite 1200 m² de pelouse, 300 m² de plantes, 650 m3 de paille et de sable. Regardées selon une certaine perspective, ses lignes géométriques en 3D donnent une illusion de relief. Près de 90 jardiniers, forestiers, menuisiers, arboristes et techniciens de la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement sont mobilisés en continu pendant cinq jours pour réaliser l’oeuvre éphémère.
  • Un parcours pédagogique raconte l’histoire de Paris et de ses arbres. Des panneaux didactiques présentent les enjeux de la présence des arbres en ville : gestion, paysage, impact environnemental pour anticiper les changements climatiques.
  • Une mini pépinière composée d’une quinzaine d’arbres à des stades d’évolution différents et une clairière ludique dédiée aux enfants permettent de rencontrer arboristes et forestiers.
  • Des visites guidées et des contes pour toute la famille se déroulent durant toute l’exposition. Des professionnels de l’arbre, conférenciers et artistes racontent la vie de l’arbre en ville. Tout le programme est disponible à la « cabane animations », sur Paris.fr ainsi que sur le dépliant « Une saison sous les arbres », qui reprend l’ensemble des événements organisées par la Ville de Paris dans le cadre de l’année internationale des forêts.
  • Des oeuvres photographiques originales et surprenantes illustrent le travail des agents de la Ville au quotidien et montrent la faune présente dans les arbres ou des paysages insolites.

Les éléments qui composent l’installation du parvis repartiront dès la fin de l’exposition vers les parcs et jardins de la capitale : une reconversion durable après une action pédagogique de sensibilisation des Parisiens.

Fabienne Giboudeaux, adjointe chargée des espaces verts, inaugurera l’installation le mardi 28 juin à 11h.

Dates et lieu de l’événement :
Du 24 juin au 16 juillet, de 9h à 18h sur le parvis de l’Hôtel de Ville, Paris 4ème (75).

Exposition « Nils-Udo NATURE » à L’Adresse Musée de la Poste, Paris 15e (75)

L’Adresse Musée de La Poste propose, du 30 mai au 1er octobre 2011, une rétrospective de l’œuvre de l’artiste allemand Nils-Udo, comprenant une centaine de photographies de ses installations et des peintures, sur son thème de prédilection : la nature. « La nature est le thème de ma vie, dit-il, mon art sort de cette expérience ».


Nils-Udo est né en 1937 en Bavière. Lorsqu’il décide de consacrer sa vie à l’art, il débute par la peinture, essayant de traduire la force créatrice de la nature. Il abandonne rapidement ce médium car, ainsi qu’il le dit, « la thématisation de la nature, de façon quasi artificielle » lui donne le sentiment d’être dans une impasse. En 1972, il se met alors à travailler directement dans et avec la nature.

Pionnier en Europe de l’art dans la nature, Nils-Udo « guidé par le génie des lieux et les matériaux collectés sur place », fait surgir des plantations, des installations minérales et végétales, souvent éphémères, aux dimensions variables, qu’il compose comme il composerait un tableau, abolissant ainsi la frontière entre l’art et la nature. L’œuvre achevée, la photographie vient l’immortaliser et lui donner un nouveau statut. « Nids géants », « portes » ouvrant sur l’inconnu, « maisons d’eau », « autels »… retournent à la terre où ils subissent l’érosion du temps.
En 1989, l’artiste amorce un premier retour à la peinture, tout en poursuivant ses installations in situ, mais c’est en 2004, qu’il se laisse « emporter par la force de ce médium pour peindre dans un « incendie de couleurs » des paysages fantastiques à la limite de l’abstraction ».

Nils-Udo réalise des installations dans le monde entier. Il a reçu le premier prix de la triennale internationale de la photographie.

Catalogue réalisé en trois langues (français, allemand, anglais) en partenariat avec l’Ensba.
Exposition présentée en français en allemand et en anglais.

Informations pratiques
L’Adresse Musée de La Poste
34, boulevard de Vaugirard, 75015 Paris.
Tél. : 01 42 79 24 24.
Métro : station Montparnasse-Bienvenüe.
De 10 h à 18 h, sauf dimanche et jours fériés.
Tarif : 6.50 €; tarif réduit 5 €; gratuit pour les moins de 13 ans.