Archives de mots clés: jardin remarquable

Exposition « Salons » dans le Domaine de Chamarande (Essonne)

Exposition "Salons" dans le Domaine de Chamarande (Essonne)

Le Domaine de Chamarande est un site un paysager et culturel de 98 hectares unique en son genre. Propriété du Conseil général de l’Essonne, il est labellisé « Jardin remarquable », réunit un patrimoine bâti et naturel d’exception, et fait une large place aux arts visuels et au spectacle vivant, en s’offrant gratuitement à tous les publics. Pour la saison 2012, le Domaine fait le choix audacieux de s’affirmer en tant que lieu de partage d’expériences dans un esprit de culture durable en faisant la synthèse entre la valorisation du patrimoine, la mise en place d’un projet artistique innovant et ouvert à tous, et la préservation de l’environnement.

Pour cela, le Domaine s’est entouré de COAL – coalition pour l’art et le développement durable -, association créée en 2008 et notamment composée d’un curator, Lauranne Germond, d’un paysagiste, Clément Willemin, et d’un directeur du développement durable, Loïc Fel. Cette collaboration a donné lieu à la programmation « Salons », laboratoire artistique et éco-responsable, dont l’artiste et la société sont partie prenante et agissent en co-création.

Pour affirmer cette nouvelle orientation, « Salons » propose des installations, des performances, des rencontres, des ateliers, des débats, des projections, des résidences et… la collaboration de nombreux artistes et architectes familiarisés ou non aux questions écologiques et sociales, dont Michel de Broin, Thierry Boutonnier, Pauline Bastard, Julien Prévieux, Nicolas Floc’h… le duo londonien Ackroyd & Harvey, Brandon Ballengée, Freaks architectes…

(suite…)

Le label « Jardin remarquable » attribué à la Roseraie du Val-de-Marne

Le label « Jardin remarquable » a été créé par le Ministre de la Culture et de la Communication en date du 17 février 2004. Il est délivré aux jardins de France les plus remarquables ouverts au public, publics ou privés, présentant un intérêt culturel, esthétique, historique ou botanique, et dont le but n’est pas essentiellement commercial.

C’est un jury, mandaté par la DRAC, et piloté par la Conservation Régionale des Monuments Historiques d’Ile-de-France, qui s’est réuni pour décerner ce label. Suite à la fourniture d’un dossier technique préalable, une visite de site avec les divers membres, spécialistes d’horizons variés, a eu lieu le 19 mai 2011. En septembre 2011, le Préfet de Région a entériné et signé les décisions de label.

Roseraie du Val-de-Marne, photo Conseil Général du Val-de-Marne
La Roseraie a été considérée comme une étape marquante de l’histoire de l’art des jardins. Dans la liste des éléments remarquables du jardin figure la statuaire, mais surtout sa richesse botanique en tant que conservatoire du genre Rosa. Les éléments d’information relatifs au mode de gestion du jardin (moyens humains, organisation, prise en compte de la qualité environnementale) ont été analysés. La liste de la documentation mise à la disposition du public, les actions et supports pédagogiques, les efforts portés sur l’accessibilité ainsi que les initiatives publiques ont attiré l’attention du jury. Lors des débats sur l’attribution du label jardin remarquable le jury a néanmoins a observé que la part qui revient à Edouard André dans la conception de cette roseraie est peu mise en valeur et qu’il est bien dommage que le lieu d’exposition ait été supprimé au profit d’un lieu de restauration. Lors des débats sur l’été supprimés au profit d’un lieu de restauration… Par ailleurs, tous les membres du groupe de travail ont souligné la beauté de la Roseraie du Val-de-Marne et son parfait état d’entretien.

Ce label, qui vient s’ajouter à l’inscription du jardin à l’inventaire des monuments historiques, permettra au département de pouvoir mettre en lumière la Roseraie parmi les jardins remarquables de France, mais aussi de défendre au mieux ses intérêts patrimoniaux jusqu’au niveau international.

Roseraie du Val-de-Marne
Rue Albert Watel, 94240 L’Haÿ-Les-Roses.
Renseignements au tél. : 01 43 99 82 80.

La Vallée-aux-loups et le Domaine de Sceaux de nouveau labellisés « Jardin remarquable »

La Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) a renouvelé le label « Jardin remarquable » à La Vallée-aux-Loups Chateaubriand à Chatenay-Malabry et au Domaine de Sceaux pour cinq ans.

La DRAC a reconnu le travail important engagé par le Conseil général sur l’embellissement de ses sites, leur conservation et le développement de techniques de gestion naturelle, respectueuse du public et de l’environnement.

Concernant la Vallée-aux-Loups : le label a été renouvelé pour le parc de la maison de Chateaubriand et l’Arboretum. L’Île verte a également reçu le label motivé par le charme et la variété de ses rosiers. C’est l’ensemble de La Vallée-aux-Loups Chateaubriand qui est donc distinguée.

La Vallée-aux-Loups Chateaubriand
87, rue de Chateaubriand
92290 Châtenay-Malabry
Informations Arboretum : 01 49 73 20 63
Informations Parc boisé : 06 64 40 57 52
Visites guidées : 01 41 13 03 83
Maison de Chateaubriand : 01 55 52 13 00
www.maison-de-chateaubriand.fr

Concernant le parc de Sceaux : les méthodes d’entretien, notamment en ce qui concerne le patrimoine arboré et la gestion différenciée des prairies, le traitement des allées et la réalisation très originale des jeux pour enfants, offrant une création contemporaine de qualité qui a toute sa place dans un jardin historique ouvert au public, ont été particulièrement appréciés.

Parc de Sceaux
8, avenue Claude-Perrault,
92330 Sceaux.
Informations : 06 64 40 56 66
Visites guidées : 01 41 13 03 83
Musée de l’Ile de France : 01 41 87 29 50
Site Internet : www.domaine-de-sceaux.fr

En bord de Seine, en forêt, dans les parcs ou à travers la ville, les balades dans les Hauts-de-Seine.

Scènes croisées au Domaine départemental de Chamarande

Le Domaine départemental de Chamarande accueillera tous les week-ends de l’été une programmation pluridisciplinaire riche et variée (danse, musique, cinéma), car à Chamarande… l’art a son jardin.

Propriété du Conseil général de l’Essonne depuis 1978, le Domaine départemental de Chamarande possède un parc de 98 hectares, labellisé « Jardin remarquable » en 2005. L’ensemble du site est dédié à la culture et à la création contemporaine, en particulier aux arts visuels, ce qui permet à tous les Essonniens d’accéder à leurs patrimoines, artistique, culturel, historique et paysager.

À un moment où les politiques publiques dans le domaine de la culture sont fortement interrogées et les périmètres d’intervention des différents niveaux de collectivités questionnés, le Département de l’Essonne entend montrer que les Conseils généraux sont pleinement dans leur rôle en étant présents sur le champ culturel, en particulier dans le soutien à la création contemporaine sous toutes ses formes.

C’est notamment le cas au Domaine départemental de Chamarande, fleuron de la politique culturelle du Conseil général depuis plus de dix ans : une politique au service des artistes et des publics, au service de la connaissance, et pour le plaisir du plus grand nombre.

Scènes croisées : une programmation estivale pluridisciplinaire en plein air
Tous les week-ends de juillet, découvrez la nouvelle programmation estivale, entre performances, concerts et pièces chorégraphiques. Chacun des spectacles s’inscrit dans l’écrin naturel du parc de Chamarande. C’est une histoire, une rencontre, une situation à vivre…
– Samedi 3 juillet à 15h30 : « Atelier scène fruits et légumes frais musicaux » – Eric Van Osselaer. Découvrez le rap de la pomme et la complainte de la pastèque, essayez des flûtes multi-légumes ou encore apprenez à faire chanter l’endive dans la cuisine musicale.

Joueur de flûtes multi légumes

Eric Van Osselaer

– Dimanche 4 juillet à 15h30 : « Un autre jour », pièce chorégraphique – Cie Hervé Robbe. Spectacle de neuf danseurs créé pour Chamarande : mariage subtil de convention et de fantaisie.
– Samedi 10 juillet 15h30 : « Origastelet », spectacle d’origami – Cie Theater Rue Piétonne. C’est une boîte à surprise avec mille et un pliages en une quantité de petites histoires de sagesse et de folie.
– Dimanche 11 juillet à 15h30 : « Une pièce mécanique », performance – Cie Mille Plateaux Associés. Des objets en mutation, mobiles, font danser ceux qui les mettent en mouvement…
– Samedi 17 juillet à 15h : « My FoolishHarp », concert – Cie Métamorphose – Isabelle Olivier. Une écriture contemporaine de la harpe, à la croisée du jazz, des musiques classiques, contemporaines et traditionnelles.
– Dimanche 18 juillet 15h30 : « Cribles / Wild », pièce chorégraphique – Cie Emmanuelle Huynh. Des danseurs revenant à la forme primitive de la ronde sur une musique d’Iannis Xenakis.
– Samedi 24 juillet 10h : atelier d’initiation à la danse contemporaine. La veille de son spectacle, la Cie Moleskine vous propose des expériences perceptives et des improvisations autour de sa pièce « Bad seeds ».
15h et 18h : « La confidence des oiseaux, migration d’été », pièce chorégraphique – Le Guetteur-Luc Petton & Cie. Étonnante production où hommes et oiseaux dansent en totale liberté. En partenariat avec Paris quartier d’été.
– Dimanche 25 juillet à 6 h : Balade ornitho-chorégraphique – Le Guetteur-Luc Petton & Cie.
11 h et 17 h : « La confidence des oiseaux, migration d’été », pièce chorégraphique – Le Guetteur-Luc Petton & Cie.
15 h 30 : « Bad seeds », pièce chorégraphique – Cie Moleskine. Installation plastique et chorégraphique inspirée par les capacités d’adaptation et d’inventivité des végétaux (envahissement, jaillissement, camouflage…).

À partir du 3 juillet, parcourez le canal des Amoureux dans une barque…
L’activité de canotage invite les visiteurs à prendre le temps d’une promenade au fil de l’eau. Elle permet de porter un autre regard sur ce « Jardin remarquable », de vivre une expérience sensorielle qui associe le son au paysage car ce parcours permet aux artistes de composer un environnement sonore dans le cadre du canal des Amoureux.
Départ au niveau de l’embarcadère, près du château :
– juillet-août : tous les jours de 14 h à 20 h.
– septembre : tous les week-ends de 14 h à 20 h.

Chamaland : ouverture d’un espace d’accueil pédagogique.
À partir du 4 juillet, un espace d’accueil modulable s’ouvrira à Chamaland. S’informer, se repérer, jouer, se détendre, autant de propositions autour de l’aire de jeux à découvrir en famille.
– Dimanche 4 juillet à 14 h et 16 h 30 – Dimanche en famille avec Laure Tixier. Réalisez une architecture de bonbons !

« Chamarande Paradiso » : cinéma en plein air. À la tombée de la nuit, vers 21h, venez regarder à la belle étoile 3 séances de cinéma. Chaque film est précédé par la diffusion d’un court-métrage sélectionné par l’association Cinéam.
– Vendredi 30 juillet : « 2001, l’Odyssée de l’espace » de Stanley Kubrick.
– Vendredi 6 août : « Playtime » de Jacques Tati.
– Vendredi 13 août : courts-métrages sur le thème de l’exposition « Living Rooms / Pièces à vivre ».

Informations pratiques :
Domaine départemental de Chamarande,
38, rue du Commandant Arnoux,
91730 Chamarande.
Tél. : 01 60 82 52 01.
Retrouvez toute la programmation sur le site du Conseil Général de l’Essonne.
Toutes les manifestations sont gratuites. Site accessible aux visiteurs à mobilité réduite.

Ouverture :
Expositions
– Château : tous les jours, de 12 h à 19 h.
– Orangerie : mercredi-dimanche, de 12 h à 19 h. Groupes sur rendez-vous.
Parc : tous les jours, de juin à septembre, de 9 h à 20 h.

Conférence sur le Jardin Plume

« Le jardin Plume, mode(s) d’emploi » : ne manquez pas la conférence de Sylvie et Patrick Quibel, jardiniers paysagistes, prévue le lundi 18 janvier 2010 à 17 h, à la  Maison Nicolas Barré au 83 rue de Sèvres, dans le 6ème arrondissement de Paris.

Sylvie et Patrick Quibel décriront pour chaque partie du Jardin Plume, leurs différentes approches de plantation, de sélection de plantes et de design en fonction des effets recherchés. Nous seront ainsi commentées les superbes scènes qui ont fait la renommée du jardin, mais aussi des images plus « techniques » sur les travaux de jardin effectués au long de l’année.

«Le jardin est tel que nous le souhaitions : dessiné et structuré mais aussi flou et fantasque. Classique et contemporain à la fois … » : c’est ainsi que Sylvie et Patrick Quibel qualifient le lieu unique qu’ils ont créé il y a une douzaine d’années dans un verger normand. Un jardin étonnant où vivaces et graminées, harmonieusement associées dans des compositions aussi fortes qu’inspirées, se mettent mutuellement en valeur au fil des saisons.

Le Jardin Plume est devenu une référence. Détenteur du label « jardin remarquable » décerné par le Ministère de la culture et de la communication, il a fait l’objet d’un volume de la collection « Jardins d’exception » des éditions Ulmer (Le Jardin Plume, Joëlle Mayer et Gilles Le Scanff, 2008).

Infos pratiques :
Renseignements au tél. : 01 44 93 96 65.
Entrée 5 euros (pour les adhérents de l’association Vivaces & cie), 7 euros (non adhérents).