Archives de mots clés: Cyrtomium

Mariage réussi de la fougère et de la graminée

Pennisetum alopecuroides 'Halmen' et Cyrtomium fortunei sur mon balcon parisien en automne, Paris 19e (75)Pour sa deuxième année de culture sur mon balcon, l’association d’une fougère (Cyrtomium fortunei) et d’une petite graminée (Pennisetum alopecuroides ‘Halmen’) est plutôt une réussite.

L’exposition mi ombragée convient aux deux plantes, la graminée se montre bien touffue et florifère. Et la potée ne m’a pas demandé beaucoup de soins pendant l’été. Les arrosages ont été réguliers, mais beaucoup moins importants que pour d’autres jardinières.

L’année prochaine, je vais être obligé d’installer cette belle potée dans un autre endroit sur mon balcon. La graminée pourra s’étaler davantage et la fougère aussi. Je me demande d’ailleurs si je ne vais pas devoir aussi trouver un pot un peu plus grand. J’ajouterai bien une plante vivace plus florifère comme un kalimeris…

Cyrtomium fortunei prêt pour faire des petits

Frondes de Cyrtomium fortunei, fougère rustique sur mon balcon parisien en été, Paris 19e (75)
Sous les frondes des fougères apparaissent des sacs, les sporanges, remplis d’une fine poussière, les spores. Celles-ci en s’éparpillant avec le vent permettent la naissance de nouvelles fougères si elles trouvent un coin favorable pour se développer. Mon pied de Cyrtomium fortunei est prêt à assurer une descendance nombreuse.

Spores sous une fronde de Cyrtomium fortunei, fougère rustique sur mon balcon parisien en été, Paris 19e (75) (suite…)

Un temps à fougère

Fougère (Cyrtomium fortunei) sur mon balcon parisien au printemps, Paris 19e (75)
Mes deux pieds de fougère poussent à vue d’oeil. Apparemment elles apprécient l’ambiance très humide de ce printemps parisien.

Athyrium filix-femina 'Lady in Red' sur mon balcon parisien au printemps, Paris 19e (75)
Cyrtomium fortunei sur la première photo, Athyrium filix-femina ‘Lady in Red’ sur la seconde.

Duo de fougère houx et d’herbe aux écouvillons

Pennisetum alopecuroides 'Halmen' et Cyrtomium fortunei sur mon balcon en été, Paris 19e (75)
L’association est un peu osée, la fougère étant réputée préférer l’ombre et la graminée appréciant le plein soleil. Mais l’exposition ensoleillée le matin jusque vers midi semble convenir à ces deux plantes vivaces, le feuillage léger de l’une s’accordant bien aux frondes coriaces de l’autre.

Pennisetum alopecuroides 'Halmen' et Cyrtomium fortunei sur mon balcon en été, Paris 19e (75)Le petit pied d’herbe aux écouvillons (Pennisetum alopecuroïdes ‘Halmen’) rabattu en fin d’hiver a pris beaucoup d’ampleur, comme le pied de fougère (Cyrtomium fortunei) acheté au printemps dernier et qui ne cesse de produire de nouvelles frondes en prenant de plus en plus de place sur le balcon ne me laissant que peu d’espace pour aller d’un bout à l’autre.

L’ensemble est très vert. Pas de fleur… J’ai très envie d’ajouter une fleur vivace légère. Un petit gaura pourrait apporter de jolis papillons mais j’ai peur qu’il ne manque de soleil. Ou un aster pas trop grand à petites fleurs… À suivre !

La fougère houx (Cyrtomium falcatum) pousse aussi bien dehors que dedans

Fougère houx (Cyrtomium falcatum), jardin sur le Montjuic, Barcelone en été, Espagne

Cette belle fougère souvent proposée comme plante verte d’intérieur pousse aussi très bien à l’extérieur, en pleine terre dans le jardin ou en pot sur le balcon ou la terrasse. En climat doux, son beau feuillage vernissé n’est pas abimé par les gelées hivernales et les plantes forment alors des touffes plus impressionnantes.

Fougère houx (Cyrtomium falcatum), jardin sur le Montjuic, Barcelone en été, Espagne

Ces belles potées ont été photographiées dans l’un des jardins du Montjuic à Barcelone (Espagne). Malgré la très forte chaleur et la sécheresse de l’air, les fougères sont superbes. Elles ont été placées dans les endroits ombragés bien sûr, ce qu’il faut faire aussi en France. Par contre dans l’appartement, il faut trouver un emplacement très clair, sans soleil direct, mais lumineux, surtout pas dans un coin trop ombragé, la fougère ne pousserait plus et dépérirait.

(suite…)