Archives de mots clés: crue

Les arbres sous le quai de l’Horloge (Paris 1er) ont les troncs dans l’eau

Seine en crue au niveau du quai de l'Horloge, Île de la Cité, Paris 1er (75)

Avec toutes les pluies et les neiges tombées ces dernières semaines, la Seine finit par sortir de son lit et commence à gagner les quais parisiens. Le fleuve a pris une couleur boueuse et empiète sur ses berges par endroit, comme ici au pied du quai de l’Horloge sur l’Île de la Cité (Paris 1er) où les arbres ont les racines et la base des troncs dans l’eau.

La Seine sous surveillance

Dimanche, les eaux de la Seine sont montées à 3,29 mètres de hauteur au pont d’Austerlitz. Nous sommes encore loin de la crue du siècle (8,62 mètres en 1910), mais l’alerte a été suffisante pour que la Ville de Paris ferme depuis samedi une partie des voies sur berges par mesure de sécurité.

La Seine en crue dans Paris

La montée rapide du niveau de la Seine a provoqué la fermeture d’une partie des voies de la rive gauche, entre le pont Royal et celui de l’Alma et entre le pont de Bercy et celui d’Austerlitz. La Ville de Paris a précisé toutefois que ce type de crue restait habituel pour la saison. Voici quelques photos prises hier dimanche en longeant la Seine entre l’ile Saint-Louis et l’ile aux Cygnes. Ciel gris plombé et eaux boueuses !

La Seine en crue dans Paris

La Seine en crue dans Paris

(suite…)

Le saule baigne dans la Seine

À Paris, la Seine est gonflée par les eaux des pluies de ces derniers jours et par la fonte des abondantes chutes de neige de la fin de l’automne et du début de l’hiver. Quand on se balade vers l’Île Saint-Louis, son débit et sa couleur boueuse impressionnent, même s’ils n’ont rien d’exceptionnels. Un saule y prend un bain de rameaux…

Saule pleureur au bord de la Seine en crue dans Paris

Saule en bord de Seine, près du pont Louis-Philippe, Paris 4e (75), 9 janvier 2011, photo Alain Delavie

Saule au bord de la Seine en crue dans Paris

Saule en bord de Seine, près du pont Louis-Philippe, Paris 4e (75), 9 janvier 2011, photo Alain Delavie

Il n’en faut plus beaucoup pour que ce soient les racines qui trempent…

Hier dimanche 9 janvier, une partie des voies bordant les berges de la Seine à Paris a été fermée en raison de la montée des eaux du fleuve faisant suite aux précipitations de ces derniers jours. Rive gauche, la voie sur berge entre le pont Royal et le quai Branly a été fermée, ainsi que la connexion entre le quai d’Austerlitz et celui de Saint-Bernard. La cote de 3,19 mètre a été atteinte à 17h.

Ile Saint-Louis et Seine en crue, Paris 4e (75)

Arbres le long du quai d'Orléans, Île Saint-Louis, Paris 4e (75), 9 janvier 2011, photo Alain Delavie

Si le saule apprécie une certaine humidité, les autres arbres sont davantage menacés par la montée des eaux qui ne sont plus très loin…

Ile Saint-Louis et Seine en crue

Arbres le long du quai d'Orléans, Île Saint-Louis, Paris 4e (75), 9 janvier 2011, photo Alain Delavie

Les oiseaux eux s’en donnent à coeur joie…

Exposition « La grande crue 1910 »

A partir de fin janvier 2010, le Conseil général des Hauts-de-Seine évoque, un siècle après, la grande crue de la Seine de janvier 1910, à travers une exposition, des cycles de rencontres, des débats et des animations dans le département. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du rendez-vous annuel de la culture scientifique « La Science se livre » dont le thème cette année est l’eau, un enjeu essentiel du XXIe siècle.

Le 28 janvier, à 18h30, à l’Hôtel de Ville de Boulogne-Billancourt, Patrick Devedjian, ministre auprès du Premier ministre, chargé de la mise en œuvre du plan de relance, président du Conseil général des Hauts-de-Seine, inaugurera l’exposition « La grande crue de 1910 : et aujourd’hui dans les Hauts-de-Seine ? » en présence de Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Pierre-Christophe Baguet, député-maire de Boulogne-Billancourt et Claudie Haigneré, présidente de la Cité des Sciences et de l’Industrie.

Affiche de l'exposition "La grande Crue 1910 Et aujourd'hui dans les Hauts-de-Seine ?"
L’exposition retrace le déroulement de cette crue qui arrive en moyenne une fois par siècle et présente les mesures de prévention mises en place par le Conseil général pour atténuer les effets de ce type de phénomène. Elle est proposée au public dans trois lieux des Hauts-de-Seine : à l’Hôtel de Ville de Boulogne-Billancourt et aux médiathèques de Sèvres et de Suresnes.

En janvier 1910, la Seine est sortie de son lit au cours d’une crue d’ampleur exceptionnelle. La crue a atteint son niveau le plus haut (8,62 m sur l’échelle du pont d’Austerlitz) le 28 janvier 1910, causant des dommages non seulement à Paris, mais aussi dans les communes riveraines de la Seine dans le département des Hauts-de-Seine.

Clichy en 1910 et un siècle plus tard

Clichy pendant la grande crue de 1910 et à l'époque actuelle (DR)

A travers des témoignages et des photos d’époque, l’exposition montre au public les Hauts-de-Seine pendant la crue de 1910, ainsi que l’ampleur que pourrait avoir une telle crue si elle se reproduisait aujourd’hui. Elle expose aussi les moyens que les pouvoirs publics (Etat, Département, communes) ont mis en œuvre pour en réduire l’impact. En effet, si cette crue ne s’est pas reproduite depuis un siècle, cela ne signifie pas que ce risque est définitivement écarté.

Des brochures vont également être réalisées, une à destination du grand public et une autre à destination des collégiens présentant les actions du Conseil général en matière de prévention, des conseils sur la conduite à tenir en cas d’inondation et des images d’archives de la crue de 1910.

Dans les Hauts-de-Seine, le risque d’inondation est particulièrement important puisqu’une crue de type 1910 toucherait :
– 20 % de la superficie du département,
– près de 300 000 personnes,
– 2 500 commerces.
L’évaluation des dommages en cas de crue de type 1910 est estimée de 4 à 5 milliards d’euros pour le département.

Infos pratiques :
– Boulogne-Billancourt : du 28 janvier au 13 mars 2010, Hôtel de Ville, 26, avenue André Morizet.
– Suresnes : du 26 janvier au 6 février 2010, médiathèque, 5, rue Ledru Rollin.
– Sèvres : du 20 janvier au 8 février 2010, médiathèque, 8, rue de Ville d’Avray.
Plus d’informations sur le site Internet : www.hauts-de-seine.net