Archives de mots clés: conférences

Journées de la Rose à l’abbaye de Chaalis les 9, 10 et 11 juin 2017

Affiche des Journées de la rose, Abbaye de Chaalis, Institut de France, juin 2017Les amoureux des roses et des jardins ont rendez-vous dans le cadre enchanteur de l’Abbaye de Chaalis les 9, 10 et 11 juin 2017. Ateliers, conférences, expositions : les Journées de la Rose offrent aux visiteurs des animations ludiques et pédagogiques pour apprendre l’art du jardin et découvrir la rose sous toutes ses coutures.

L’historien et journaliste Franck Ferrand est le parrain de cette 16e édition des Journées de la Rose, sur le thème « La rose, toute une histoire… » . Sur ses pas, venez découvrir ou redécouvrir l’Abbaye de Chaalis et laissez-vous emporter par la fleur la plus intemporelle de nos jardins.

Les rendez-vous
Vendredi 9 juin

  • 14h30 : conférence « Un jardin, une rose », par Pascal Fourcroy, Conseil départemental de l’Oise

Samedi 10 juin

  • 14h30 : remise des prix aux exposants
  • 15h : baptême de la rose Franck Ferrand. Remise du Prix « Histoire » des Journées de la Rose, par Franck Ferrand
  • 16h : conférence « Dingue de fleurs » par Didier Willery et dédicaces
  • 17h : conférence « Le mariage heureux des rosiers » par Alexandra Jansen

Dimanche 11 juin

  • 10h-19h : conférence chantée avec Daphné Touchais
  • 15h : conférence « La rose et la Renaissance vénitienne » par André Chauvière
  • 16h : conférence « Histoire de roses, roses de Damas et de Provins » par Jacky Libaud
  • 17h : conférence « Les semences bio et reproductives » par l’association Kokopelli

Les rosiéristes exposants
Le temps d’un weekend, le parc de l’Abbaye de Chaalis se couvre de milliers de roses, offrant une profusion de couleurs et de parfums. Des rosiéristes venus de France et de Belgique présentent leurs plus belles collections et leurs nouvelles créations. Un moment idéal pour bénéficier de leurs conseils et apprendre à soigner son rosier ! (suite…)

Journées des Plantes & Art du jardin les 1er et 2 avril 2017 en Seine-et-Marne

Journées des plantes et Art du jardin, Crécy-la-Chapelle, avril 2017Le rendez-vous s’installe désormais en Seine-et-Marne chaque premier week-end d’avril pour fêter l’arrivée du printemps avec les Journées des Plantes & Art du jardin. Pour cette deuxième édition, le château de Crécy-la-Chapelle devient le théâtre de verdure festif pour une sélection de professionnels du monde végétal et de l’art de vivre au jardin.

Les pépiniéristes, les horticulteurs, les paysagistes et les artisans proviennent majoritairement de Seine-et-Marne, d’Ile-de-France, mais aussi de Picardie, de Bretagne, du Centre, de la Belgique et de l’Italie. 70 exposants passionnés sont réunis pour vous offrir une diversité végétale de grande qualité et tous les conseils pour réussir plantations et aménagements dans votre jardin.
(suite…)

Fleurs et floraison, journée de conférences et d’échanges le 30 janvier 2014

Adaptées à leur environnement et accompagnant les saisons, comment les plantes à fleurs captent-elles les signaux qui distinguent les périodes de l’année ? Comment les fleurs se développent-elles ? Comment se forment les fruits et les graines ? La SNHF et la Société Française d’Orchidophilie (SFO) se proposent d’explorer les différentes facettes de cet aspect fondamental de la vie des plantes lors de cette journée de conférences et d’échanges.

Affiche de la journée de conférences et d'échanges Fleurs et floraison, SNHF, ParisProgramme *
8h30 Accueil.
9h15 Ouverture : Henri Delbard, Président de la SNHF, Pierre Laurenchet, Président de la Société Française d’Orchidophilie (SFO), Fabienne Giboudeaux, Adjointe au Maire de Paris, chargée des espaces verts.
9h30 Fleurs et floraison : variations sur un thème imposé. Marianne Delarue, maître de conférences, Institut de biologie des plantes, Université Paris-Sud.
9h50 L’architecture de la fleur et sa sexualité. Alain Jouy, Président d’honneur de la Société Française d’Orchidophilie (SFO).
10h10 De la fleur à la graine. Aline Raynal-Roques, professeure, Muséum National d’Histoire Naturelle.
10h30 Discussion.
11h00 Pause.
11h30 La floraison des arbres fruitiers et l’alternance de production, Baptiste Guitton, lauréat du prix de thèse SNHF 2013.
11h55 Floraison des arbustes ornementaux, incidence des tailles. Pascal Prieur, auteur, formateur, Les Arbusticulteurs.
12h20 Fertilisation et fleurissement, Hervé Brutelle, technicien de secteur, Everris France.
12h45 Discussion.
13h15 Déjeuner.
14h30 Les fleurs en ville : de la fleur au fleurissement. Brigitte Carmine, ingénieur agronome, ingénieur horticole.
14h55 D’où sont issues les fleurs des rosiers qui nous enchantent ? Jacques Mouchotte, ancien Directeur de recherche Meilland International.
15h20 Les orchidées, comment faire refleurir nos orchidées ? Alain Benoît, responsable orchidées tropicales, Société Française d’Orchidophilie (SFO).
15h45 Discussion.
16h15 Pause.
16h30 La fleur et l’art, Françoise Piquet-Vadon, peintre botaniste, membre de la Société Française d’illustration botanique (SFIB).
17h00 Synthèse de la journée, Yvette Dattée, Présidente du conseil scientifique de la SNHF.
17h10 Clôture et remerciements.
17h15 fin.
* sous réserve de modifications

Cliquer pour vous inscrire en ligne

Affiche de la journée de conférences et d'échanges Fleurs et floraison, SNHF, Paris
Informations pratiques

Société Nationale d’Horticulture de France
84, rue de Grenelle, 75007 Paris.
Tarif : 45 € et 36 € pour les adhérents.
Tarifs pour participants avec convention* : 100 € et 80 € pour les adhérents.
Tarif sans le buffet : 20 € et 16 € pour les adhérents.
*Convention de stage et attestation de présence seront établies, pour les entreprises et collectivités. Numéro d’agrément SNHF : 11 75 42778 75.
Tél. : 01 44 39 78 78.
Courriel : info@snhf.org

www.snhf.org

La pomme de terre à l’honneur à Fontenay-sous-Bois jusqu’au 19 octobre 2013

Affiche des Gourmandines à Fontenay-sous-Bois
Expositions, conférences, fête, marché paysan… Jusqu’au 20 octobre, Fontenay-sous-Bois fête la pomme de terre.

Expositions

À la découverte de la pomme de terre
Jusqu’au 18 octobre.
Les Vergers de l’îlot (sentier du Bois Guérin-Leroux).
Quatre grandes parties pour cette exposition qui se veut volontairement simple et accessible au plus grand nombre ; la botanique, l’histoire et la géographie, la science, l’art. Rares sont les légumes qui ont une histoire aussi riche et variée et qui déclenchent autant de coups de coeur. Le plus consommé dans le monde.

Exubérance
Du 8 au 19 octobre de 10h à 17h.
Parc des Épivans (rue de Neuilly).
Né dans les Côtes-d’Armor en 1945, Robert Gernot s’installe à Brest en 1972 en tant que photographe industriel. Le végétal occupe rapidement une place importante dans les travaux qu’il réalise pour le compte de nombreux professionnels. En 1992, suite à des prises de vues commandées par l’un de ses clients, il est interpellé par l’originalité de la germination de tubercules de pommes de terre conservés dans son studio. Fasciné par ce phénomène naturel, il décide de les photographier. Ainsi va naître une véritable passion pour une plante singulière : la pomme de terre.
Robert Gernot est l’auteur de Pomme de terre, cultures et créations, un beau livre paru en 2007 aux Éditions du Palémon. Il sera présent le mercredi 16 et le jeudi 17 octobre à 10h30 et 15h pour des conférences et visites guidées.

Objectif pomme de terre
Jusqu’au 19 octobre au Centre municipal de santé Roger-Salengro.
Du lundi au samedi de 8h30 à 12h30 et du lundi au jeudi de 13h30 à 19h et le vendredi jusqu’à 17h.
Partez à la découverte de la pomme de terre, l’une des plantes comestibles les plus incroyables. Cette exposition interactive permet de découvrir à travers huit modules, les utilisations alimentaires et non alimentaires de cette plante industrielle. Elle constitue également un support original pour aborder de manière transversale des thèmes aussi divers que l’agronomie, la biologie végétale, l’écologie, la chimie, la gastronomie, l’histoire, la géographie, la technologie ou l’économie.

Animation : mercredi 16 octobre de 14h à 17h.
Dégustation de gâteaux de pomme de terre, de patate douce et de manioc. Mais où se cachent-elles ? D’où viennent-elles (Amérique, Afrique, Asie) ? Découverte sensorielle des patates et tubercules. Au toucher, les reconnaissez- vous ? À l’odeur, mettez-vous un nom sur ces tubercules ? À la dégustation de ces 3 gâteaux, retrouvez les tubercules qui ont permis de les réaliser.

(suite…)

Cycle de conférences autour du thème « l’art d’André Le Nôtre sur le territoire des Hauts-de-Seine »

Jet d'eau dans le Parc de Sceaux, Hauts-de-Seine
À l’occasion du 400e anniversaire de la naissance d’André Le Nôtre (1613-1700), le Conseil général organise un cycle de 6 conférences afin de présenter au public des amateurs de jardins, passionnés et professionnels, l’œuvre d’André Le Nôtre sur le territoire des Hauts-de-Seine.

  • mercredi 11 septembre à 18h – La culture paysagère d’André Le Nôtre : représentation et transformation de l’environnement au XVIIème siècle
    Thierry Mariage, Architecte des Bâtiments de France, chef du Service Territorial de l’Architecture et du Patrimoine de la Meuse, exceptionnellement à l’Orangerie.
  • mercredi 18 septembre à 18h – Le Nôtre en Île-de-France
    Aurélia Rostaing, historienne des jardins, auteur de « Les jardins de Le Nôtre en Ile de France »
  • mercredi 25 septembre à 18h – Le Nôtre et la science du terrain
    Frédéric Sichet, historien des jardins, paysagiste.
  • mercredi 2 octobre à 18h – Le domaine de Sceaux
    Christian Lemoing, responsable des parcs du sud du département des Hauts-de-Seine, et Dominique Brême, directeur du Musée d’Île de France.
  • mercredi 9 octobre à 18h – Le domaine de Meudon
    Francis Villadier, conservateur en chef du patrimoine.
  • mercredi 16 octobre à 18h – Le domaine de Saint-Cloud
    Sylvie Glaser, administratrice du domaine de Saint Cloud.
  • mercredi 23 octobre à 18h – La restauration des broderies du parc de Sceaux
    Pierre-André Lablaude, Architecte en Chef des Monuments Historiques, maître d’œuvre du projet.

C’est dans le département des Hauts-de-Seine que se trouve certains des parcs les plus intéressants du jardinier de Louis XIV et plus illustratifs du style dit « à la française » : le domaine de Saint-Cloud, que Le Nôtre redessina pour Monsieur, le frère du roi, et qui constitua un défi majeur pour le concepteur, à cause de la complexe morphologie du terrain et du parc préexistant ; le domaine du fils de Louis XIV à Meudon, dans lequel Le Nôtre intervint dès 1679, lorsqu’il appartenait à Louvois, ministre de la guerre ; et, bien entendu, le parc de Sceaux, voulu par Colbert et agrandi par son fils, le marquis de Seignelay, qui continue à évoluer, de nos jours, notamment grâce à la restitution des parterres de broderies d’origine.

Chacun de ces domaines illustre une facette particulière du style de Le Nôtre, car dans chacun d’entre eux le jardinier dut faire face à des contraintes du terrain, aux goûts des commanditaires, à des stratégies politiques spécifiques. Néanmoins, dans tous ces sites, le génie de Le Nôtre et la singularité de son art apparaissent clairement: un goût prononcé pour des jeux d’optiques d’une subtilité inégalée, l’échelle territoriale qui déborde bien souvent de l’enceinte des domaines, le travail très complexe sur l’organisation et la hiérarchisation des espaces, le contraste entre les pleins (les bosquets) et les vides (les grands axes), les perspectives tantôt accélérées tantôt ralenties…

Afin de comprendre les secrets de cette science du terrain, des historiens des jardins, des architectes et les responsables de ces parcs prennent la parole et répondent aux questions qui ne manquent jamais de se poser lorsque l’on aborde le travail d’un artiste aussi polyédrique.

Petit Château du parc de Sceaux
9, rue du docteur Berger, 92330 Sceaux.
À 18h. Inscriptions et renseignements au tél. : 01 41 87 29 71.
Gratuit.

(suite…)

Les Journées de la rose à l’abbaye de Chaalis (60) les 7, 8 et 9 juin 2013

Affiche Journées de la Rose 2013

Depuis 12 ans, chaque deuxième week-end de juin, le domaine de Chaalis accueille les Journées de la rose qui réunissent pépiniéristes, rosiéristes, professionnels et amateurs du monde du jardin, autour de la reine des fleurs. Ce rendez-vous est l’occasion pour les visiteurs d’affiner leurs connaissances et de partager leur passion. 120 exposants sélectionnés pour leur talent, leur professionnalisme et leur enthousiasme animent ces Journées, ponctuées d’activités diverses  : conférences, ateliers et animations musicales notamment.
Cette année plus de 20000 visiteurs sont attendus les 7, 8 et 9 juin, pour découvrir les mille et une facettes de la rose  : son parfum, ses vertus, la délicate manière de la choisir, de la planter, de la cultiver. 2013 marque le centenaire de l’ouverture au public des collections Jacquemart-André, dont une grande partie est conservée à Chaalis, ancienne propriété de Nélie Jacquemart, qu’elle légua en 1912 à l’Institut de France. C’est l’occasion de rendre hommage à cette collectionneuse hors pair, marraine des Journées de la Rose 2013 dont elle a naturellement inspiré le thème « Au jardin des collectionneurs ».
Nélie Jacquemart à l’honneur

Le centenaire de l’ouverture du musée de Chaalis est l’occasion de rendre hommage à Nélie Jacquemart-André. Marraine de l’édition 2013 des Journées de la Rose, cette personnalité

de la Belle Époque sera présente à Chaalis à travers l’exposition de son autoportrait et par un parcours dans le musée qui retracera sa vie de peintre et de collectionneuse ainsi que les dix années qu’elle consacra à aménager le domaine.
Autour du thème « Au jardin des collectionneurs », les Journées de la Rose perpétuent l’œuvre de la dernière propriétaire de Chaalis en invitant les exposants à présenter leurs plus belles collections de plantes.
La rose Nélie Jacquemart
Chaque année, un rosier est baptisé en hommage au parrain ou à la marraine des Journées de la Rose. Cette année, la rose Nélie Jacquemart viendra enrichir les collections de Chaalis.
Créée par Jean-Lin Lebrun de la pépinière Méla Rosa (62140 Grigny), la rose Nélie Jacquemart provient d’un rosier arbustif de grand développement qui affectionne également d’être conduit en petit grimpant. Doté d’une grande vigueur, il a traversé les épisodes gélifs de ces derniers hivers. La végétation est dense et saine. Caractéristique de la grande famille des moschatas, c’est la floraison abondante de cette variété qui en fait ses qualités. Tandis que juin le couvre d’une myriade de petits bouquets d’églantines blanches, en été, émergent de la base de longs panicules floraux. Chaque corolle naissante libère un léger parfum d’étamine embaumant le jardin.