Archives de mots clés: cimetière du Père Lachaise

Couleurs d’automne dans le cimetière du Père Lachaise

Arbre et tombeaux, cimetière du Père Lachaise en automne, Paris 20e (75)
Le week-end dernier je suis allé faire un tour dans le cimetière du Père Lachaise, le plus grand espace vert de Paris où les arbres nombreux avaient pris de belles couleurs d’automne. Et bien sûr, avec de nombreux chrysanthèmes, Toussaint oblige.

Cotoneaster et feuilles mortes, cimetière du Père Lachaise en automne, Paris 20e (75)
La météo n’était pas terrible, mais les couleurs étaient assez vives et soutenues pour ressortir parmi la grisaille ambiante.

Arbre et tombeaux, cimetière du Père Lachaise en automne, Paris 20e (75) (suite…)

Festival de couleurs d’automne

Arbre aux couleurs de l'automne, cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)
Le spectacle des couleurs d’automne est déjà bien commencé dans la capitale avec une belle présence des teintes rouges et orangées, les dorées commençant peu à peu à envahir les feuillages. Contraste saisissant par beau temps, avec un grand ciel bleu.

Les feuillages les plus exposés au soleil sont les plus colorés. (suite…)

Jeune mûrier de Chine graphique et exotique

Mûrier de Chine (Broussonettia papyrifera) dans le cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)
En me baladant dans le cimetière du Père Lachaise (pour celles et ceux qui l’ignoreraient, ce cimetière est aussi le plus grand parc parisien), j’ai remarqué ce petit arbre qui poussait dans les allées et entre les tombes à plusieurs endroits. Semis spontanés ou rejets d’un arbre adulte qui n’existe plus aujourd’hui, je ne sais, mais le feuillage de ces jeunes plants est pour le moins original.

Il s’agit de très jeunes mûriers de Chine (Broussonettia papyrifera). Un arbre que je vous ai déjà présenté sur ce blog, car il en existe un sujet adulte dans l’allée des Brouillards à Montmartre. Mais le feuillage de l’arbre adulte est très différent, pas du tout découpé et beaucoup moins graphique.

Des petits arbres jolis, mais à ne pas mettre dans tous les jardins, car l’espèce drageonne et se ressème beaucoup semble-t-il. Un tantinet envahissante, ce qui est le cas dans le cimetière du Père Lachaise où plusieurs petits arbres pointent à quelques mètres les uns des autres.

Curieuse jardinière à orpin

Orpin (Sedum) dans une pensée en céramique, cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)
Avec le temps, une fleur en céramique posée sur une tombe du cimetière du Père Lachaise (Paris 20e) a accumulé des débris végétaux entre ses pétales ce qui a permis la formation d’un peu d’humus, suffisamment pour permettre à un orpin (Sedum) de venir se semer ou se bouturer.

Et cela lui a suffit pour s’installer, car visiblement il résiste mieux à la chaleur et à la sécheresse que les mousses qui l’entourent.

Orpin (Sedum) dans une pensée en céramique, cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)
Il s’agit d’un Sedum album je pense car à d’autres endroits, des touffes plus fournies sont en pleine floraison avec des petites fleurs blanches. Une petite plante vivace parfaite pour les endroits ensoleillés et secs pendant l’été.