Archives de mots clés: Aster x frikartii

Le retour des asters d’été ‘Mönch’


À peine l’été s’est-il installé qu’un premier pied d’Aster x frikartii ‘Mönch’ s’est remis à fleurir. Et il serait en fleur depuis longtemps si je ne l’avais pas rabattu en mai dernier pour le faire davantage se ramifier et garder un port plus compact.

Vu le nombre de boutons floraux qui se sont déjà formés, la floraison promet d’être généreuse, renouvelée et surtout prolongée. Pour mon plus grand plaisir !

Un été bleu lavande avec l’aster de Frikart ‘Mönch’

Aster x frikartii 'Mönch', Astéracées, fleur, plante vivace, balcon parisien, Paris 19e (75)
Ma plus ancienne touffe d’Aster x frikartii ‘Mönch’ est à nouveau en pleine floraison, avec une profusion de fleurs étoilées d’un bleu lavande soutenu que j’aime décidément beaucoup.

Aster x frikartii 'Mönch', Astéracées, fleur, plante vivace, balcon parisien, Paris 19e (75)
Dès le mois de mai dernier, j’ai effectué plusieurs pincements pour forcer les tiges qui s’allongeaient un peu trop à se ramifier davantage. Cela a un peu retardé la floraison, mais elle devrait être encore plus généreuse. Et le port de la plante est un peu plus compact.

Aster x frikartii 'Mönch', Astéracées, fleur, plante vivace, balcon parisien, Paris 19e (75)
Bien sûr, les asters aiment le soleil et je vois plutôt l’arrière des étoiles bleues. Mais en me penchant un peu au-dessus de la rue, je peux les admirer avec leur gros coeur jaune d’or qui tranche avec le bleu intense. Ce n’est que le début de la floraison qui devrait se prolonger tout au long de l’été maintenant. Et tant mieux !

Aster x frikartii ‘Wunder von Stäfa’ ou ‘Monch’

Aster x frikartii 'Monch' ou 'Wunder von Stäfa' (Astéracées) sur mon balcon parisien en été, Paris 19e (75)
J’ai acheté ou on m’a donné les deux asters très proches, ‘Wunder von Stäfa’ et ‘Mönch’. Mais les deux fleurs se ressemblent terriblement, et je n’ai plus les étiquettes pour m’y retrouver. Je suis incapable de dire aujourd’hui quelle variété d’aster de Frikart je cultive sur mon balcon. Qu’importe, ils sont tous magnifiques !

Aster x frikartii 'Monch' ou 'Wunder von Stäfa' (Astéracées) sur mon balcon parisien en été, Paris 19e (75)
Chaque année, je savoure mon plaisir en contemplant ces grandes fleurs bleues au coeur doré.

Aster x frikartii 'Monch' ou 'Wunder von Stäfa' (Astéracées) sur mon balcon parisien en été, Paris 19e (75)Je dois avoir quatre ou cinq pieds répartis dans différentes jardinières pour apporter ici et là cette touche de bleu si unique dont je ne me lasse pas. Le bleu est plus intense cette année quand je compare avec les photos faites en septembre 2010.

Aster x frikartii ‘Mönch’ a été créé en 1918 par le pépiniériste suisse Frikart. ‘Wunder von Stäfa’ a été présenté seulement en 1924 toujours par le même créateur. Les deux variétés ont la particularité d’avoir une couleur et une hauteur qui varient selon les conditions de culture, ce qui a semé davantage la confusion entre les deux, de plus en plus difficiles à différencier. Mais aujourd’hui, il semblerait que la seule différence notable soit la hauteur des plantes, le premier culminant à 1 m, le second ne dépassant pas 75 cm.

Brassée d’étoiles bleues avec l’aster de Frikart ‘Wunder von Stäfa’

Aster x frikartii 'Wunder von Stäfa' sur mon balcon en été, Paris 19e (75)
Aster, c’est étoile en grec. Avec cette variété à floraison estivale généreuse et prolongée, ce sont des bouquets, des gerbes, des brassées d’étoiles qui se renouvellent sans cesse.

Aster x frikartii 'Wunder von Stäfa' sur mon balcon en été, Paris 19e (75) (suite…)

Premières fleurs de l’Aster x frikartii ‘Wunder von Stäfa’ début juin

Première fleur de l'Aster x frikartii 'Wunder von Stäfa' sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
À peine le mois de juin a-t-il débuté que mes asters d’été se sont mis à fleurir, devançant la saison estivale de quelques semaines.

Première fleur de l'Aster x frikartii 'Wunder von Stäfa' sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75) (suite…)

Les dernières floraisons pour cette année

Les feuilles tombent de plus en plus, les floraisons se font de plus en plus rares. Mais j’ai encore quelques plantes vivaces qui assurent le fleurissement en arrière-saison.

Plante vivace à floraison automnale

Rabdosia longituba sur mon balcon en automne, novembre 2010, photo Alain Delavie

Je vous ai déjà parlé de mon radbosia. Une plante vivace robuste et rustique, à floraison tardive, d’un bleu ciel qui va à ravir avec le jaune des feuillages environnants.

Plante vivace à floraison automnale

Aster 'Beauté du Nord' sur mon balcon en automne, novembre 2010, photo Alain Delavie

L’aster ‘Beauté du Nord’ semble décidément très florifère. Je suis impatient de le voir quand il aura pris un peu plus d’ampleur l’année prochaine…

Plante vivace à floraison automnale

Variété d'Aster x frikartii à port compact sur mon balcon en automne, novembre 2010, photo Alain Delavie

Superbe aster x frikartii, non ? Mais je n’ai pas son petit nom, tout ce que je sais c’est qu’il provient de la pépinière Domaine de la Source (80 Saint-Riquier) et que c’est une variété à port plus compact et droit que les autres asters x frikartii. Je ne lui ai pas encore trouvé sa place définitive, mais ce sera bien en vue, bien à ma vue !!!

À ces vivaces tardives, il faut ajouter bien sûr le bégonia ‘Dragon Wing’, toujours aussi fleuri.

C’est quand même bien agréable ces dernières fleurettes… Entre les premières fleurs du Sarcococca en février et ces dernières mises à fleurs, j’ai pratiquement dix mois de floraison sur mon balcon. Onze même avec l’hellébore ‘Josef Lemper’ si elle refleurit comme prévu en janvier. Sympa !