NEWS Fotolia © tamayura39
Pour alléger les poubelles et mieux valoriser les déchets organiques, Saint-Quentin-en-Yvelines propose aux habitants de l’agglomération des kits de compostage, assortis d’un suivi personnalisé.

Une démarche inédite et ambitieuse, soutenue par la région Île-de-France. Épluchures de fruits et légumes, marc de café, pain rassis, mouchoirs en papier… Chaque année, 30 à 50 % de nos ordures ménagères partent en fumée alors qu’elles pourraient être recyclées. Saint-Quentin-en-Yvelines se mobilise et déploie un vaste plan compostage intercommunal afin d’assurer la distribution à la demande et aux 230 000 habitants d’un kit complet (un composteur, un seau pour les déchets de cuisine, un guide, et l’accès aux conseils de référents composts et de maîtres composteurs.). Assorti d’un suivi personnalisé par une équipe de maîtres-composteurs, Saint-Quentin-en-Yvelines prend en charge 50 % du coût pour les logements individuels et 100 % pour les logements collectifs.

La meilleure poubelle, c’est celle qu’on ne produit pas !

Si le compostage est déjà largement pratiqué dans les zones rurales et pavillonnaires, il demeure peu répandu en zone urbaine. Pourtant, « il est possible de mettre en place un compostage résidentiel, et même de quartier », explique Thierry Essling, conseiller communautaire délégué aux espaces verts, à la collecte et la valorisation des déchets, à l’eau, l’assainissement et la gestion des milieux aquatiques. Ce plan ambitionne de « généraliser la culture du compost… Nous voulons aussi donner à chacun la capacité de produire un compost de qualité… », indique Thierry Essling. Une richesse durable, puisqu’elle doit permettre de réduire le volume, la fréquence et donc le coût de la collecte de déchets. D’ici à 2021, la communauté d’agglomération entend réduire leur volume de 1 700 tonnes. Aujourd’hui, ce sont 55 000 tonnes annuelles de déchets destinés à l’incinération qui sont produits.