7 janvier 2018 – Paris côté jardin

Archive journalières: 7 janvier 2018

Floraison fidèle de mon pied d’Howeara ‘Red Mini’

Howeara ‘Red Mini’, orchidée, Orchidacées, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Depuis que je l’ai acheté en février 2014, mon petit pied d’Howeara ‘Red Mini’ refleurit régulièrement au moins une fois par an et parfois deux fois. Une espèce vraiment facile à cultiver qui cette année a décidé de fleurir pour les fêtes de fin d’année et la nouvelle année.

Howeara ‘Red Mini’, orchidée, Orchidacées, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
C’est une orchidée à pseudobulbe, cette partie renflée à la base des feuilles. Le pseudobulbe qui a fleuri dépérit dans les mois qui suivent mais entretemps, un ou plusieurs autres pseudobulbes sont apparus avec des nouvelles feuilles. Et ce sont eux qui fleurissent ensuite.

Cette espèce n’est pas très exigeante en lumière car elle refleurit bien chez moi. Et elle ne demande pas beaucoup de place. Si vous avez un rebord de fenêtre sans soleil direct et pas trop froid, adoptez la !

Attention aux plantes d’intérieur contre la vitre de la fenêtre

Ruellia graecizans contre une baie vitrée, fenêtre, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Les plantes d’intérieur sont attirées par la lumière, mais ne laissez pas leur feuillage se coller contre la vitre.

Quand il gèle dehors, les vitres des fenêtres sont très froides, voire glacées, même avec le chauffage à l’intérieur de l’appartement ou de la maison. Ce contact très froid n’est pas bon pour les feuilles de la plante qui sont collées contre le verre et qui peuvent souffrir de ce froid trop intense. Avec des températures très négatives à l’extérieur, le limbe foliaire peut même geler au niveau de la zone de contact. Donc il faut reculer la plante ou la tuteurer pour qu’elle n’aille plus se coller à la vitre.

En été, avec un soleil très chaud, ce ne serait pas mieux d’ailleurs.