36,6 °C à Paris, record de chaleur battu !

/, météo et climat, Paris/36,6 °C à Paris, record de chaleur battu !

36,6 °C à Paris, record de chaleur battu !

Soleil, forte chaleur, illustration ori-artiste / fotoliaChaud, très chaud, il a fait terriblement chaud aujourd’hui mercredi 24 août dans la capitale. Le thermomètre est monté jusqu’à 36,6 °C à Paris Montsouris, un nouveau record décadaire.

Le précédent record décadaire (troisième et dernière décade du mois d’août) était de 36,4°C, le 22 août 1918.

D’autres records décadaires battus en Île-de-France :
Roissy (95) : 36,2°C (précédent record : 33,7°C le 24 août 1997)
Le Bourget (93) : 36,2°C (précédent record : 35,2°C le 31 août 1929)
Orly (94) : 35,7°C (précédent record : 34,8°C le 26 août 1964)
Brétigny-sur-Orge (91) : 35,6°C (précédent record : 35,4°C le 26 août 1964)
Melun (77) : 35,5°C (précédent record : 35,2°C le 27 août 1964)
Villacoublay (78) : 34,7°C (précédent record : 33,8°C le 26 août 1964)
Toussus-le-Noble (78) : 34,6°C (précédent record : 33,5°C le 21 août 2011)
Trappes (78) : 34,5°C (précédent record : 33,8°C le 29 août 1961).

Et ce n’est pas fini !

By |2016-08-24T22:21:17+00:00août 24th, 2016|Île-de-France, météo et climat, Paris|1 Comment

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

One Comment

  1. Josette 25 août 2016 at 9 h 01 min

    En Bourgogne,très chaud aussi, vers les 32°ce qui bloquerait, parait-il, la floraison de certaines plantes comme mes clématites d’été qui ne remontent pas pour l’instant.

    Quant à ma tribu de mistigris ils cherchent la fraicheur à tout prix, surtout ceux à poils mi-longs.
    Certains se faufilent dans les touffes d’herbe et si on ne les voit pas rentrer, impossible de deviner qu’un matou se cache là dessous. Je mets de l’eau en hauteur pour les oiseaux qui « tirent la langue »…Certains petits malins font trempette dans des gouttières où il y a des restes de pluie de la semaine précédente.

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui