Archive journalières: 3 avril 2016

Fané, l’hellébore ‘Merlin’ est encore plus beau

Fleurs fanées de l'hellébore HGC Merlin sur mon balcon au début du printemps, Paris 19e (75)
Les fleurs de ma potée d’hellébore (Helleborus x ballardiae Gold Collection Merlin) ont perdu leurs couleurs douces jaune crème et rose pour se faner en revêtant un coloris vert argenté et pourpre que je trouve particulièrement beau.

La floraison des hellébores semblent ne jamais se terminer. C’est un des avantages de ces plantes vivaces robustes qui en fait des fleurs bienvenues sur un balcon où l’aspect esthétique durable est très important.

Impatiens quingchanganica ‘Emei Dawn’, tendance envahissante

Conoclinium coelestinum sur mon balcon au début du printemps, Paris 19e (75)
Mes plantations de la fin de l’été et de l’automne dernier ont bien passé l’hiver et se mettent à repartir avec l’arrivée du printemps. Parmi les plantes vivaces récemment installées, mon pied d’Impatiens quingchanganica ‘Emei Dawn’ montre une vigueur assez exceptionnelle avec déjà une tendance à tout envahir quelques mois à peine après son installation.

Sur la première photo, on voit toutes les nouvelles pousses qui sortent depuis quelques temps. Les 3/4 du pot sont déjà occupés ou presque ! Alors que le pied a été installé avec seulement quelques tiges en novembre dernier comme le montre la photo ci-dessous.

Potée de bégonia, fougère et impatience sur mon balcon parisien en automne, Paris 19e (75)
Impatiens quingchanganica ‘Emei Dawn’ est une petite plante vivace découverte en Chine en 1998. Sa floraison plutôt tardive est superbe.

Impatiens qingchanganica 'Emei Dawn', Balsaminacées, Fête des plantes d'automne, Domaine de Saint-Jean de Beauregard, Saint-Jean de Beauregard (91)
Les deux autres plantes installées avec cette vivace exubérante sont un pied de fougère (Athyrium filix-femina ‘Lady in Red’) et un bégonia (Begonia chuyunshanensis) présenté comme rustique mais qui pour l’instant ne semble pas vouloir repousser. Je les avais réunies dans ce pot car je peux conserver le substrat toujours frais.

Les deux autres plantes sont loin de pousser de la même façon car seule la fougère commence à refaire des petites frondes. Le bégonia est encore endormi ou crevé, je ne sais pas encore. Mais je crois que l’année prochaine je pourrai m’inscrire à un troc aux plantes pour échanger des impatiences !

Ancistrus rouges, nouveaux arrivants dans mon aquarium

Ancistrus rouge dans mon aquarium, Paris 19e (75)
J’ai enfin réussi à trouver cette variété d’Ancistrus dans Paris et j’ai pu faire l’acquisition hier de trois sujets présentant une couleur rouge orangé brique soutenue.

En photo, un superbe mâle qui se reconnaît aux nombreuses excroissances à l’avant près de la bouche en ventouse. L’animal est déjà de bonne taille. Sa couleur n’est pas au top car je l’ai photographié peu de temps après son introduction dans l’aquarium. Et son grand oeil noir m’avait certainement repéré.

C’est un poisson qui coûte assez cher car on trouve rarement cette variété rouge, hormis sur Internet. J’ai souvent vu des albinos, parfois des jaunes. Chaque poisson m’a coûté 20 euros quand même.

Je n’ai plus qu’à aller acheter de la courgette ou du concombre pour en donner quelques tranches à ce mangeur de végétaux. Souvent présenté comme un mangeur d’algues et laveur de vitre… Pas vraiment efficace comme nettoyeur !